11 12 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


18/07/2003 • 19h14

Une société anglaise veut développer le haut-débit grâce aux dirigeables

Les autoroutes de l’information atteindraient les campagnes plus facilement par les airs

Comment offrir le haut-débit dans les villes et les campagnes sans tirer de nouveaux câbles ou payer une onéreuse connexion satellite ? SkyLinc, une petite société anglaise, pense avoir la solution : les aérostats, soit des ballons sustentés en l’air par de l’hélium. Selon les responsables de l’entreprise britannique, les tests étant concluants, la technologie pourrait être commercialisée dès début 2004.

La solution est économiquement intéressante. Selon SkyLinc, 18 aérostats suffiraient à connecter au haut débit les sièges sociaux de 87 % des PME anglaises. Pour le moment, la petite société qui emploie une dizaine de personnes dispose de douze unités volantes. Elle maintient en fonctionnement deux aérostats dans le Yorkshire, là où se trouve son siège.

1,5 kilomètre d’altitude

En soit, le système de SkyLinc, surnommé Libra (Low cost integrated broadband radio access), n’a rien de nouveau. Il réemploie une technique connue depuis fort longtemps par l’armée américaine. Les aérostats, longs d’une trentaine de mètres, se maintiennent à 1,5 km d’altitude. Ils sont reliés à une base située au sol, par un câble renfermant de la fibre optique. C’est par ce conduit que les informations sont transmises au réseau internet. Il ne reste aux usagers qu’à s’équiper d’un dispositif classique d’antenne parabolique-démodulateur du type de ceux utilisés pour la télévision, pour disposer d’une connexion haut-débit.

Selon SkyLinc, un aérostat couvre une surface de 2 000 miles carré et peut arroser de connexion internet haut-débit jusqu’à 30 000 clients.

Matt Hobby, ingénieur technique chez SkyLinc, promet d’ambitieux avantages : "La connexion haut-débit sera symétrique, ce qui rend l’envoi de données aussi rapides que la réception." Le débit devrait atteindre environ 2 mégabits par seconde, un résultat bien supérieur à celui de l’ADSL ou du câble actuels (512 ou 1024 kilobits).

Le système, qui utilise les fréquences radio mais pas la fameuse norme Wifi, pourrait toutefois, à terme, permettre aux internautes de se connecter via ce standard de plus en plus répandu dans le domaine des connexions sans fil.

Les pirates en deltaplane ?

L’originalité de la technique aérienne développée par SkyLinc l’a obligée à prendre des mesures de sécurité particulières : "Une première sécurité est la laisse, le câble. Nos aérostats sont aussi fiables que ceux des services météorologiques utilisés dans les tempêtes", assure Matt Hobby.

"La position des aérostats sera consignée dans les cartes aériennes de l’Aviation civile. Les avions commerciaux les éviteront tout comme les gratte-ciel" assure l’ingénieur de SkyLinc, avant de concéder que "le problème concerne davantage les avions monomoteurs, les ailes volantes, ou le paragliding, qui volent à basse altitude. Nous avons illuminé la laisse, mais cette mesure ne fonctionne que la nuit."

Pour pallier une éventuelle dégradation de la connexion sans fil dûe aux mouvements des dirigeables, SkyLinc dit aussi avoir mis au point "une plateforme technique qui permet d’optimiser la transmission du signal en fonction de l’inclinaison de l’aérostat."

Des économies mais pas de prix

Avec son système Libra, SkyLinc cible d’abord les populations rurales et les petites entreprises qui veulent une connexion rapide à bas prix. A en croire la société, il pourrait faire réaliser des économies et diviser le prix d’une connexion haut-débit par 10 par rapport aux prix pratiqués au Royaume-Uni ! La société envisage également de proposer son produit aux fournisseurs d’accès.

La société ne donne pour l’instant pas de précisions quant à la structure de coûts de sa technologie ou le prix de ses objets volants. Elle compte présenter ses spécifications à la presse dans une quinzaine de jours.

Enfin, les promesses de Libra, selon SkyLinc, ne seraient pas théoriquement réservées au territoire du Royaume-Uni. "Nous pensons que notre solution s’adapterait à de nombreuses situations de par le monde, avance Matt Hobby. Notre technologie concerne les Amériques, mais aussi l’Europe."

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse