06 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


7/04/2001 • 18h03

Un jour j’irai à Cooltown avec toi

Quand HP invente une cité idéale, ça donne une ville qui démultiplie le savoir et le met à disposition de tous, à tout instant.

Hewlett-Packard l’a inscrit dans son logo. La vieille entreprise "invente". Bien loin du garage qu’elle utilise dans ses pubs pour nous faire croire qu’elle est une start-up, elle dispose, en fait, d’un incroyable laboratoire de recherche dont les objectifs sont pratiquement détachés de buts commerciaux. Ça aide pour trouver des machins abracadabrantesques qui serviront peut-être dans 10 ou 20 ans. La différence entre HP et les autres, confie un membre du HP Labs, c’est que, pour les futurs nouveaux produits, "nous aurons presque fini nos recherches lorsque les autres les commenceront". Les HP Labs, c’est un campus comme un autre (ou presque) dans la Silicon Valley. Il y a bien un peu plus de contrôles de sécurité que, par exemple, dans le laboratoire de Netscape. Mais, fondamentalement, c’est assez similaire. Les bâtiments sont bas. Les jardins fleuris. Les grosses voitures garées dans les parkings. Et les gens qui vous accueillent ont le même sourire exagéré.

Vraiment trop cool

Une fois dans l’antre mythique qui, depuis sa création en 1966, a vu naître toutes sortes de produits innovants et essentiels, on prend un malin plaisir à écouter des chercheurs s’émerveiller sur leur dernier bébé. Et l’un de ces bébés, c’est CoolTown. Toute une pièce a été dédiée à la création de la démo de cette ville - vraiment trop cool - du futur. Alors que tout le monde s’émerveille sur Bluetooth (dont on attend toujours une application concrète), les HP Labs ont poussé le bidule un peu plus loin. Les chercheurs qui planchent sur le projet CoolTown ont imaginé une ville où tout serait connecté et deviendrait acteur d’un cyber-espace étendu. De la machine à café au tableau dans le musée, en passant par l’arrêt d’autobus. Explications.

Technologies ouvertes

L’intérêt de CoolTown c’est que le projet repose sur des standards ouverts comme HTML et HTTP. Cela signifie donc que tout le monde peut créer son propre CoolTown (ou plutôt CoolAppartement), avec quelques pages HTML et un serveur web. À quoi ressemble CoolTown ? À une ville dans laquelle on trouve des objets connectés et dont le capital informationnel est décuplé. Exemple : vous passez devant un tableau au musée. Vous aimeriez en savoir plus. La vie du peintre, l’histoire de l’œuvre, son parcours. Vous sortez votre PDA, celui-ci importe instantanément une adresse web (url). Il ne vous reste qu’à passer devant l’imprimante mise à disposition dans le musée. Celle-ci va "lire" votre adresse et imprimer le contenu de la page qui se trouve sur un site web, sur le réseau interne. Ou qui pourrait se trouver sur Internet. Vous vous connecteriez alors en rentrant chez vous. C’est un peu la fusion entre le sans fil, le Web et les appareils de type PDA ou téléphone... Autre exemple : vous êtes en réunion et vous projetez un transparent sur écran. Votre GSM sonne. C’est une alerte : votre portefeuille perd 35 % en raison de la chute du Nasdaq. Comment voir les derniers cours sans bouger de votre place ? Simplement en passant l’url du téléphone au projecteur qui va lui-même aller chercher sur le Web les derniers cours et les afficher à la place du transparent. Magique. Ou presque.

Et pourquoi pas des CoolHumains ?

C’est aussi facile qu’inquiétant, car on n’est pas loin de Big Brother... Lors d’un déplacement à l’étranger, dans une filiale de votre entreprise, vous pouvez décider de signaler votre présence dans le bâtiment (lui-même signalé sur le réseau). En d’autres termes, le siège de la filiale dispose des technologies développées pour CoolTown, ce qui signifie qu’en arrivant à un étage, il est possible de rapatrier son url et d’imprimer une page détaillant toutes les pièces, les prises de téléphone, le nom des personnes y travaillant, etc. Rien ne vous empêche de diffuser, dans le bâtiment, votre propre url pour signaler que vous êtes là. Les autres utilisateurs sauront où vous joindre (le numéro de votre portable figure sur votre page web). Ils pourront également vous y proposer un rendez-vous à la cafétéria, sur votre page...

HP communique ces jours-ci en France via une pub télé dans laquelle un jeune homme explique que c’est "cool" de savoir à quelle heure passent les tramways. Comme ça, dit la pub, les enfants qui découvrent, sur leurs GSM, l’arrivée imminente du tram dans leur quartier peuvent sortir lancer des boules de neige dessus. C’est la technologie CoolTown. Elle est vraiment trop cool cette ville. Sauf qu’il ne faudrait pas qu’un vilain dictateur s’empare de cette trouvaille pour fliquer ses ressortissants. Car ce serait bigrement efficace...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse