18 12 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


3/06/2003 • 15h34

Un grand musée américain saborde son département "nouveaux médias"

L’art numérique, première victime des coupes budgétaires ?

Le Walker Art Center de Minneapolis a décidé début mai de sacrifier son département consacré à "l’art des nouveaux médias", une référence mondiale en la matière. Une décision qui suscite de nombreuses protestations et inquiétudes dans la communauté internationale du Net art.

Arguant d’importantes restrictions budgétaires, le Walker Art Center a procédé le 6 mai à sept licenciements. Cette histoire n’aurait été que celle d’un musée américain de plus subissant les conséquences d’une économie déprimée, si Steve Dietz ne se trouvait sur la liste des licenciés.

Entré au Walker au 1996, ce conservateur et commissaire d’exposition est en effet reconnu à l’échelle internationale comme un grand spécialiste de l’art des nouveaux médias, un vaste champ qui regroupe les oeuvres distribuées ou présentées au moyen de technologies numériques.

C’est en grande partie grâce à Steve Dietz que le musée de Minneapolis est devenu l’une des premières institutions au monde à accorder une place importante à cette forme d’art. Avec lui, le Walker Art Center a bâti sa réputation internationale dans le milieu en acquérant notamment la collection de Net art Digital Arts Study et en commissionnant une vingtaine d’oeuvres pour la galerie en ligne Gallery 9.

700 signataires

Dès que la nouvelle s’est répandue dans la communauté de l’art numérique, les réactions ont fusé de toutes parts. À la mi-mai, Sarah Cook, commissaire d’exposition indépendante et ancienne stagiaire au Walker Art Center, a rédigé une lettre de protestation à l’attention de la directrice du musée, diffusée sur une dizaine de forums en ligne.

En sept jours, Sarah Cook a recueilli 700 signatures auprès d’artistes, de commissaires et conservateurs de musées, d’enseignants et de critiques d’art de nombreux pays, de la Slovaquie à l’Australie.

Les signataires de la lettre reprochent au Walker de s’en prendre injustement à une forme d’art plus récente et donc moins bien établie que les autres.

"Imagine-t-on que le même musée, pour cause de restrictions budgétaires, sacrifie le département photo, ou peinture, ou sculpture ? Non, bien sûr !", s’indigne Annick Bureaud, une Française critique d’art des nouveaux médias et signataire de la lettre.

Département fantôme

Sarah Cook, qui mène la protestation, déplore que "ces suppressions de poste fassent du département des nouveaux médias du Walker un département sans commissaire ou conservateur". Autrement dit, un département fantôme. Car s’il reste aujourd’hui cinq employés dans la section, ceux-ci sont avant tout chargés de développer le site web du musée, et non de commissionner des oeuvres ou de concevoir des expositions.

Dans le milieu de l’art numérique, beaucoup redoutent également que la décision du Walker influence d’autres grands musées des États-Unis et d’Europe, ceux-là même qui avaient dans un premier temps suivi l’exemple du pionnier Walker, en ouvrant leurs portes à l’art des nouveaux médias.

Sur les forums de discussion, certains croient déjà déceler un désengagement d’autres musées américains et citent à l’appui le départ récent du conservateur de l’art des nouveaux médias du Musée d’art moderne de San Francisco, Benjamin Weil, qui n’a pour l’instant pas été remplacé. Les protestataires rappellent aussi que Jon Ippolito, son homologue du préstigieux musée Guggenheim de New York, a été récemment passé à mi-temps.

Reculer pour mieux sauter

Que les autres musées suivent ou non l’exemple du Walker, "il est tout à fait regrettable que cette forme d’art émergente soit privée de l’une de ses plus grandes institutions, note Christiane Paul, conservatrice adjointe chargée des nouveaux médias au musée Whitney de New York. Le manque d’émulation entre institutions n’est pas sain."

Selon Christiane Paul, la décision du Walker Art Center n’est pas non plus très sensée d’un point de vue purement économique : "Les musées d’art contemporain doivent rendre compte de l’évolution des arts. Ils sont donc obligés de s’intéresser aux nouveaux médias, qui sont de plus en plus importants. S’ils ne le font pas maintenant, ils devront à l’avenir rattraper leur retard en dépensant des millions."

Dans l’immédiat se pose la question de la préservation des oeuvres commissionnées ou présentées par Steve Dietz. "L’une des fonctions d’un musée est d’assurer la longévité des oeuvres présentées, rappelle Sarah Cook, et de les rendre accessibles." Cette fonction est particulièrement importante dans le cas d’oeuvres dont la présentation même dépend de technologies qui risquent d’être rapidement dépassées.

"Moins ambitieux"

En réaction à la lettre-pétition, le Walker s’est engagé à "maintenir l’accès aux oeuvres de Gallery 9 et de la Study Collection", sans donner pour l’instant plus de précisions.

Le musée de Minneapolis affirme également "espérer coopérer avec Steve Dietz dans le cadre de projets indépendants".

Malgré les restrictions budgétaires, le musée compte comme prévu ouvrir en 2005 une nouvelle aile qui doublera presque sa surface d’exposition et dont le budget de construction s’élève à 90 millions de dollars. Trois espaces seront consacrés à des oeuvres numériques, dont le détail reste à définir. Le Walker reconnaît que ce programme est "moins ambitieux" que prévu mais affirme que son "engagement en faveur de l’art des nouveaux médias n’a pas faibli, mais que les ressources disponibles ne permettent pas de concrétiser cet engagement aussi rapidement que souhaité."

Dans la mesure où l’art des nouveaux médias n’est pas toujours bien accepté et pose des problèmes de présentation particuliers au sein des musées traditionnels, il serait justement très important, de l’avis de Christiane Paul, de disposer à ce stade d’un commissaire d’exposition spécialiste de l’art numérique.

Et pour rappeller les musées exposant en ligne à leurs nouveaux devoirs, Annick Bureaud conclut : "Internet est une communauté mondiale. Le Walker doit donc une explication non plus seulement à ses actionnaires et à son public local, mais à l’ensemble de la communauté mondiale."

Le site du Walker Art Center:
http://www.walkerart.org

La lettre-pétition de Sarah Cook:
http://www.mteww.com/walker_letter/...

Gallery 9 (Walker Art Center):
http://www.walkerart.org/gallery9/

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse