26 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/09/2003 • 11h33

Un chercheur détourne la TMS, une méthode controversée de traitement des maladies mentales

L’Australien Allan Snyder stimule le cerveau de ses étudiants avec des électrodes pour les rendre plus malins

Mise au point en 1985, la technique de la stimulation magnétique transcrânienne (TMS) consiste à stimuler le cerveau à l’aide d’électrodes placées à la surface du crâne pour guérir des patients atteints de certaines maladies mentales. Cette méthode suscite à la fois intérêt et critiques de la part des spécialistes en psychiatrie. Tandis que certains y voient un traitement thérapeutique prometteur, d’autres doutent de son efficacité. De son côté, Allan Snyder, chercheur australien, est persuadé que la TMS peut améliorer les capacités intellectuelles de chacun d’entre nous...

La stimulation magnétique transcrânienne consiste à appliquer, à la surface du crâne, sur des zones cérébrales spécifiques, une sonde qui génère un champ magnétique basse fréquence. Cette méthode a été créée dans le but d’explorer le système nerveux. Après avoir constaté qu’elle était capable de modifier la libération de substances chimiques spécifiques du cerveau comme la sérotonine ou la dopamine chez l’animal, certains chercheurs la testent pour traiter des maladies où ces substances interviennent : dépression, troubles obsessionnels compulsifs (TOC), schizophrénie, maladie de Parkinson.

Une paralysie du bras guérie en 12 semaines

C’est le cas d’une équipe de chercheurs du département de psychiatrie de l’université d’Ulm en Allemagne, dont les travaux ont été publiés dans le numéro de septembre de Psychotherapy and psychosomatics. Après 12 semaines de séances quotidiennes de stimulation magnétique transcrânienne, les scientifiques sont pavenus à guérir un patient âgé de 20 ans souffrant d’une paralysie hystérique du bras droit.

Mais, si la TMS suscite des espoirs pour traiter, non seulement ce genre de symptôme, mais aussi d’autres maladies, elle souffre encore d’imperfections. "Si nous étudions notamment les applications de cette méthode au traitement de la dépression, nous poursuivons nos recherches sur les nombreux éléments techniques à mettre au point, comme son niveau de précision", souligne Carlos Schönfeldt, le directeur de l’équipe d’Ulm.

D’autres spécialistes se montrent encore plus sceptiques vis-à-vis de la TMS : deux rapports récents basés sur l’analyse des travaux menés, à travers le monde, sur le traitement de la dépression ou des troubles obsessionnels compulsifs par la TMS, n’ont pas conclu à une efficacité particulière de cette technique.

Instruire... à décharge

De son côté, Allan Snyder, chercheur de l’Université de Sidney, est non seulement persuadé que la TMS agit de manière favorable sur le cerveau de sujets atteints de certaines maladies, mais il pense aussi qu’elle peut être utilisée pour améliorer les capacités intellectuelles de tous.

Il a créé le Center for the Mind pour expérimenter les effets de la TMS sur l’amélioration des performances en dessin par exemple, ou sur les capacités à résoudre des phénomènes complexes comme certains problèmes mathématiques.

Bien que les résultats scientifiques tardent à venir, Allan Snyder n’hésite pas à se faire prendre en photo - et à publier ces clichés en ligne - en compagnie de célébrités comme le dalaï-lama, Nelson Mandela, ou Oliver Sacks, neurologue-écrivain (auteur notamment de L’Homme qui prenait sa femme pour un chapeau).

C’est d’ailleurs à la lecture de ce livre, qui rapporte notamment des cas d’autisme dûs à des lésions cérébrales, qu’Allan Snyder a eu l’idée d’agir sur le cerveau pour en améliorer certaines capacités.

Convaincu que, comme l’autisme, le génie vient d’une perturbation de certains circuits neuronaux, cet étrange professeur aurait essayé de rendre plus intelligents des dizaines de ses étudiants en les faisant passer sous son appareil à TMS, le "Medtronic Mag Pro".

En juin dernier, il a même tenté de prouver à une journaliste du New York Times que son appareil, qui selon elle ressemble à un sèche-cheveu en cloche des années 50, pouvait améliorer sa manière de dessiner.

Après avoir branché son "Medtronic Mag Pro" sur la tête de la journaliste, il lui a demandé de représenter des chats. Après plusieurs stimulations électriques, ils ont observé la série de félins dessinés par la journaliste. Et ont constaté que le vingtième chat était vraiment plus "réussi" que le premier. Reste à prouver que ces performances sont liées à la TMS...

Le département psychiatrie de l’université d’Ulm:
http://www.uni-ulm.de/klinik/psychi...

Résumé du rapports d’analyse sur les essais dans le monde relatifs au traitement TMS dans la dépression:
http://www.cochrane.org/cochrane/re...

Résumé du rapports d’analyse sur les essais dans le monde relatifs à la TMS dans les troubles obsessionnels compulsifs:
http://www.cochrane.org/cochrane/re...

Le centre pour l’esprit d’Allan Snyder:
http://www.centreforthemind.com

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse