21 02 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


24/01/2001 • 16h00

Un bookmaker en ligne rafle la mise

Le site de paris sportifs en ligne sportingbet.com vient de lever 18 millions de livres (185 millions de francs), et sera coté à Londres le 30 janvier. Particularité : il est installé à Aurigny, une île anglo-normande située à deux pas du cap de la Hague, au nord-ouest du Cotentin.

Si certains analystes n’en finissent plus de trucider les business-models de la nouvelle économie, Mark Blandford, lui, est convaincu de tenir le bon bout. Le fondateur anglais du bookmaker en ligne sportingbet.com introduit cette semaine sa société sur l’Alternative Investment Market (AIM), le marché des valeurs de croissance de la bourse de Londres. Lundi 22 janvier, il a réussi à lever 18 millions de livres (185 millions de francs), ce qui valorise sa société à 156 millions de livres (1,6 milliard de francs). Certes, les 43 millions de livres (440 millions de francs), escomptés dans les projections affichées par le site la semaine dernière, ne sont pas atteints. Mais, "compte tenu de la méfiance actuelle des marchés financiers, la réussite de cette levée de fonds est une très bonne preuve de la solidité de notre entreprise", se félicite Nigel Payne, directeur financier de la société, basée à Londres.

Installé sur une île

Ouvert le 19 octobre 1998, Sportingbet, a racheté en mai 2000 betmaker.com, un site implanté au Costa Rica, où la société emploie aujourd’hui 160 salariés. Et il a conclu en octobre un accord exclusif avec le site de football 365 Corp., en prévision notamment de la Coupe du monde 2002. Le site revendique aujourd’hui 50 000 "membres", dans 103 pays. Il se flatte d’avoir été le premier des sites de paris tax-free : installé dans les Îles anglo-normandes, il ne paie aucun impôt sur les sociétés. Avec 85 salariés sur place, il est en effet le premier employeur d’Aurigny (Alderney pour les Britanniques), un ilôt de cinq kilomètres sur trois, situé à douze kilomètres des côtes françaises du Cotentin.

Inquiétude de la Française des Jeux

Jusqu’alors, Sportingbet était coté au Ofex (un marché "libre" sans liens avec le London Stock Exchange). Son entrée sur l’AIM couronne une progression significative ces derniers mois : au 30 septembre 2000, son chiffre d’affaires sur six mois a atteint 114,1 millions de livres (1,1 milliard de francs), contre 4,6 millions (47,3 millions de francs) sur la même période de 1999. Sur un an, il devrait atteindre quelque 260 millions de livres (2,6 milliards de francs). Si ses pertes opérationnelles représentaient 3,4 millions de livres au cours de la même période, "le résultat sera positif dans l’année qui vient", assure Nigel Payne. Cette montée en puissance de sportingbet et d’autres sites de paris en ligne, a de quoi inquiéter les détenteurs de monopoles qui, comme la Française des Jeux ou le PMU, reversent une part importante des paris encaissés aux budgets nationaux. Les professionnels des jeux d’argent en ligne sont en effet convaincus d’avoir l’avenir devant eux. Le cabinet de recherche londonien Datamonitor chiffre ainsi à 5,5 milliards de dollars (38 milliards de francs) le marché mondial des jeux d’argent en ligne à l’horizon 2004. Et selon l’Interactive Gaming Council (IGC), un lobby de l’industrie des paris en ligne aujourd’hui installé au Canada, on recense déjà quelques 850 sites dans le monde. Et quelque 80 sociétés cotées en bourse auraient déjà des intérêts dans les paris en ligne.

Régulation des jeux d’argent en ligne

Cette année, cette situation de fait a d’ailleurs conduit l’IGC à plaider, en Grande-Bretagne comme auprès de deux ...tats américains (le Nevada et le New Jersey), pour qu’une "régulation" des jeux d’argent en ligne remplace l’interdiction pure et simple qui prévaut encore dans les principaux pays développés. Les autorités britanniques auraient-elles été convaincues ? Jusqu’alors installée sur l’île d’Antigua, dans les Caraïbes, la société Starnet, l’un des principaux fabricants de logiciels de paris en ligne, a annoncé, la semaine dernière, son intention de déplacer son siège social en Grande-Bretagne parce que l’environnement lui semblait "plus favorable". Sur ce point aussi, Mark Blandford , le patron de sportingbet, est confiant. Il aime à rappeler, raconte le magazine américain Red Herring, que lorsqu’il a démarré ses activités en 1998, seuls trois ...tats admettaient les paris sur le Net. Ils étaient 50 en 2000. Blandford pense qu’ils seront une centaine à la fin de cette année. En France, Laurent Tapie, fils de Bernard, vient de relancer free-goal.com, un site qui n’accueille, pour l’heure, que les pronostics gratuits. Mais selon le site 18h.com, Bernard Tapie a obtenu de Pierre Lescure que Canal + apporte au site 6 millions de francs en cash. Or, Tapie fils ne cache pas qu’il suit l’évolution du paysage réglementaire européen "avec beaucoup d’intérêt".

Estimations du marché des jeux d’argent en ligne:
http://www.business2.com/content/ch... Le site de l’Interactive Gaming Council, le
http://www.igcouncil.org/ sportingbet:
http://www.sportingbet.com Sur l’arrivée de Starnet en Grande Bretagne:
http://www.rgtonline.com/root_index... L’article de Red Herring:
http://www.redherring.com/mag/issue...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse