18 10 2021
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


13/11/2000 • 18h44

Un allez-retour sur la Toile via satellite

Il était déjà possible de recevoir des données du Net via un satellite. Bientôt, l’antenne parabolique pourra aussi servir à les envoyer.

Jusqu’à présent, l’accès à Internet via satellite demeure un marché confidentiel. Et pour causeCybercriminalité : si le satellite peut facilement "arroser" les antennes paraboliques des abonnés avec des données issues du Net, ces derniers ne peuvent renvoyer leurs requêtes qu’en empruntant le réseau téléphonique. Pour surfer, les utilisateurs bénéficient donc du haut débit sur la "voie descendante", mais ils restent coincés sur la "voie montante" par les habituelles contraintes de l’Internet dit classique. Et l’on ne parle pas ici de l’ordinateur qu’il faut configurer de manière spécifique pour emprunter les deux voies d’accès...

Les ...tats-Unis d’abord

Mais une page sera bientôt tournée. Comme le signale un article du Nandotimes, de nombreuses compagnies américaines envisagent de lancer l’Internet à haut débit uniquement via le satellite. La société Hugues Network Systems devrait proposer une telle offre d’ici à la fin de l’année 2000. Les Américains ne sont pas seuls sur le coup. Le Néerlandais Philips développe actuellement un service similaire, comme nous le confiait récemment Paul Friedel, directeur général des laboratoires d’électronique Philips en France. Dans les prochains mois, les chercheurs français de Philips pourraient effectuer un test de diffusion vidéo avec "voie de retour" en utilisant un satellite géostationnaire. Ils comptent ainsi démontrer qu’avec les techniques récentes de traitement du signal, la petite antenne parabolique d’un abonné peut désormais, comme les grosses antennes professionnelles, envoyer des données avec un débit convenable. Les abonnés se partageraient, dans un premier temps, une bande passante de l’ordre de 2 mégaoctets par seconde. Selon Paul Friedel, les opérateurs européens seraient cependant peu tentés par ce type de service. L’intérêt d’Internet via satellite "avec voie de retour" est en effet économiquement discutable dans des régions où d’autres solutions d’accès à haut débit existent ou existeront bientôt (câble, ADSL et prochainement boucle locale radio). En revanche, les zones reculées des ...tats-Unis et les pays disposant de peu d’infrastructures trouveraient là une solution efficace pour se faire rapidement une place sur la Toile.

Le site des centres de recherche Philips:
http://www.research.philips.com L’article du Nandotimes:
http://www.nandotimes.com/technolog...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse