24 01 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


24/01/2001 • 17h16

UMTS : quatre fauteuils pour trois candidats

Les groupes Suez-Lyonnaise des Eaux et Telefónica Moviles ont annoncé le retrait de leur candidature pour une licence UMTS en France. Il ne reste que trois candidats... pour quatre places.


Transfert
Dans un communiqué de presse, le français Suez-Lyonnaise et l’espagnol Telefónica Moviles ont annoncé qu’ils ne présenteraient pas leur candidature pour une licence UMTS. "Les deux groupes considèrent que les prix des licences ne reflètent pas la situation du marché. La tendance des prix des licences UMTS déjà attribuées en Europe a démontré une baisse régulière ces derniers mois, comme on peut le constater dans le résultat des enchères en Autriche, en Italie et en Suisse. En Pologne, l’appel d’offres n’a pas attiré assez de candidats et la procédure a été annulée. Par ailleurs, les investisseurs ont revalorisé les coûts du secteur des mobiles et les banques ont alerté la communauté financière contre les risques de la téléphonie mobile."

Prix mortel

Il ne devrait donc plus y avoir le 31 janvier, date butoir pour le dépôt des dossiers, que trois candidats pour les quatre licences disponibles. Le seul nouvel entrant dans la téléphonie mobile s’est éjecté de lui-même, sans doute effrayé par les perspectives de plus en plus sombres tracées par les analystes de l’UMTS. Notamment, celles de Forrester Research. Restent donc en lice France Télécom, Vivendi et Bouygues, dont le patron a déjà déposé une plainte auprès de la Commission européenne en juin dernier, critiquant le prix "mortel" des licences françaises. L’Autorité de Régulation des Télécommunications (ART) va-t-elle revenir sur ce tarif de 32,5 milliards de francs pièce ? Nous avons tenté de joindre l’ART, qui a refusé de commenter. "Ils sont trop bêtes pour changer, s’irrite Bruno Salgues, auteur d’un ouvrage de référence sur la téléphonie mobile (1). S’ils l’avaient fait, on aurait eu plus de candidats. Pensez donc ! Ils étaient 45 au départ. Il y avait tous les grands opérateurs européens."

Les étrangers mis à la porte

Selon le chercheur, le gouvernement et l’ART n’ont eu de cesse de mettre des bâtons dans les roues des concurrents étrangers. En imposant, par exemple, une licence nationale. La plupart des étrangers auraient préféré une licence régionale, pour n’avoir à couvrir que les zones frontalières. De même, l’incertitude sur le régime fiscal des opérateurs UMTS a découragé les entreprises qui n’avaient pas déjà un solide réseau pour le lobbying en France. Deutsche Telekom a jeté l’éponge. NTT DoCoMo de même. Puis les autorités de régulation ont senti le vent tourner. Cela faisait déjà un certain temps que Suez-Lyonnaise/Telefonica menaçait de se désengager. Le président de l’ART, Jean-Michel Hubert, se serait déplacé en personne au Japon pour supplier NTT DoCoMo de reconsidérer sa candidature, de revenir en France ! De toute façon, le délai pour le dépôt des dossiers est maintenant bien court. Cela ne faisait déjà pas très sérieux d’avoir quatre candidats pour quatre licences, mais avec trois candidats pour quatre licences, on frise le tragi-comique.

(1) Les Télécommunications mobiles, Bruno Salgues, éditions Hermès, 1997.

Suez-Lyonnaise:
http://www.press.suez-lyonnaise.com Boursorama:
http://www.boursorama.com/infos/act... Saga UMTS: Episode III, la Vengeance de la Contre-Attaque
http://www.kitetoa.com/Pages/Textes...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse