15 09 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/02/2002 • 16h06

” Trois ans d’erreurs ”

Vecam, c’est Valeurs européennes et citoyennes sur les autoroutes de l’information et le multimédia... Florence Durand-Tornare en est la déléguée générale. Elle est aussi fondatrice et responsable du programme Villes Internet, vice-présidente de l’association Creatif, membre du Groupe de travail de la Mission interministérielle pour l’accès public à la micro-informatique et au multimédia, membre du Comité d’accompagnement du programme européen Educaunet, responsable éditoriale du Courrier de l’Internet citoyen, co-auteur du Guide du Net Territorial, éditions Weka et collaboratrice de l’hebdomadaire L’Hemicycle... Ouf...

Quand et comment avez-vous découvert Internet ?

En 1992, dans le milieu de la production audiovisuelle où les spécialistes d’effets spéciaux vidéo échangeaient déjà par le Réseau.

Pourquoi vous êtes-vous impliquée dans Internet ? Quel a été le déclic ?

À l’usage, j’ai découvert combien l’outil permettait de faire avancer les idées et de les mettre en œuvre. J’ai continué à découvrir ses richesses en développant mon travail sur l’Internet citoyen*.

Quand avez-vous compris que cela allait vraiment décoller en France ?

Dès les premières utilisations, en 1992-93.

Comment avez-vous vécu la période automne 1999-printemps 2000 ? Que faisiez-vous ?

C’était sans surprise. Pour ceux – les signataires de l’appel du G7 lancé par Vecam – qui ont proposé, dès 1995, la réflexion sur les enjeux, les risques et les chances liés au développement des réseaux pour notre société, certaines évidences apparaissaient : la prématurité et la disproportion du développement commercial de l’Internet ; le fait que les mentalités et l’appropriation prennent plus de temps que la création d’un nouveau marché ; le dédain pour le facteur humain, pour l’aide à l’appropriation sociale de ces nouvelles technologies s’est retourné contre ceux qui en développaient des usages commerciaux. Une preuve parmi d’autres de ce dédain : en 1997, aucun partenaire privé n’a pu être trouvé pour le lancement de la première Fête de l’Internet !) J’étais alors en train de développer la plate-forme d’échanges d’expériences entre les villes sur l’Internet local et citoyen. De 40 villes en 1999, nous passions à 165 en 2000 (292 en 2001).

Comment analysez-vous aujourd’hui cette frénésie de huit mois ?

Trois ans d’erreurs – le marché a démarré en 1996 – dans la continuité de la démesure des ambitions à court terme de certaines élites financières et commerciales et une énorme responsabilité au secteur industriel en matière sociale : l’importance du fossé culturel, générationnel et économique aurait pu être évitée ou adoucit par une diffusion tranquille d’usages d’intérêts généraux et publics qui aurait sensibilisé les individus en partant de leurs besoins réels dans leur environnement immédiat. En lieu de quoi, la création de nouveaux besoins à partir d’un outil-produit inconnu ne pouvait être qu’un échec à court terme.

Quel a été, selon vous, le signal de la chute des dotcoms ?

La rapidité de la création des dotcoms et l’annonce surmédiatisée des succès étaient déjà suspects. Seuls ceux qui conservaient une mentalité "brick and mortar" ont résisté à l’échec du "clic and mortar"

Que faîtes-vous aujourd’hui ?

Je continue à travailler pour le long terme, pour que les usages publics et citoyens d’Internet se développent. Heureusement, de ce côté-là, les succès sont permanents : échanges de savoirs, créations, usages sociaux et collectifs, nouvelle militance, réseaux citoyens...

Croyez-vous toujours autant à Internet ?

Plus que jamais, depuis qu’une certaine humilité émerge chez les entrepreneurs.

Croyez-vous au commerce en ligne ? Croyez-vous à l’avenir du Web non marchand ?

Oui, je crois au commerce en ligne, y compris au commerce équitable, si il se soumet aux lois de transparence et d’équité que les réseaux électroniques permettent de développer. L’Internet non marchand est déjà un succès : éducation, santé, emploi, famille, culture, création associative... Tous les secteurs portent une part du succès des réseaux électroniques au service de l’humain et de l’épanouissement des idées et des actions de chaque individu.

Comment voyez-vous les années à venir ?

Consacrées à l’appropriation, à la diffusion et à l’autoproduction de contenus par les individus, les années à venir s’annoncent belles et tranquilles. Soumises à de nouvelles guerres de pouvoir commercial autour de nouveaux outils ou de nouveaux usages commerciaux, elles sont sombres. Souhaitons que les secteurs publics, privés et associatifs communiquent mieux pour développer des usages cohérents et adaptés pour les habitants de nos pays – au Nord et au Sud.

Croyez-vous toujours dans ce qu’on a appelé la netéconomie ?

Je n’y ai jamais cru, comme vous l’avez compris.

Quelles vont être, selon vous, les futures grandes échéances et que vont-elles apporter ?

Les échéances politiques : les choix des élus (internationaux, nationaux et locaux) sont majeurs, d’eux dépendent l’harmonisation et l’équité du développement des usages et de l’accès à l’Internet. La régulation internationale sera primordiale : le service universel, la législation sur les domaines, les droits d’auteurs... Les échéances technologiques : le développement des systèmes de syndication, du véritable hypertexte, des serveurs partagés sans serveur central, du son, du streaming video, des systèmes libres...

Internet en France - 7 Ans d'aventures
http://www.internetcitoyen.net
http://www.internetcitoyen.net http://www.villes-internet.net
http://www.villes-internet.net http://www.cnglobal2000.org
http://www.cnglobal2000.org http://www.vecam.org
http://www.vecam.org http://www.globalcn2001.org
http://www.globalcn2001.org
 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse