12 07 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


27/02/2001 • 16h22

Rapport RSF/Transfert - Les ennemis de l’Internet :

RSF ;Europe;Russie
RUSSIE

La Toile russe compte de nombreux journaux et magazines en ligne, dont certains proposent une information critique et indépendante des autorités. Beaucoup de journalistes d’investigation se sont également tournés vers l’Internet pour pouvoir librement publier leurs enquêtes. " Nous n’en pouvions plus de voir nos articles sur les hauts fonctionnaires et les oligarques passer à l’as", confie Sergueï Sokolov. Ce journaliste a quitté la presse traditionnelle pour fonder le site d’investigation Free Lance Bureau (FLB) avec plusieurs confrères de renom. Mais, à l’instar de tous les médias d’opposition, ils ne sont pas l’abri de poursuites judiciaires pour " diffamation ". Plusieurs procès sont actuellement intentés contre des journalistes de son site, notamment par le ministre de l’Economie, Guerman Gref, et l’ancien directeur d’une entreprise gouvernementale de production d’armes, Alexandre Kotelkine, mis en cause par des articles de FLB. Sergueï Sokolov rappelle également les nombreuses tentatives d’intimidation dont il a fait l’objet et, surtout, la guerre des " kompromaty ", ces documents compromettants fabriqués de toutes pièces et publiés par les ennemis de FLB.

En 1998, la presse a révélé l’existence d’un plan des services de renseignements russes (FSB, ex-KGB) visant à instaurer un système de surveillance sur la Toile. Ce projet, intitulé SORM (littéralement " Système de recherches opérationnelles "), obligerait les fournisseurs d’accès russes à installer des infrastructures permettant aux branches locales du FSB d’avoir accès aux informations échangées en ligne. Les services secrets pourraient ainsi, sans le feu vert de la justice, intercepter, consulter, voire arrêter, les courriers électroniques des internautes. L’installation et l’entretien de cet équipement sont à la charge des fournisseurs d’accès... Même si ce plan du FSB n’a pas encore été adopté par le Parlement, SORM permet d’ores et déjà aux membres des services de renseignement de mettre la pression sur les fournisseurs d’accès, estime Sergueï Smirnov, représentant d’une organisation de défense des droits de l’homme sur la Toile, Pravozashtitnaïa set. Nail Murzakhanov, le directeur du fournisseur d’accès Bayard-Slavia Communications, à Volgograd (sud du pays), est le seul à s’être rebellé, début 2000, contre l’installation de SORM. Ne comptant pas plus d’un millier de clients, M. Murzakhanov a estimé que cette opération était bien au-dessus de ses moyens : entre 25 000 et 120 000 dollars, comprenant les frais de formation des officiers locaux du FSB et l’entretien du matériel. La section locale du FSB aurait alors, selon le témoignage de M. Smirnov, essayé de révoquer la licence de Bayard-Slavia avant d’ordonner une série de contrôles, techniques et financiers, dans ses locaux. Sous l’insistance du FSB également, l’autorité de régulation des télécoms, le Gosvyadnadzor, a coupé la liaison satellite du fournisseur d’accès. Nail Murzakhanov a cependant remporté, en septembre 2000, une victoire devant la Cour suprême. Se basant sur l’article 23 de la Constitution russe, qui stipule que " chacun a droit à l’intimité de sa correspondance, communications téléphoniques, courrier, télégrammes et autres communications ", cette dernière a annulé un arrêté du ministère de la Communication intimant l’ordre au fournisseur d’accès de se plier aux exigences du FSB.

" Depuis cet épisode, la plupart des providers russes ont compris qu’il vaut mieux s’entendre avec le FSB que de risquer de perdre sa licence ", explique Oleg Rodine, journaliste de Radio Svoboda à Moscou. Les plus grands, tels le fournisseur Glasnet, semblent d’ores et déjà s’être pliés aux exigences du FSB, souligne le journaliste avant de citer le témoignage d’un officier des renseignements qui se félicitait de la " compréhension " manifestée par les patrons des fournisseurs d’accès.

Fiche technique :

Population : 147,4 millions

PIB par habitant et par an  : 4 370 dollars

Population urbaine  : 73 %

Fournisseurs d’accès à Internet  : N.D.

Internautes : plus de 3 millions

Un projet de loi, présenté par le Kremlin, aurait pu fragiliser la liberté d’expression sur le Net puisqu’il rendait obligatoire la possession d’une licence pour tous les sites d’information. Cette loi a heureusement été amendée en 2000 et l’enregistrement d’un site comme organe de presse en ligne est désormais facultatif.

Free Lance Bureau
http://www.flb.ru Radio Svoboda
http://www.svoboda.org Pour acheter le rapport Les Ennemis d’Internet sur 00h00.com:
http://www.00h00.com/direct.cfm?tit...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse