11 07 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


27/02/2001 • 11h34

Rapport RSF/Transfert - Les ennemis de l’Internet :

RSF ;Asie;Corée du Sud
COREE DU SUD

La Corée du Sud est l’un des premiers pays au monde à s’être doté d’une loi contrôlant la diffusion et la consultation d’informations en ligne. Dès 1995, l’Electronic Communication Business Law a permis la création d’un Bureau sur l’éthique de l’information et de la communication. Cet organisme public, qui passe en revue les sites, les forums de discussions et les chats, peut recommander le blocage de certains sites. La loi sur la sécurité nationale s’applique également au Web. Elle interdit aux sud-coréens tout contact avec leurs voisins nord-coréens. Ce dispositif, régulièrement allégé par le président Kim Dae-Jung, est une épée de Damoclès pour la liberté d’expression sur la Toile. Ainsi, la consultation des sites gérés par les autorités de Pyongyang est prohibée par le National Intelligence Service (NIS, services secrets). La politique d’ouverture de Kim Dae-Jung rend ces mesures de plus en plus théoriques.

En revanche, en 1997, le ministre de l’Information et de la Communication avait ordonné aux fournisseurs d’accès sud-coréens de bloquer l’accès à Geocities, un hébergeur de pages personnelles qui abritait un site à la gloire du régime communiste de Pyongyang. Un étudiant coréen avait même été arrêté en octobre 2000 pour avoir échangé des e-mails avec un nord-coréen vivant au Japon.

En août 2000, l’animateur d’un site Internet, qui avait été condamné à un an de prison pour " diffusion de fausses nouvelles " a accusé, à sa libération, le gouvernement d’avoir censuré son site. Bu-Jeon Bae avait publié un article en ligne affirmant, sans preuve, que le président Kim Dae-Jung avait un fils illégitime avec une présentatrice de télévision.

Au même moment, des internautes sud-coréens ont pris d’assaut le site du ministère de l’Information et de la Communication pour protester contre un projet de loi concernant l’Internet dont la promulgation est prévue au milieu de l’année 2001. Ce texte repose sur un système de classification des sites selon leur contenu. L’association de défense des droits civiques Jinbo (Progressive) Network, qui a organisé ce " sit-in virtuel ", estime que ce texte de loi sera avant tout une " arme de censure supplémentaire pour le gouvernement " sud-coréen car il donnera un argument juridique pour bloquer des sites jugés " dangereux ". Dans les jours qui suivent cette action, des membres des services de sécurité font pression sur Jinbo pour qu’ils fournissent l’identité des internautes qui ont participé à cette protestation. En octobre 2000, Jinbo a affirmé que des policiers avaient envoyé plusieurs e-mails menaçants et insultants aux animateurs du site consacré aux droits de l’homme, www.hrights.org.kr. Ce dernier venait de publier un dossier sur les violences policières dans le pays.

Fiche technique :

Population : 46 millions

PIB par habitant et par an  : 15 225 dollars

Population urbaine  : 81,2 %

Fournisseurs d’accès à Internet  : environ 80

Internautes  : 16 millions

L’Internet en Corée du Sud connaît un boom spectaculaire : le nombre d’utilisateurs est passé de trois millions à seize millions en moins de deux ans. Le gouvernement a mis en place Cyber Korea 21, un plan d’investissement de plus de neuf milliards d’euros pour augmenter le taux de connexion et les infrastructures.

Progressive Network Center:
http://english.jinbo.net/ Ministère de l’Information et de la Communication:
http://www.mic.go.kr http://www.hrights.org.kr
http://www.hrights.org.kr Pour acheter le rapport Les Ennemis d’Internet sur 00h00.com:
http://www.00h00.com/direct.cfm?tit...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse