08 07 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


23/02/2001 • 17h51

Rapport RSF/Transfert - Les ennemis de l’Internet :

RSF ;Moyen-Orient et Proche-Orient ;Arabie Saoudite
ARABIE SAOUDITE

L’Arabie Saoudite n’a rendu public l’accès à Internet qu’en février 1999. Jusque-là, le Réseau se limitait aux universités et à certains services publics. L’achat de matériel informatique n’étant pas réglementé, les Saoudiens pouvaient toutefois se connecter, via un modem et grâce aux fournisseurs d’accès des pays frontaliers. Le retard saoudien vis-à-vis d’Internet tient au fait que le régime a cherché à mettre en place un système de filtrage. Toutes les connexions à des sites nationaux et étrangers passent par le serveur proxy de la cité des sciences de Djeddah (King Abdulaziz City for Science and Technology ou " KACST "), véritable " nœud " de contrôle. Grâce au " KACST ", le pouvoir saoudien peut bloquer l’accès à un site jugé indésirable sur les ordinateurs du pays.

La cité des sciences stocke les sites autorisés sur un gigantesque serveur. Les requêtes vers des pages qui ne se trouvent pas dans ce " proxy " passent par un filtre. Le Dr Fahad al-Hoymany, en charge de la régulation du Net, se vantait récemment de pouvoir éradiquer la pornographie du Web saoudien. D’après le Dr Saad al-Faghi, responsable du Mouvement pour la réforme islamique en Arabie (MIRA) exilé à Londres, ce travail semble voué à l’échec. D’une part parce qu’il y a beaucoup trop de sites " X " pour que l’on puisse tous les bloquer, d’autre part parce que la télévision par satellite commence à généraliser la diffusion de la pornographie dans le pays. Même si la pornographie est le principal argument brandi par le régime pour justifier le filtrage, le pouvoir bloque également l’accès à de nombreux sites à caractère politique, comme, par exemple, ceux des opposants du MIRA, ou d’organisations de défense des droits de l’homme.

D’après le MIRA, le piratage commence à se développer dans le pays, les Saoudiens cherchant les moyens de contourner les restrictions imposées par le pouvoir. Nombre d’entre eux utilisent des messageries en ligne, plus difficiles à intercepter que les serveurs de mail installés en Arabie Saoudite. D’après le docteur Saad al-Faghi, beaucoup d’internautes utilisent le chat, qui leur garantit l’anonymat.

Il n’existe pas de médias indépendants sur le Web. S’il n’y a pas de loi spécifique à Internet, tout organe d’information est soumis à la loi sur la presse. Celle-ci impose une autorisation préalable des autorités et donne à la famille royale le pouvoir de révoquer les journalistes. Dans la pratique, estime Saad al-Faghi, " tous les patrons de presse sont choisis par la famille royale ". D’une manière générale, les pressions exercées par le régime obligent à une certaine autocensure. D’après un décret mentionné par la revue Online Journalism Review, et par l’organisation Human Rights Watch, les intermédiaires techniques sont obligés de bloquer tout site " violant les valeurs sociales, culturelles, politiques, économiques et religieuses du pays. "

En avril 2000, un cybercafé a été fermé dans la région de La Mecque au motif qu’il exerçait des activités " immorales ". En août, rapporte l’Agence France-Presse, citant la presse saoudienne, le gouvernement a bloqué l’accès aux forums hébergés sur le site de Yahoo ! .Selon lui, trop de gens s’y connectaient pour aborder des sujets contraires à la loi islamique ou pour critiquer des personnalités politiques.

Fiche technique :

Population : 20,9 millions

PIB par habitant et par an  : 10 000 dollars

Fournisseurs d’accès à Internet  : 37 agréés par le gouvernement

Internautes  : 130 000

Toutes les connexions à des sites Internet passent par le serveur proxy de la cité des sciences de Djeddah, véritable centre de contrôle des communications. Profitant du prix très faible des communications en direction des Etats-Unis, de nombreux saoudiens sont abonnés directement chez des fournisseurs d’accès américains.

Mouvement pour la réforme islamique en Arabie
http://www.miraserve.com Comité pour la défense des droits légitimes
http://www.demon.co.uk/cdlr Pour acheter le rapport Les Ennemis d’Internet sur 00h00.com:
http://www.00h00.com/direct.cfm?tit...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse