18 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/05/2000 • 11h50

Pour les linuxiens, Microsoft est responsable de ILOVEYOU

L’association des utilisateurs de Linux dénonce la culpabilité de Microsoft dans la propagation du virus ILOVEYOU. Elle estime que les utilisateurs devraient porter plainte contre l’éditeur.

"Microsoft est responsable des dégâts causés par ILOVEYOU", annonce l’AFUL. Dans un communiqué, l’association française des utilisateurs de Linux et des logiciels libres détaille les raisons pour lesquelles, selon elle, les désordres entraînés par le virus à l’échelle planétaire sont imputables à la firme de Bill Gates. L’AFUL rappelle tout d’abord que ILOVEYOU s’est attaqué uniquement aux ordinateurs équipés de Windows, le système d’exploitation de Microsoft. "Le virus a été conçu plus précisément pour les applications bureautiques ou de courrier électroniques de Microsoft exploitant le langage Visual Basic, poursuit l’AFUL, et notamment un trou de sécurité du logiciel Microsoft Outlook, connu dès 1998."

L’association reproche donc à la firme "de ne pas avoir corrigé les défauts de sécurité de ses logiciels en un temps raisonnable". S’appuyant sur le droit de la consommation, elle estime que les utilisateurs atteints par le virus sont en mesure d’exiger de l’éditeur un dédommagement. L’AFUL n’hésite pas à anticiper sur la défense de Microsoft : elle juge "contraires au droit" les clauses de non-responsabilité incluses dans les contrats de licence des logiciels que l’éditeur pourrait mettre en avant pour se dégager de toute responsabilité. "L’usage généralisé de logiciels libres et de standards ouverts dans l’administration française aurait permis d’éviter que l’...tat ne contribue à la dissémination du virus", conclut par ailleurs l’AFUL. Profitant de l’émoi causé par ILOVEYOU, l’association demande au gouvernement l’inscription à l’ordre du jour de la proposition de loi de quatre députés socialistes rendant obligatoire l’accès au code source des logiciels utilisés par l’administration.

Questions à Stéphane Fermigier, président de l


Stéphane Fermigier, président de l'AFUL
Julie Krassovsky

interview

)transfert  : Pourquoi conseillez-vous aux utilisateurs de Windows et d’Outlook de se retourner contre Microsoft ?
Nous ne leur donnons pas de conseil, nous les invitons à placer Microsoft devant ses responsabilités. La firme a imposé l’idée d’une informatique très facile à utiliser mais elle a oublié un paramètre vital : la sécurité. Chose que Linux, à l’inverse, n’a pas sacrifiée. Microsoft est aujourd’hui bien parti pour continuer à imposer son monopole, nous menons toute action qui puisse aller à son encontre.

N’est-ce pas également un bon coup de pub ?
Pas du tout. Nous souhaitons sensibiliser le public au fait qu’un bon système d’exploitation et un bon logiciel ne devraient pas présenter de telles failles de sécurité.

Pensez-vous réellement que des consommateurs se lancent dans un procès contre Microsoft ?
On aimerait bien. Le virus ILOVEYOU aurait fait, semble-t-il, près de 10 milliards de dollars de dégât. Je trouverais bizarre que personne ne porte plainte. Le problème, ensuite, c’est que ça peut durer dix ans.

Microsoft, pour votre association, c’est l’ennemi à abattre...
Non, ce n’est pas "l’ennemi à abattre". S’ils faisaient un bon logiciel, il n’y aurait pas de problème. Nous ne serions pas opposés, par exemple, à ce qu’ils développent des logiciels capables de tourner sous Linux. Simplement dans le cas de ILOVEYOU, les autorités prétendent chercher le responsable. Or pour moi, il ne s’agit pas du gars qui a développé le virus. Dès 1998, des experts ont alerté Microsoft des failles de sécurité présentées par Outlook. En deux ans et demi, l’entreprise n’a pas été capable de les réparer. Pour moi, le responsable de toute cette histoire, c’est Microsoft.

http://www.aful.org
http://www.aful.org
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse