22 09 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


30/11/1999 • 16h38

Pour acheter tranquille, oubliez les pseudos...

ActivCard, une petite entreprise française, est en train de devenir l’un des leaders mondiaux de la sécurisation informatique.

ActivCard, une petite entreprise française, est en train de devenir l’un des leaders mondiaux de la sécurisation informatique.

Souvenez-vous : il fallait s’approcher du téléviseur au moment où une publicité passait, braquer vers l’écran une sorte de calculatrice ridicule (la "Carte multipoints") et empocher des points qui pouvaient vous faire gagner toutes sortes de prix pendant une émission animée par Naguy. C’était une des tentatives de télévision interactive qui nous a fait le plus rire, même si le principe, dans l’absolu, n’était pas idiot : garantir que les pubs seront regardées, et fidéliser les spectateurs. Aujourd’hui, Yves Audebert et Jean-Gérard Galvez, les responsables d’ActivCard, la société qui fournissait la technologie du système, doivent franchement sourire en se remémorant la période héroïque. France Télévision a renoncé à cette expérience après quelques années improbables, mais le travail fourni par la petite société prestataire de services, fondée quelques années plus tôt (en 1988) par deux copains de boulot, Yves Audebert et Achille Delahaye, n’a pas été perdue.

Après avoir amélioré leur calculette magique, les deux amis sont passés à la carte à puce et ont développé une solution originale d’authentification. Important, l’authentification. Quand vous payez avec votre carte bancaire, le code secret ou la signature permettent de prouver que celui qui utilise la carte est bien celui qu’il prétend être, c’est-à-dire son légitime propriétaire. Dès qu’on aborde les réseaux, cela se complique  : comment être certain que celui qui se connecte à un serveur est bien M. Durand, et pas une personne usurpant son identité ? Les mots de passe ? Cela se pirate ou bien il faut un solide système de sécurité. Et c’est dans ce domaine que la petite société s’est spécialisée.

Des milliers de mots de passe pour chaque utilisateur

Le principe d’authentification développé par ActivCard est plutôt malin. Idée de base : au lieu de s’échiner à protéger un unique mot de passe, mieux vaut générer des milliers et des milliers de mots de passe par utilisateur… Pour mettre en œuvre ce principe, ActivCard a fabriqué une sorte de calculette magique : personnel et doté d’un code secret, le petit engin permet de générer, par le biais d’algorithmes, une infinité de clés numériques absolument indéchiffrables. Un exemple ? Un cadre est en voyage d’affaires à l’étranger, et doit accéder, pour rédiger un contrat, à une info confidentielle sur son entreprise. Et hop, il se connecte sur le site de sa boîte, sort sa petite calculette magique qui lui génère un mot de passe valable pour cette unique échange. A l’autre bout du circuit, le système est configuré pour que la porte ne s’ouvre, à ce moment précis, pour cette personne précise, sur ce seul mot de passe. Le cadre prend l’info et le mot de passe est immédiatement périmé... Quasiment impossible à pirater ! Un niveau de sécurité égal à celui que vous avez face au distributeur de billet :pour que l’on vous vole, il faut vous prendre à la fois votre carte ET votre code. cela devient vraiment compliqué.... Presque impossible sur Internet.

Cours de l’action Activcard, en dollars, sur le mois de novembre 1999.
Il ne restait plus qu’à appliquer ce principe au paiement sécurisé et à le mettre à la portée du grand public. C’est ce que vient de faire ActivCard en présentant son terminal de paiement sécurisé : le mini-lecteur de carte bancaire se connecte à l’ordinateur et génère un nouveau code à chaque paiement. En étant capable de livrer son produit, en quantité industrielle, dès le premier semestre 2000, ActivCard a plusieurs mois d’avance sur ses concurrents directs. Dans l’économie de l’Internet, cela veut dire des années…

Un standard dans le domaine de la sécurité de paiement  ?

D’autant que le commerce électronique se développe à toute allure. Les commerçants sont de moins en moins réticents au paiement sur le Net et se rendent progressivement compte que le coût est dérisoire par rapport à tous les autres traitements de la transaction (voir graphique). ActivCard se retrouve brusquement très branchée…

Source  : US bureau of commerce
Sept ans après ses débuts, la petite entreprise n’est pas encore grande, mais elle a une filiale aux ...tats-Unis, une autre à Singapour, et est déjà cotée à la bourse européenne des entreprises de technologies, l’Easdaq. Son décollage est en train de prendre des proportions intéressantes (et visibles) : l’action a progressé (après des années d’augmentations et de chutes successives), en quelques semaines, de 7 dollars à… 16 dollars (voir graphique). Les raisons ? ActivCard a rendu public une série de signatures et d’accords. Et pas n’importe lesquels : parmi les principaux noms, on trouve Sun, Novell ou MasterCard, mais aussi Microsoft et Cyber COMM. Ce consortium regroupe, entre autres, les Banques populaires, la BNP, les Caisses d’épargne, le CCF, le Crédit agricole, le Crédit lyonnais, le Crédit mutuel, La Poste, la Société générale, mais aussi VISA, Carte bleue, le GIE Cartes bancaires, GEMPLUS, BULL ou France Télécom ! ActivCard est en passe de devenir le standard dans le domaine de l’authentification, étape importante dans la sécurité d’un paiement...

http://www.activcard.com
http://www.activcard.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse