02 06 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


5/02/2001 • 18h59

Plus de 50 % des dons se font en ligne

Dons en ligne, informations mises à jour régulièrement, forums : le site de la Croix-Rouge française est un véritable relais à l’activité sur le terrain de l’association humanitaire. Après le séisme qui a tué des dizaines de milliers de personnes en Inde, la Croix-Rouge a recueilli davantage de dons en ligne que par la voix classique. La webmestre, Agnès Lesage, explique comment le Web est devenu un outil spécifique dans la gestion de crise comme celle du séisme en Inde.

Comment avez-vous réagi en apprenant le séisme en Inde ?


Agnès Lesage
DR
Malheureusement, nous étions un peu rodés à ce type de catastrophe : le 13 janvier, des milliers de personnes ont été ensevelies au Salvador. Dans ces cas-là, il faut rapidement monter des partenariats avec d’autres sites, populaires chez les internautes pour les faire venir chez nous. Par exemple, des sites comme celui des éditions Atlas ou de la chaîne La Cinquième, ont relayé notre action. Par des espaces d’annonces, par des flashs d’informations. Mais le système n’est pas encore au point, nous sommes encore dans l’urgence. À terme, nous voulons monter un véritable réseau de crise, pour réagir le plus rapidement et le plus efficacement possible.

Comment Internet vous aide-t-il dans la gestion de crise ?

Notre objectif est double : informer et faire un appel aux dons. Les médias traditionnels ont bien couvert la catastrophe les premiers jours et des dons spontanés sont très vite arrivés. Quelques jours après, l’intérêt médiatique est retombé. Internet permet d’assurer la continuité de l’information. Et donc de booster les dons. Par exemple, le site voila.fr a mis un dossier en ligne, il y a une semaine : les dons ont été multipliés par dix, les jours où le dossier était mis en valeur sur leur site. Une semaine après le séisme, nous avons reçu plus de dons en ligne qu’off line, soit 35 000 F sur les 60 000 reçus.

Quels services spécifiques avez-vous mis en ligne ?

Par manque de temps, pas grand-chose. Pour le Salvador, nous avions mis en ligne un forum où l’un de nos correspondants sur place répondait aux questions des internautes. Quand l’Inde a été touchée par le séisme, les internautes se sont approprié l’outil. Dès le samedi, ils ont pris d’assaut le forum pour s’exprimer sur la situation en Inde. On y trouvait des témoignages, des réactions mais aussi des questions de gens très inquiets qui avaient des amis ou de la famille partis en vacances en Inde.

Vous n’avez pas mis en place sur votre site de système de recherche des personnes disparues, vous ne parlez pas non plus de ceux qui existent déjà. Pourquoi ?

En effet, nous avons été débordés. Donc nous n’avons pas encore mis en ligne de formulaires ou de forums permettant la recherche de disparus. Nous l’avions fait pour le Salvador et nous réfléchissons pour l’Inde à comment le formaliser. Mais, qu’on ne se méprenne pas, ce service existe de toute façon, off line. Pour ce qui est des sites indiens de recherches de personnes, nous avons choisi de ne pas en faire écho, par méconnaissance de leur mode de fonctionnement. Nous ne sommes pas un site d’informations, nous devons donc faire attention à ne pas cautionner des sites méconnus de nos services. La recherche de disparus s’effectue selon une éthique et une méthodologie précise. Il ne faut pas, par exemple, que cela serve aux autorités pour retrouver des dissidents. Mais, je suis de très prés ce qui se fait. Un des fournisseurs d’accès a ainsi fourni une adresse mail à chaque ville touchée par le tremblement de terre. Je trouve que c’est une très bonne idée. Mais cela fonctionne aussi parce que l’Inde est un pays très connecté.

La Croix-Rouge française:
http://www.croix-rouge.fr
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse