27 01 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


8/03/2001 • 12h02

Pasqua fait la sortie des lycées

Un nouveau système de vidéosurveillance va être mis en place dans un lycée de Neuilly. Le conseil général finance entièrement ce projet à titre expérimental.

Méthode choc pour banlieue chic. C’est au lycée Saint-James de Neuilly-sur-Seine que le Conseil général des Hauts-de-Seine va tester son tout nouveau système de vidéosurveillance en milieu scolaire. Cinq caméras seront installées sur les grilles d’entrée du bahut et sur les zones d’intrusion possible. "Elles sont toutes tournées vers l’extérieur, aucune vers la cour de l’établissement", précise d’emblée Philippe Schwartz, président de la société Crayon noir e-médias, chargée de l’installation du système. La mise en route officielle devrait intervenir avant début avril. "C’est un système hertzien de caméra de surveillance, une première pour un lycée en France, poursuit le patron de Crayon noir, visiblement très fier de son joujou. Le hertzien permet de réduire les coûts, car il n’y a pas de câbles entre les caméras." Celles-ci sont, soi-disant, "intelligentes", elles se déclenchent par infrarouge uniquement en cas de mouvement suspect. "Si un chat passe la grille, le système ne se met pas en route. En revanche, si c’est une personne, oui. Nous avons agencé plusieurs logiciels de surveillance suédois, israéliens et français, afin d’obtenir ce résultat." Toutes ces belles images seront envoyées, par une ligne Numéris, vers le Bureau de surveillance du Conseil général, présidé par... Charles Pasqua. Tout un programme.

Accord de la CNIL

Conseillé par son nouvel ami Jean-Louis Arajol (ex-syndicaliste policier, ex-membre du Réseau Voltaire), l’ancien ministre de l’Intérieur a fait financer entièrement le projet par le Conseil général. L’opération sera ensuite étendue à une quinzaine d’autres établissements. Pour Philippe Schwartz, "il n’y a pas de souci à se faire concernant la vie privée. La Cnil a donné son accord, il n’y aura pas de constitution de fichiers et les images ne seront conservées que 24 heures". Selon la société, trois mois de réunions ont été nécessaires pour choisir le système et informer toutes les personnes concernées : rectorat, municipalité (Nicolas Sarkozy, maire de Neuilly, approuve, mais ne paie pas), parents d’élèves et équipe pédagogique.

Pas de problèmes de sécurité à Saint-James

Autre son de cloche du côté des profs. "J’ai appris ça en rentrant des vacances de février", explique un enseignant du lycée Saint-James, qui préfère rester anonyme. Et d’ajouter : "Il faut relativiser. Jean-Louis Arajol en a profité pour faire sa petite promo, mais il n’y a pas de problèmes de sécurité à Saint-James." Neuilly n’est pas exactement l’archétype de la banlieue difficile. "Le problème, c’est que l’établissement est situé au sein d’un grand parc. Mais qui reste sous la responsabilité de la municipalité dès que le lycée ferme. Le mari de notre proviseur a été agressé au premier trimestre, un samedi après-midi, mais cela n’a rien à voir avec les élèves. En fait, cette vidéosurveillance assure plus la sécurité passive devant l’établissement, que la discipline interne du lycée." Bref, beaucoup de bruit pour rien.

Crayon noir e-médias:
http://www.cn-emedias.fr
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse