18 10 2021
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


18/01/2001 • 19h03

Pas Net, Charlie Hebdo

L’introduction d’une publicité dans Charlie Hebdo a déclenché une vive polémique sur Internet. Attaqué entre autres par le Minirezo, le rédacteur en chef du célèbre journal de gauche a répondu : Internet n’est qu’une "Kommandantur libérale".

"Des tarés, des maniaques, des fanatiques, des mégalomanes, des paranoïaques, des nazis, des délateurs, qui trouvent là un moyen de diffuser mondialement leurs délires, leurs haines, ou leurs obsessions." Qui sont ces gens ? Les internautes qui veulent "avoir leur petit site personnel". Quel est l’auteur de ces propos aussi mesurés qu’un rapport du FBI ? Philippe Val, le rédacteur en chef du célèbre hebdomadaire satirique de gauche Charlie Hebdo, dans son éditorial du mercredi 17 janvier, judicieusement intitulé "Internet, la Kommandantur libérale". Non ? Si ! Mais qu’ont donc fait les internautes pour susciter une telle haine ? Ils ont, à l’initiative du regroupement de webmasters indépendants Minirezo, lancé une polémique contre Charlie Hebdo qui, la semaine précédente, a introduit pour la première fois de la publicité dans ses pages.

...change d’espaces publicitaires

Résumé des épisodes précédents : le 10 janvier, Charlie publie un petit encart de publicité pour un hors-série de Libération, en échange duquel le quotidien de gauche modérée publie lui aussi de la promotion pour Charlie Hebdo. Mais ce banal échange d’espaces publicitaires entre confrères n’est pas du goût d’Arno, qui publie le jour même sur le webzine L’Uzine2 un article long et cinglant, intitulé "Charlie se fait cobrander". Délibérément pointilliste, le co-fondateur du Minirezo attaque Philippe Val directement et lui reproche de vouloir faire passer la scandaleuse introduction de la publicité pour un "accord de solidarité" censé promouvoir la liberté de la presse. L’article fait du bruit dans le microcosme et déclenche nombre de contributions tout aussi énervées dans les forums de l’Uzine2. Selon celle publiée par Philippe Moreau, modérateur de la mailing-list de la Ligue des droits de l’homme, Val aurait agi "contre l’avis d’une grande partie de la rédaction, qui va tenter de faire passer un texte de protestation dans le journal la semaine prochaine". Le mercredi suivant, tout ce petit monde se précipite donc en kiosques pour acheter... Charlie Hebdo.

Excessif comme d’habitude

Philippe Val y publie l’édito cité plus haut. Le texte commence par justifier de façon assez intéressante pourquoi Charlie Hebdo n’a pas de site internet, puis dérape de plus en plus jusqu’à cette perle : Internet est "la réalisation inespérée d’un rêve pour toutes les dictatures d’avenir". Le dessin qui accompagne le texte achève de mettre le feu aux poudres. On y voit deux personnages dialoguer devant un ordinateur :

-  "World wide web, tu traduis ça comment ?"

-  "Je suis partout."

Si Philippe Val, en tournée en province, n’a pu être joint pour réaction mercredi 17 et jeudi 18 janvier, Jul, l’auteur qui dessine également pour le webzine satirique Webmatin, se veut apaisant. Son dessin est "plus astucieux que hautement réfléchi", pour être en phase avec le texte de Val qui est "excessif, comme d’habitude mais amorce le débat." On comprend que personne ne se sert du Net à Charlie, même si des projets de CD-Roms d’archives devraient voir le jour en 2001. ...galement interrogé par Transfert, Cabu ne se montre pas plus mobilisé : "J’ai autre chose à foutre que de faire des sites internet." Peu au fait, il semble lui aussi sincèrement inquiet de l’anonymat des publications sur le Réseau, réalisées par des journalistes non-professionnels. Côté lecteurs, la polémique a visiblement déclenché une vague de courriers de protestation, farouchement attachés à l’absence totale de pub dans leur journal ou simplement internautes. En tête de déçus, Gilles Hurtebize, le webmaster qui tient bénévolement le site non officiel charliehebdo.net. Sur sa homepage, il se demande si Philippe Val "sait de quoi il parle" car "apparemment, il n’est pas assez un as du mulot pour en prétendre tant...". Et Hurtebize de renvoyer vers le Minirezo. La suite est logique : le jeudi 18 janvier, des membres du Minirezo répliquent et répondent point par point à Val dans un texte ironiquement titré : "Val tragique à Charlie : un mort" Philippe Moreau, co-auteur du texte avec Arno, Marc Laimé et Pascale Louédec, ne cache pas son mépris pour Val et déplore que Charlie Hebdo, né hors des circuits professionnels de la presse classique, casse du sucre sur ceux qui essayent de faire vivre des médias indépendants sur le Réseau.

Debout les tarés de la Terre...

Plutôt que de savoir si une certaine partie de la gauche verra un jour dans la technologie autre chose qu’un instrument de domination supplémentaire du libéralisme triomphant, on s’interrogera sur l’utilité du débat. On aura appris que Philippe Val déteste Internet et que le reste de la rédaction s’en fout pas mal dans l’ensemble. Et on regrettera que les protagonistes n’aient pas mis leur expérience en commun pour débattre sur les moyens de financer un média libre sur le Réseau. Au moment où tous les journaux américains sur Internet licencient à tour de bras et que le droit d’auteur est en pleine mue, la question est sûrement plus riche de sens. Charlie y découvrira qu’il ne faut pas forcément une fortune pour tenir un site éditorial de qualité et ceux qui croient au bénévolat comme carburant unique du webzine, que l’indépendance économique a un prix. Lisons donc les articles déjà publiés à ce sujet avant de s’écharper un peu plus, sur les forums appropriés.

L’article d’Arno, "Charlie se fait cobrander":
http://www.minirezo.net/article407.html L’éditorial de Philippe Val et la réaction de Gilles Hurtebize:
http://www.charliehebdo.net La réaction de uZine 2, "Val tragique à Charlie: un mort":
http://www.minirezo.net/article447.html
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse