09 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


4/02/2000 • 14h52

”Nous voulons être un accélérateur d’idées”

Daniel Kaplan, 37 ans, vient de lancer la Fondation pour l’Internet nouvelle génération (FING). Il est le délégué général de cette nouvelle structure qui se veut "centrée sur les services, les applications et les usages de l’Internet "nouvelle génération". La FING compte déjà des membres de poids, tels que France Télécom, Alcatel, Bouygues Télécom, le ministère de l’...ducation nationale, l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique), ou encore Vivendi. Elle veut rassembler les acteurs des nouvelles technologies et les pousser à imaginer les outils de demain, lorsque le haut débit sera à la portée de tous. Interview.

)Transfert  : Pourquoi voulez-vous favoriser un Internet "nouvelle génération" ?

- Daniel Kaplan  : J’estime que les utilisations d’Internet sont aujourd’hui très limitées et trop compliquées. Elles prennent peu en compte le grand public. La technique, limitée par la vitesse de connexion, nuit à la création, notamment à la création culturelle, très peu présente sur le Web. Dans cinq ans, nous aurons l’impression que le Net d’aujourd’hui n’était qu’un super prototype. Nous nous dirons alors que nous avons été des centaines de milliers de bêta testeurs. Mais pour l’instant en France, on est dans une position de suiveurs. Des solutions techniques vont arriver, le haut débit va se généraliser et l’on ne pense pas aux usages qui vont en découler. Aux ...tats-Unis, au Canada et même aux Pays-Bas, cette réflexion sur l’Internet "nouvelle génération" existe depuis 1998.

Quel rôle exact voulez-vous jouer ?

- L’installation des tuyaux, ça n’est pas notre domaine, d’autres s’en chargent. Nous, nous voulons être un accélérateur d’idées pour tout ce qui concerne les terminaux et les usages, dont on n’a pas forcément idée aujourd’hui. Par exemple, dans le domaine de la vidéo ou de l’Internet mobile. Le projet de la FING est de rassembler des acteurs du marché dans des groupes de travail.

Les choses changent tellement vite que les organismes qui évoluent dans le domaine des nouvelles technologies ont le nez dans le guidon. Toutes les entreprises, par exemple, n’ont pas de service de recherche et développement. Et celles qui en ont ne réfléchissent pas toujours en termes d’usages. Nous voulons leur faire gagner du temps en les amenant à se rencontrer pour collaborer.

Pouvez-vous donner un exemple ?

- Prenons l’enseignement à distance : le groupe de travail cherchera ce que l’on pourrait faire si l’on n’était pas limité par la bande passante. Travailleront ensemble des personnes de l’...ducation nationale, des organismes de formation privée, des fournisseurs de technologie, comme HP, des opérateurs télécom, des éditeurs, des profs, des entreprises... Ils confronteront leurs points de vue. Nous leur dirons ce qui existe ailleurs et ils feront des propositions d’utilisations, imagineront les terminaux, les logiciels nécessaires. Ces propositions seront publiées.

Comment comptez-vous les stimuler  ?

- La Fondation réalisera des synthèses, effectuera pour ses membres des traductions et de la veille technologique. Nous allons fournir des outils et des conseils pour le travail en réseau. Parmi les membres, certains animeront les groupes de travail en respectant une charte. De toute façon, ce sont les entreprises qui prendront l’initiative. Nous ne voulons pas prendre en charge, à leur place, leur réflexion sur l’avenir. Sinon, c’est inutile.

Comment comptez-vous gérer des intérêts aussi contradictoires  ?

- Nous expliquons aux organismes concurrents qu’ils ont intérêt à collaborer aujourd’hui car nous sommes dans une phase pré-compétitive. Si la dynamique réussit, il est fort probable qu’à un moment donné, les uns et les autres reprendront leurs billes en nous disant  : "Désolé, on va bientôt lancer le produit, désormais on joue pour nous."

Pourquoi limiter la durée de vie de la Fondation à trois ou cinq ans ?

- Comme je vous l’ai dit, nous ne pouvons rassembler les acteurs que pour une durée limitée. Au-delà, chacun aura des intérêts propres. En plus, si notre initiative fonctionne, dans trois ou cinq ans, nous y serons, dans l’Internet "nouvelle génération". La Fondation ne sera plus utile.

Vous ne traiterez pas des questions juridiques ?

- Ce n’est pas notre vocation. ...videmment les nouveaux usages imaginés vont faire apparaître de nouvelles interrogations. Mais l’aspect réglementaire, je pense que c’est plutôt le rôle des lobbies. Pareil pour l’aspect politique. Nous n’interviendrons pas dans les décisions des collectivités locales liées au haut débit, par exemple.

Quels objectifs concrets espérez-vous remplir ?

- Difficile à quantifier. Mais à la fin de l’année, je souhaite que la Fondation ait environ 150 membres, une dizaine de groupes de travail réellement en route et qu’elle présente une centaine de propositions d’usage de l’Internet "nouvelle génération".

FING  : Fondation pour l’Internet "nouvelle génération"
Direction
Daniel Kaplan (par ailleurs délégué de l’Internet Society et consultant pour la mission sur la Corégulation de l’Internet), assisté de Jean Michel Cornu, spécialiste de la vidéo sur Internet.
Comité exécutif
AFTELCEE (Association française de la télématique, du commerce et des échanges électroniques)  ; ISOC-France (chapitre français de l’Internet Society) ; AFEM (Association française des éditeurs multimédia)
Budget prévu
4 millions de francs par an
Durée de vie (annoncée)
3 à 5 ans
Membres actuels

(liste non exhaustive)

Ministère de l’...ducation nationale, INRIA, INA, 3 Suisses, Alcatel, Bouygues Télécom, France Télécom, Vivendi, Bull, CanalWeb, Groupement des cartes bancaires, Radio France internationale, SmartValley...

Lien de l’article :

http://www.fing.org

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse