15 09 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


30/03/1999 • 17h40

Nigeria :

Quand le courrier classique ne passe plus, les arnaqueurs nigérians passent au mail...

Depuis plusieurs années, les Nigérians se sont fait une spécialité de l’escroquerie financière en bernant des individus comme des entreprises trop crédibles. Leur technique : se faire passer pour une institution nigériane (ministère des finances, entreprise nationale de pétrole...), et expliquer que la situation du Nigéria les empêchant de faire des transactions financières selon le mode habituel, ils cherchent des intermédiaires à qui ils sont prêts à lâcher 20 ou 30 % de la transaction. Ce qu’il faut faire ? Généralement, pour commencer, pas grand chose. Mais très vite, il faut lâcher quelques dollars pour " faciliter la tâche ". Une misère comparée aux millions à gagner. L’échelle de l’escroquerie est telle que les services postaux américains ont reçu l’ordre, l’an dernier, d’intercepter tous les courriers provenant du Nigeria pour contrôle... Freiner dans leur élan, les escrocs nigérians ont trouvé la parade : l’e-mail. Pour preuve, le mail que nous avons reçu la semaine dernière. Décidément, la technologie est utilisée par vraiment tout le monde...

Copie du mail :

Subject : (no subject) Date : Wed, 24 Mar 1999 17:28:27 -0800 From : XX To : XX
FROM THE DESK OF DR. BADU O. BADU DIRECTOR PROJECT IMPLEMENTATION
NIGERIAN NATIONAL PETROLEUM CORPORATION
Date : March 24, 1999 TELFAX : 234-1-2880511. XX STRICTLY CONFIDENTIAL LAGOS-NIGERIA Dear Sir,
Through some discreet enquiries, you and your company were revealed as being quite astute in international business, one has no doubt in your ability to handle a financial business of considerable amount which will form the bedrock of an extensive business partnership in due course. In unfolding this proposal, I want to count on your status, as a respected executive of your company to believe that you will handle it with all maturity and confidentiality it deserves.
The business involves the remittance of US$20,500,000.00 (Twenty Million Five Hundred Thousand United States Dollars) to your bank account from our Petroleum Trust Fund account of the Nigerian National Petroleum Corporation with the Central Bank of Nigeria (CBN). The money accrued through deliberate over-invoicing of old project executed for the government by some foreign firms. I and a few officials here have worked out the scheme to benefit us along with any foreign partner who obliges us the materials and channel to push out the fund, our idea being to come over thereafter to share the fund with whoever assisted us.
We have fully worked out the operational modalities to ensure that there is no hitch. If you would assist/participate, please get in touch with me immediately through the above Telephone and Fax number and attention the undersigned. The particulars required to actualise these transactions are your Company’s name, Address, Telephone, Fax and Telex Numbers of your Bank and account number. We will then incorporate your company here in Nigeria and find a suitable contract claim before the money will be released into your account. In picking you for this business, please note that your expertise has been taken into consideration as you will be required to guide us through a wise investment of our share of the fund in a viable venture either in shipping or manufacturing in your country or any other country you feel will be viable for foreigners to invest.
For your participation in realising this transaction, 30% will be for you, 60% for me and other officials, 10% for any expenses we may incur (both parties) during processing of the transfer to your nominated bank account.
I am awaiting your response most urgently and be rest assured that this transaction is 100% risk free there is no risk involved on both side.
NOTE : Please contact me only on this telephone/fax number : 234-1-2880511.
Thank you and God bless.
Yours sincerely,
BADU O. BADU

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse