25 02 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


19/07/2001 • 18h49

Microsoft est mécène ? Mon œil !

Le mastodonte du logiciel s’attaque à une organisation caritative australienne qui distribue des PC usagés à des enfants défavorisés.

Non content de régner sur l’univers du logiciel commercial, le mastodonte Microsoft semble vouloir envahir le monde associatif. L’organisation caritative australienne "PCs For Kids" vient de l’apprendre à ses dépens. Créée en 1999 par Colin Bayes, PCs For Kids recueille du matériel informatique usagé auprès d’entreprises souhaitant s’en débarrasser. Les machines sont désossées et "retapées" par 70 bénévoles. Les disques durs sont, quant à eux, reformatés. Pour finir, PCs For Kids installe les indispensables logiciels d’exploitation et de traitement de texte, avant de donner les machines à des enfants défavorisés de pays du Pacifique Sud (Australie, Timor, Papouasie Nouvelle-Guinée).

Microsoft montre les crocs

Mais les pratiques de PC For Kids ne sont pas du goût de Microsoft. Car, petits moyens obligent, l’organisation installe sur ses PC des copies de logiciels dont elle ne détient en général qu’un exemplaire. Le 26 juin dernier, un avocat de Microsoft Asie du Sud-Pacifique adresse donc une lettre à Colin Bayes, brandissant la menace de poursuites contre Pcs For Kids, pour "enfreinte au droit de copie". L’organisation doit au plus vite payer des licences d’utilisation pour les quelque 1 200 ordinateurs distribués depuis 1999, ainsi que pour tous ceux qui le seront à l’avenir. Ulcéré, colin Bayes proteste de cette décision par écrit, le 5 juillet. Dans un nouveau courrier, le 9 juillet, l’avocat de Microsoft, Vanessa Hutley, tente de dédramatiser. Pcs For Kids ayant reconnu utiliser des copies de logiciels au lieu d’acheter les originaux, elle revient sur ses menaces de poursuites dans le dossier des PC déjà installés. Sans pour autant revenir sur sa position de principe concernant les actions futures de l’association : "Vous devez, écrit-elle, employer une autre méthode pour équiper vos PC en logiciels. Nous vous adresserons prochainement, à cet effet, un document expliquant la marche à suivre par les institutions ou individus auxquels vous donnez ces PC, afin d’obtenir des logiciels dûment enregistrés."

Charité à géométrie variable

Loin d’être apaisé, Colin Bayes, en appelle à une "condamnation mondiale des actions de Microsoft". Et explique que, de toute façon, le matériel récupéré par PCs For Kids est généralement obsolète, donc peu performant. Les seuls logiciels utilisables restent donc Windows 95 – voire son ancêtre Windows 3.11 – et la version 2 de Word. Autant dire des reliques. "Or aujourd’hui, s’étrangle Colin Bayes, les distributeurs de logiciels ne vendent plus que les dernières versions, 2000 ou Millenium. Financièrement inabordables pour l’association – 300 à 600 dollars australiens par machine –, celles-ci sont de toute façon inutiles car impossibles à installer sur les machines." Et de poursuivre : "Bill Gates fait le tour du monde pour traquer de modestes associations à but non lucratif comme la nôtre et les accuser d’enfreindre la loi sur le copyright. Et, dans le même temps, il communique sur les campagnes de vaccination qu’il finance et sur les ordinateurs dont il fait don aux écoles, c’est cynique." De fait, un communiqué de presse diffusé très opportunément ce jeudi sur le site institutionnel de Microsoft, chante les louanges de la multinationale qui a soutenu une quarantaine d’ONG taiwanaises depuis le tremblement de terre de septembre 1999. "Il est de notoriété que les ONG disposent souvent de fonds limités", explique ce communiqué. Bill Gates est décidément un visionnaire.

Copie du courrier :

L’ONG PCS For Kids (Australie):
http://www.pcsforkids.org/ Quand Microsoft vole au secours des taiwanais:
http://www.microsoft.com/presspass/...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse