15 09 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


25/04/2000 • 18h26

Microsoft arrose de stock-options

Alors que les rumeurs de démantèlement font chuter lamentablement le cours de l’action Microsoft, Steve Ballmer appelle ses employés à la mobilisation en les appâtant avec un plan de stock-options jamais vu.

Bill sait être généreux quand les circonstances l’imposent : les salariés de Microsoft étant confortablement servis en stock-options, leur moral a tendance à suivre le cours de la Bourse. Et avec une action dont la valeur a quasiment été divisée par deux, il n’est pas au plus fort depuis quelque temps : leurs stocks ne valent, de fait, plus rien... La réaction, annoncée hier, a été à la hauteur de la crise : le plus grand plan de distribution de stocks jamais accordé par Microsoft. Soixante-dix millions d’actions pour une valeur totale d’environ 1,9 milliard de dollars, distribuées au cours le plus bas possible. Si Microsoft redresse la tête, la fortune (et donc le moral) de ses cadres devrait faire de même. Et il y a urgence : dans un message électronique (1) envoyé mardi aux 34 000 employés du groupe, le président, Steve Ballmer, a de nouveau contesté les attaques contre la firme. Il appelle le personnel à la mobilisation afin de dissuader les ingénieurs et les commerciaux d’écouter les sirènes des autres compagnies.

Rumeur de démantèlement

La situation n’est pourtant pas facile. Lundi, Wall Street avait de nouveau flanché sous le coup de la rumeur. Et pas n’importe laquelle : le ministère de la Justice américain et les 19 ...tats participants au procès contre Microsoft seraient d’accord pour demander un démantèlement de la société en deux, voire en trois entités distinctes... La proposition de sanction pourrait être faite, dès cette semaine, au juge Jackson. Charge à lui de savoir s’il suit ou non cette proposition. L’effet d’annonce passé, observons les faits : 1. Ce n’est qu’une proposition. Le juge peut ne pas la suivre. De plus, certains des ...tats ne s’en satisfont pas : ils veulent davantage... 2. Microsoft a fait appel et peut encore gagner en appel. 3. Même si Microsoft perd en appel, il lui reste la possibilité d’aller devant la cour suprême. En temps normal, ces procédures prennent des années. Il est possible que, dans le cas Microsoft, les procédures s’accélèrent pour permettre une condamnation en phase avec les fautes commises : à quoi sert de punir un abus qui concerne les systèmes d’exploitation, si, par exemple, ils ne représentent plus qu’une partie infime de l’activité de la firme d’ici 7 ou 8 ans ?

Une sanction symbole politiquement utile

Car n’oublions pas que, pour beaucoup d’...tats, le plus important est de faire condamner Microsoft, pas forcément de voir la condamnation devenir effective. En effet, les élections américaines de novembre prochain concernent la plupart des postes politiques du pays. Dont ceux de gouverneurs et de procureurs. Pour les responsables en poste, faire condamner l’épouvantail Microsoft est un bon résultat électoralement parlant. Et il faut que cette condamnation arrive suffisamment vite pour pouvoir l’exploiter dans la campagne... Reste à savoir si ces mêmes élus souhaitent que la décision soit appliquée avant l’élection. Si oui, il faudra qu’ils se mettent d’accord avec Microsoft qui a les moyens juridiques et financiers de faire traîner l’ensemble pendant longtemps : la seule condamnation applicable rapidement est celle contre laquelle Bill Gates ne fait pas appel. Si cela n’est pas important, il faut que cela soit le plus spectaculaire possible. Et un démantèlement, cela sonne bien dans les médias. Même s’il n’a pas lieu avant des années. Même s’il n’a jamais lieu...

Krach boursier

Il y a un dernier point : la réaction des marchés. Comment va réagir la Bourse si le démantèlement est prononcé ? Le juge Jackson comme le ministère de la Justice ne peuvent pas mettre de côté cet aspect du problème. Si une telle décision doit provoquer un krach boursier (Wall Street est nerveux actuellement), oseront-ils en prendre la responsabilité ? L’affaire Microsoft n’est pas terminée. Loin de là. Elle va encore nous occuper pendant longtemps. Microsoft est un monstre de l’industrie la plus influente et la plus porteuse de croissance. Toute sanction contre lui, même décidée le plus légalement possible, pose des problèmes qui dépassent largement cette seule entreprise. Il ne faut surtout pas l’oublier.

(1) "Cette société ne sera pas démantelée" a-t-il notamment écrit. "Qu’importe ce qu’écrivent les gros titres des journaux, absolument rien dans ce dossier ne justifie qu’on nous casse en morceaux." Et même si le juge accepte la proposition de démantèlement, Steve Ballmer s’affirme très confiant dans l’issue de l’appel. Dans le même message, il annonçait le nouveau plan de stock-options...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse