21 02 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


4/01/2000 • 20h25

Michael Chaney : l’homme qui sauva Microsoft

Totalement indisponible pendant la journée du 24 décembre, la messagerie Hotmail de Microsoft a été sauvée par un particulier. Ce jour-là, Michael Chaney, programmeur Linux, s’est aperçu que Microsoft avait oublié de s’acquitter d’une taxe d’enregistrement du nom de domaine et a payé pour eux ! Histoire et interview de l’homme providentiel.

C’est une histoire hallucinante. Une sorte de conte de Noël à l’américaine, version nouvelle techno, où le grand méchant loup découvre qu’il a quand même des amis… Tout commence le 24 décembre dernier. Ce jour-là, Michael Chaney s’aperçoit avec surprise de l’indisponibilité de sa boîte électronique sur Hotmail. Le service est totalement inaccessible. Informaticien averti et programmeur curieux, Michael se met illico en tête de découvrir l’origine de la panne. Le jour suivant, son enquête commence. Un détour par le forum de discussion de Slashdot.org (un site d’info consulté principalement par les hackers et la communauté Linux) apprend à Michael que les troubles de la messagerie proviennent d’un oubli fâcheux de la part de Microsoft, propriétaire de Hotmail. L’enregistrement du nom de domaine Passport.com, le service d’authentification utilisé par Hotmail, doit, en effet, être renouvelé tous les deux ans par le paiement d’une taxe (35 dollars en tout) auprès de Network Solution.

Seulement voilà, à la date d’expiration, le 24 décembre, pas le moindre centime ne sort de la poche du géant du logiciel. Résultat  : un service Hotmail est indisponible pendant près de deux jours. C’est là que Michael Chaney intervient. ...mu par le sort tragique des milliers d’e-mails coincés sur le réseau en ce jour de fête, il décide de payer, lui-même, la dette de Microsoft. Un clic sur le formulaire de paiement, un numéro de carte bleue et les messages sont de nouveaux disponibles dès la nuit du 25 décembre. Aussi lorsque la société Microsoft, émergeant d’un profond sommeil, se met enfin en devoir d’envoyer un chèque, elle apprend avec stupeur que la dette a déjà été réglée. Entre temps, plusieurs millions d’utilisateurs aux ...tats-Unis, comme au Canada, se sont déjà réjouis de la fin de la panne.

Microsoft se réveille le 28 décembre  !

C’est seulement le 28 décembre que John Pope, le responsable produit de Microsoft Passport, prend contact avec le sauveur de la boîte. Après des remerciements légèrement gênés, il propose à Michael le remboursement de son avance. Le strict minimum, en somme. Chez Microsoft France, un mail d’explication interne est diffusé auprès des employés : "L’oubli de Microsoft aurait été causé par une personne en vacances" avance Stéphane Kimmerlin, responsable de la division Internet pour Microsoft France. Bref, on n’en sait guère plus. Si Michael Chaney attend toujours son chèque, il a, tout de même, pendant ce temps, créé un site entièrement consacré à cette histoire. Une véritable petite lettre d’info très pro, avec un sommaire détaillé. On y trouve, pêle-mêle, l’historique de l’affaire, documents à l’appui (le formulaire de paiement de Network Solutions, la photo de la carte de crédit…), des liens, les FAQ (Frequently Asked Questions), il ne manque plus que les communiqués de presse. Compte tenu de la croissance exponentielle du nombre de visiteurs, Michael Chaney compte bien les mettre en ligne très prochainement. Sans doute, dès que Microsoft aura daigné lui envoyer son chèque de remboursement…

Entretien avec Michael Chaney

 Avec cette histoire, 30 000 personnes se sont connectées à la page de mon site

perso  

Ce sont certainement les meilleures fêtes de fin d’année que Michael ait jamais passées. Il est très fier de son action et veut continuer à communiquer sa passion pour le développement des logiciels. Good boy.

) Pourquoi avoir choisi de payer la dette d’une compagnie aussi importante que Microsoft ?

- J’ai fait ça moins pour Microsoft que pour les millions d’utilisateurs de Hotmail. Lorsque Microsoft était en panne, je ne savais pas si la compagnie avait déjà identifié le problème. À ce moment, je me suis dit que Hotmail avait plusieurs millions d’utilisateurs, et j’ai découvert plus tard que la messagerie comptait environ 20 millions d’usagers et représentait 55 millions d’adresses e-mail. Quantité de messages de Noël n’avaient pas été envoyés et n’avaient donc pu être lu. Cela signifiait bien plus que la richesse ou l’importance de la compagnie.

) Votre démarche est-elle liée à la philosophie de la communauté Linux ?

- La cause des troubles de Microsoft avait déjà été trouvée par un groupe de gens dans le forum de discussion du site Slashdot.org. Mais il est intéressant de noter que le problème a été identifié bien avant que le personnel de la compagnie ne sache ce qu’il se passait. Microsoft avance que le problème était connu dès le 24 décembre mais qu’il n’a pas été résolu avant le lendemain. Sur Slashdot, les discussions ont commencé à 9h07, le problème était identifié à 10h58, soit une heure et 51 minutes plus tard.

) Acquitter la dette de Microsoft, c’était plutôt une blague ou une manière de montrer la désorganisation de Microsoft ?

- Ni l’un ni l’autre, vraiment. Je savais, c’est vrai, que payer pour Microsoft pourrait faire du tort à l’image de l’entreprise, mais laisser la messagerie en panne, un jour de plus et en pleine période d’affluence, était mauvais aussi pour eux. Donc je pense que mon action ne leur porte pas tant atteinte que ça…

) Vous dites sur votre site que cette histoire est le meilleur divertissement que vous ayez jamais eu pour 35 dollars…

- C’est vrai, je me suis vraiment amusé à donner des interviews et à répandre ma philosophie à propos du développement de logiciel. De plus, j’ai reçu en tout 250 e-mails. Mais j’ai bien peur d’être submergé d’envois dès que Microsoft aura publié l’information à ses utilisateurs. Avec cette histoire, 30 000 personnes se sont connectées à la page de mon site doublewide.net. D’autre part, je me fiche que la compagnie me rembourse les 35 dollars. Cela coûte plus cher d’assister à un bon concert, et j’en ai profité bien plus que du meilleur des spectacles. Surtout, j’ai aidé des millions de gens. C’était donc une bonne dépense.

) Avez-vous créé le site doublewide.net pour raconter cette histoire  ?

- Doublewide.net a été monté sur mon site, il y a un mois. Je cherchais à faire migrer ma page Michaelchaney.com sur ce serveur. ...trangement, j’ai tenté pendant un mois de contacter Network Solutions pour modifier le nom de domaine. Comme je savais que cela allait prendre du temps, j’ai créé Doublewide. Sur Slashdot.org, mon nom de code est "trailer trash". Pour rigoler, j’ai présenté Doublewide comme ma home page. À l’époque, il n’y avait rien sur le site, mais quand cette histoire est arrivée, les gens ont commencé à le visiter, donc j’ai décidé de faire figurer l’information dessus.

Liens de l’article :

La suite de l’histoire : "500$ pour sauver Microsoft" (article de Transfert du 21 janvier 2000)

http://www.michaelchaney.com/

http://doublewide.net/

http://www.slashdot.org

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse