14 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


15/03/2001 • 16h45

MSF lance une pétition contre l’industrie pharmaceutique

Médecins sans frontières réclame le retrait de la plainte de 39 laboratoires pharmaceutiques contre l’Afrique du Sud. Ce pays a adopté une loi qui pourrait lui permettre d’importer des copies de médicaments contre le sida encore protégés par des brevets.
Article lié
Médecins sans frontières (MSF) a lancé le 9 mars dernier une pétition mondiale pour demander aux 39 compagnies pharmaceutiques qui poursuivent l’...tat sud-africain de retirer leur plainte. L’Association des industries pharmaceutiques (PMA) conteste une loi sud-africaine adoptée en 1997 par le gouvernement de Nelson Mandela, qui permet au ministère sud-africain de la Santé d’importer des copies de médicaments encore protégés par des brevets. Cette loi devait servir à diffuser massivement, et à cout réduit, des médicaments génériques contre le sida. Un adulte sud-africain sur cinq est infecté par le virus. La PMA a entamé ses poursuites judiciaires dès 1998, afin de bloquer l’application de la loi. Cette dernière représente en effet une menace vis-à-vis du monopole dont un laboratoire dispose pendant la période où son médicament est protégé par un brevet (au moins 20 ans). Reporté à plusieurs reprises, le procès historique qui doit s’ouvrir le 18 avril prochain devant la cour suprême de Pretoria devra dire si la loi sur les importations parallèles de génériques contrevient à l’accord Trips sur la propriété intellectuelle, ratifié par l’Afrique du Sud dans le cadre des négociations de l’OMC. "On verra bien si le droit des brevets l’emporte sur celui des populations", lance Cécile Guthmann, qui supervise la diffusion de la pétition de MSF en France.

Procédure inhabituelle


Manifestation de la Treatment Action Campaign, une association de lutte contre le Sida sud africaine
©Treatment Action Campaign
Jeudi 14 mars, MSF avait recueilli plus de 12400 signatures via son réseau en ligne international. En parallèle, MSF édite une version papier de la pétition, distribuée par des bénévoles dans les centres de soin de l’association. Les "French doctors" n’ont pas l’habitude de recourir à des pétitions pour se faire entendre. Depuis la création de l’ONG en 1979, lors de l’invasion de l’Afghanistan par l’Armée rouge, MSF n’a lancé de pétitions qu’à deux reprises : lors du génocide rwandais, puis du conflit en Tchétchénie. Le 5 mars dernier, un ajournement de l’ouverture du procès de Pretoria a donné à MSF l’opportunité de lancer sa campagne de communication. Ce sont les industriels de la pharmacie, réunis au sein de la PMA, qui sont à l’origine de l’ajournement : leurs avocats ont demandé un délai pour revoir leur stratégie après que plusieurs associations de séropositifs sud-africains eurent obtenu des juges le droit d’être entendues au cours du procès.

Urgence sanitaire

Depuis trois ans que la PMA bloque l’application de la loi sur les importations de génériques, plus de 400 000 Sud-Africains sont morts du sida, faute d’avoir pu se payer un traitement antirétroviral. Un an de trithérapie coûte entre 144 000 et 216 000 francs en Afrique du Sud, où le revenu moyen par habitant ne dépasse pas 64 000 francs par an. Parmi les pays producteurs de traitements génériques, l’Inde propose des trithérapies dix fois moins chères que les grands laboratoires, à environ 2 500 francs par an. MSF connaît bien le dossier sud-africain. L’ONG a mis en place un programme d’assistance et de soin pour les mères infectées par le VIH dans les townships du Cap. Cécile Guthmann souligne : "L’industrie pharmaceutique prétend que l’Afrique du Sud ne dispose pas des infrastructures et des moyens nécessaires pour mettre en place une politique sanitaire de prévention et de soin. C’est tout à fait inexact." Elle ajoute : "L’Afrique du Sud est un pays riche. Si on lui en donne la possibilité, elle peut mettre une telle politique en place très rapidement." Les clauses de sauvegarde des accords de l’OMC prévoient qu’une situation d’urgence sanitaire permet à un ...tat de passer outre la protection des brevets. Mais pour les spécialistes de la santé que sont les industriels de la pharmacie, il ne semble pas exister d’urgence sanitaire en Afrique du Sud.

La plate-forme internationale de MSF:
http://www.msf.org La pétition:
http://www.msf.org/petition/france.htm La liste des 39 sociétés plaignantes:
http://www.msf.org/petition/39.htm Treatment Action Campaign, une union d’associations de séropositifs sud-africains:
http://www.tac.org.za
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse