06 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/03/2001 • 13h30

MP3 : les agrégateurs entrent dans la danse

Une étude de consultants spécialisés dans la e-musique prédit l’apparition de nouveaux acteurs sur le marché de la musique numérique - et fait peu de cas de Napster.

"Digital Music Aggregator" : retenez ce nom. Le cabinet de consultants américain Webnoize prophétise, dans une étude parue en février, l’avènement prochain des "agrégateurs de musique numérique". "Une nouvelle génération de modèles d’abonnement va résoudre les problèmes de la musique numérique. Les DMAs vont combiner l’écheveau confus de produits en une expérience musicale unique. Le contenu sera livré à partir d’un serveur central, et rendu rentable par des réductions drastiques des coûts de livraison. Comme les consommateurs montrent une grande disposition à payer pour des services de musique numérique, les revenus vont s’accroître rapidement pour faire des DMAs un business important et lucratif."

Le peer-to-peer n’a pas gagné

Premier constat : le modèle Napster, que même l’industrie musicale considère à présent comme l’avenir, n’est pas au cœur du sujet. D’ailleurs, dans une autre étude, Webnoize mentionne les défauts qui entravent à son sens la transformation des logiciels de partage de fichier ("peer-to-peer") en logiciels commerciaux. Primo, la qualité de service n’est pas assurée, parce que tout le monde n’a pas une connexion à haut débit, et parce qu’on n’est jamais à l’abri d’une déconnexion inopinée alors qu’on télécharge un fichier. Secundo, chacune des majors développe son propre standard de sécurisation des fichiers musicaux, noue ses partenariats dans son coin. Cela repousse la perspective d’un accord avec l’ensemble de l’industrie des contenus, étape nécessaire pour qu’un logiciel de peer-to-peer puisse fournir un catalogue musical complet.

Hypermarchés de la e-musique

À contrario, les DMAs offriront une meilleure qualité de service grâce à leur serveur central, et à leur capacité à répondre rapidement à toute augmentation de la consommation par de nouvelles infrastructures. Mais cela implique une vraie puissance financière : "L’émission centralisée d’un volume de chansons équivalent à ce qui s’échange sur Napster aboutirait à une impressionnante facture annuelle de 299 millions de dollars rien qu’en bande passante." L’autre avantage des DMAs, c’est la possibilité de tout trouver sur un seul site. En effet, "les consommateurs ne sont pas prêts à payer pour la musique numérique si l’achat en ligne reste aussi dévoreur de temps". Les catalogues sont éclatés entre différents sites, les radios internet jouent leur pièce en solo, sans parler des sites "communautaires" de chat et des sites "de découverte" où l’on peut obtenir des recommandations personnalisées sur de nouveaux titres d’albums. Les DMAs devront rassembler tout cela sous un même toit, en plus de sécuriser les fichiers et de reverser les droits d’auteur.

Trois milliards de dollars en 2003

Webnoize s’aventure à calculer les revenus annuels des DMAs d’ici à 2003 - c’est dire si l’avènement de ces services est proche ! "Les jeunes consommateurs veulent bien payer le même montant pour la musique numérique que ce qu’ils paient déjà pour leur fournisseur d’accès à Internet. Près de 45 % des étudiants en collège acceptent de payer 20 dollars par mois pour un accès illimité à la musique numérique, valorisant le seul marché du collège à 1 million de dollars par an." Si l’on considère qu’un million de personnes accèdent déjà à Napster sur leur ordinateur de bureau, et que cela fait un gisement supplémentaire de clients pour les DMAs, Webnoize estime que les revenus des agrégateurs atteindront 2,8 milliards de dollars annuels dans deux ans, avec 12 millions d’abonnés.

En lice

Mais qui se positionne pour le pactole ? Webnoize effleure le sujet, et reste exclusivement américain dans les noms cités. Il faudra des alliances pour établir des services d’une telle portée. Best Buy, chaîne de vente au détail de CD, ou le distributeur WalMart, pourraient chacun être le pivot "ancienne économie" d’un DMA. Mais ils auront besoin à leur côté d’un partenaire "netéconomie" comme Emusic ou MP3.com, et de prestataires techniques (un grand portail tel AOL ou Yahoo ; un développeur de logiciels de recommandation comme Mubu ou MoodLogic). L’étude ne précise pas si des DMAs européens sont au programme, et ne fait aucune allusion aux alliances qui existent déjà comme Vivendi Universal/Sony au sein de Duet... Et elle ne garantit pas que les acteurs de l’industrie musicale seront capables d’oublier les querelles pour construire quelque chose ensemble.

Les études Webnoize sont payantes, disponibles au format PDF sur le site de l’entreprise :

Janvier 2001, Peer-to-peer Networking. Monetizing P2P Networks

Hiver 2001, New Subscription Models. Solving the Digital Music Puzzle

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse