12 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


29/01/2001 • 19h42

Linus est-il bon pour Linux ?

Linus Torvalds peut-il perdre le contrôle du développement de Linux ? Les prérogatives de l’inventeur du célèbre système d’exploitation en open source seraint de plus en plus contestées.


Transfert
Se dirige-t-on vers la fin d’une époque ? Depuis que les géants de l’industrie informatique (IBM, Compaq, Intel, Hewlett Packard, Oracle) dépensent des centaines de millions de dollars dans le développement de Linux, rien n’est plus comme avant dans l’univers du plus célèbre des systèmes d’exploitation en open source.

Linux a été créé en 1991 par Linus Thorvalds, un ingénieur finlandais aujourd’hui âgé de 31 ans. Depuis cette date, Linux a pu constamment s’améliorer, grâce aux contributions bénévoles de quelques centaines d’informaticiens. Le système d’exploitation parvient très vite à faire de l’ombre à son premier concurrent, Windows, du mastodonte Microsoft. Mais au cours de l’histoire de Linux, Thorvalds a toujours conservé la haute main sur toutes les nouvelles modifications du noyau central (le kernel) de son système. Et personne n’avait songé jusqu’ici à lui contester ce droit.

Thorvalds poussé vers la sortie

L’article de Paula Rooney, publié le 26 janvier par crn.com, un journal en ligne américain, tente de montrer que Linus Thorvalds subit une forte pression de la part des grands équipementiers informatiques qui ont investi dans Linux. Au premier rang de ces investisseurs figure IBM, qui a récemment fait part de son intention d’injecter un milliard de dollars dans le développement du système d’exploitation libre. Il faut dire que la création de Thorvalds suscite l’appétit des financiers : Linux demeure un système d’exploitation gratuit, mais les activités dérivées qu’il génère (développements logiciels payants, assistance technique, etc.) génère un chiffre d’affaires annuel estimé à près de 2 milliards de dollars. Selon l’enquête de crn.com, IBM, Compaq et les autres voudraient bien pousser Thorvalds vers un changement de philosophie, sinon vers la sortie. George Weiss, un analyste financier cité par crn.com, remarque : "Au début du développement en open source, tout était fondé sur la gratuité. Mais si les investisseurs se sont impliqués dans le développement de Linux, c’est pour réaliser des profits. Ils y réfléchiront à deux fois avant de parler gratuité à leurs actionnaires."

Noyau souple

Toujours d’après crn.com, beaucoup se plaignent de ne pas avoir affaire à un interlocuteur plus disponible à la tête de Linux. En plus de ses recherches (bénévoles) pour son système d’exploitation, Linus Thorvalds travaille à plein temps pour Transmeta Corp, une société américaine spécialisée dans les microprocesseurs. Dans une interview également mise en ligne par crn.com, Thorvalds nie subir une quelconque pression de la part d’IBM ou d’autres industriels de l’informatique. Qui croire ? Thorvalds est a priori à l’abri d’un coup de force, puisque Linux demeure une marque commerciale déposée par son inventeur. Stéphane Fermigier, président de l’Association francophone des utilisateurs de Linux, ne voit pas de menaces planer au-dessus de Thorvalds. "Le noyau de Linux est suffisamment souple pour que les gros industriels puissent développer leurs propres applications sans nuire à l’organisation générale du système", affirme Fermigier. Le développement de Linux s’appuie sur un réseau éclaté de concepteurs dont la démarche économique est en général incompatible avec le capitalisme pur et dur dont les industriels de l’informatique sont les représentants. Il est difficile d’imaginer quels moyens de pression les industriels pourraient exercer sur un univers aussi hétéroclite et différent du leur.

L’article de crn.com:
http://www.crn.com/sections/News/to... L’interview de Linus Torvalds:
http://www.crn.com/sections/intervi...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse