25 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


3/10/2003 • 15h32

Les capacités mentales d’Ecossais mesurées deux fois, à 70 ans d’écart

Vieillir ne ramollirait pas le cerveau, selon des chercheurs d’Edimbourg

Des chercheurs écossais font repasser à des personnes âgées des tests de capacité mentale auxquels ces dernières avaient déjà été soumises il y a plus d’un demi-siècle. Les derniers résulats publiés de cette étude, inédite par sa durée dans le temps, semblent montrer que les facultés intellectuelles ne déclinent pas avec l’âge et que les disparités entre les individus demeurent.

Il y a quelques années, Ian Deary, professeur de psychologie à l’université d’Edimbourg en Ecosse, a eu la chance de poser la main sur une mine d’or scientifique : des milliers de fiches de résultats individuels à des tests de capacités mentales, soigneusement conservés par le ministère de l’Education écossais depuis la première moitié du XXe siècle.

Les autorités écossaises avaient fait passer ces examens aux enfants de 11 ans afin d’orienter la politique éducative du territoire. La première vague de tests fut lancée en 1932 auprès de 87 498 jeunes personnes. La deuxième, effectuée en 1947, concernait 70 805 autres adolescents.

Après la découverte de ces archives, il ne fallut pas longtemps à Ian Deary et à son équipe pour se convaincre de refaire passer ces tests à ces mêmes anciens adolescents, près de 70 ans plus tard pour les premiers et 50 ans pour les seconds.

"Cette étude de mesure des capacités mentales porte sur la plus longue période dans toute la littérature scientifique",se plait à souligner l’universitaire.

L’utilisation de tests scolaires pour mesurer les capacités mentales est contestée par de nombreux psychologues, qui la jugent inadaptée. "Certes, ces résultats n’ont qu’une valeur prédictive des capacités mentales, répond Ian Deary. Toutefois, mon équipe, composée de psychologues, de biologistes, de sociologues et de représentants de la santé publique considèrent que cette valeur prédictive est suffisante pour la corréler directement aux capacités intellectuelles des sujets testés.".

L’équipe de Ian Deary a donc convaincu près d’une centaine de personnes ayant déjà subi les tests initiaux de les repasser dans les mêmes conditions. Le chercheur évoque d’ailleurs dans ses publications l’émotion qui l’a saisi lorsque, face à une assemblée d’une centaine de personnes âgées de 66 à 87 ans, il a lu mot pour mot les instructions qui leur avaient été indiquées plus d’un demi-siècle auparavant.

’Remarquable stabilité’

La vingtaine d’articles publiés par les chercheurs écossais depuis 2000 alimentent les connaissances médicales liées à la cognition et aux démences chez les personnes âgées. Ils apportent également un éclairage en recherche fondamentale pour décrire l’effet du vieillissement sur les capacités mentales.

Paru récemment, le principal résultat de l’étude montre que ces capacités ne déclinent pas entre l’âge de 11 ans et l’âge de 77 ans, en dehors du cadre de maladies neuro-dégénératives. Les résultats des tests passés entre 2000 et 2003 ont été équivalents, voire meilleurs, que ceux obtenus en 1932 ou 1947.

Par ailleurs, les différences de capacités observées entre les individus il y cinquante ans se sont maintenues. Les meilleurs en 1932/1947 étaient encore en tête de liste, tandis que les élèves plus modestes lors du premier examen sont restés en queue de peloton.

Cette remarquable stabilité des capacités mentales au cours de la vie pousse les chercheurs à penser qu’il existe une contribution à l’intelligence indépendante des facteurs liés à l’environnement social. La première explication proposée est l’existence d’un facteur génétique.

L’équipe de l’université d’Edimbourg poursuit son protocole d’étude pour affiner ses résultats. "Aujourd’hui, nous avons re-testé plus de 700 personnes", précise Ian Deary.

Ces recherches ont aussi apportés quelques éclairages anecdotiques. Ainsi, les jeunes hommes ayant obtenu un bon score en 1932 sont très souvent morts en service actif durant la seconde guerre mondiale. Quant aux personnes ayant obtenu un score faible, elles ont été plus sujettes à des cancers de l’estomac et des poumons...

Dernière publication du groupe de Ian Deary
http://homepages.ed.ac.uk/ijdeary/p...

Université de Edimbourg
http://www.hw.ac.uk/

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse