24 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


10/11/2003 • 17h42

"Les blogs se ressemblent tous, c’est le revers de la simplicité d’emploi" [Davduf]

Le fondateur de Boomtchak revient sur l’impact des logiciels libres de publication sur le web non marchand

Trois ans jour pour jour après sa création, le site Boomtchak fermera ses portes le 30 novembre prochain. Pour beaucoup, le site du journaliste connu sous le pseudonyme de Davduf était devenu la référence francophone en matière de Content Management Systems (CMS), les systèmes de gestion de contenu en français. Ce terme désigne des logiciels libres et gratuits, tels que Spip, phpNuke, Xoops, PostNuke, etc., qui permettent de créer des sites web dynamiques, et donc de pouvoir s’exprimer sur le web sans pour autant être un as de la technique. Ils ont ainsi permis l’impressionnant essor des blogs, ces sites personnels mélant chroniques, carnets de route ou journaux intimes. Véritable révolution pour le web non-marchand, les CMS sont aujourd’hui de plus en plus utilisés tant par les administrations que par les professionnels. Le fondateur de Boomtchak, qui fustigeait autrefois dans son webzine la Rafale ceux qui ne voulaient voir dans l’internet qu’un vaste centre commercial, analyse pour Transfert.net la situation du web indépendant.

Arrêtez-vous Boomtchak à cause du succès des blogs ?
Davduf : Non, non pas du tout. Disons que ce troisième anniversaire fin novembre représentait une bonne occasion. J’aime bien arrêter mes sites à date anniversaire. Une sale manie, probablement. Plus sérieusement, j’ai préféré tout arrêter plutôt que de tomber dans une routine. C’est aussi simple que ça.
Par ailleurs, la plupart des CMS possède aujourd’hui leur site-support francophone. La perte de Boomtchak, si perte il y a, est moindre. Disons, pour schématiser, qu’il y a eu la solitude, la lassitude, la fatigue, l’énervement face à certains comportements : c’est incroyable, pour certains, comme open source rime avec service public ; et gratuité avec tout-m’est-dû.
Mais, surtout, surtout, après trois années à aider les autres à s’auto-publier, j’avais envie de... m’auto-publier. Ou plus exactement de consacrer plus de temps à mon site perso (où je risque de poursuivre quelques petits articles sur le CMS que j’utilise, Spip). Mais pour ça, il faut dégager du temps...
La fin annoncée de Boomtchak, en revanche, a déclenché tellement de réactions que nous réfléchissons à une solution. Pas question de faire machine arrière : Boomtchak sera bien mort le 30 novembre. La question est surtout celle de sa sépulture. Phil B., qui héberge Boomtchak contre vents et marées depuis si longtemps, semble partant pour héberger une version gelée (en html), sans mise à jour. Alors, surprise le 30 novembre : soit la version gelée, soit la liquidation totale.

De plus en plus de sites, notamment gouvernementaux, utilisent Spip. Comment voyez-vous la situation des CMS ?
Les CMS se portent... à merveille. Ces dernières semaines, c’était même incroyable le nombre de projets. Maintenant, soyons clairs : beaucoup réinventent la roue. Beaucoup s’inspirent de leurs prédécesseurs sans toutefois (et hélas) chercher à s’en démarquer. Prenons phpNuke, le plus connu. Il a enfanté tellement de dérivés qu’on dirait un listing statistique du ministère de l’Intérieur ! Et que constate-on ? Ils se ressemblent tous. C’est à pleurer.
Le phénomène est similaire avec les blogs. Les outils de publication, du moins côté visiteurs, se différencient peu. Rien ne ressemble plus à un blog qu’un blog. C’est le revers de la simplicité d’emploi. Cela vaut pour les CMS. Nous devons nous interroger. N’est il pas absurde que l’on s’exprime avec les mêmes colonages, les mêmes boites à liens au même endroit, les mêmes forums, que l’on soit Japonais, Argentin ou Français ? Le graphisme, la forme, ne seraient-ils rien ? Ou alors une forme de mondialisation des esprits créatifs ?
Heureusement, il y a quelques initiatives qui se démarquent. Des initiatives, dans le monde des CMS, comme... Spip. L’une des raisons du succès de Spip, selon moi, réside dans l’identité de ses initiateurs. L’un est informaticien (je crois), l’autre journaliste, le troisième webzineur devant l’Eternel. Cette concentration/ce mélange ont accouché d’autre chose que d’un outil de programmeur.

Que pensez-vous du "web indépendant" aujourd’hui ?
Il est là, l’étendard un peu en berne, sans doute ; mais il est là, sans le dire. Finalement, c’est peut-être sa réussite la plus folle. S’être distillé partout, comme ça, sans mot dire. Mais cette réussite tient, aussi, de la... défaite (provisoire ?) du web marchand. Que les électrons sont à nouveau si doux, depuis que la bu-bulle Internet ne fait plus de bulles, ni de milliers de balles.

Boomtchak:
http://www.boomtchak.net/

d|a|v|d|u|f|.|n|e|t:
http://www.davduf.net

La Rafale:
http://www.davduf.net/larafale/

Dossier Le phénomène des blogs (Transfert.net):
http://www.transfert.net/d56

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse