14 08 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/05/2003 • 14h54

Les anti-OGM s’invitent dans la ville de Monsanto

3 jours de débats avant que Saint-Louis n’accueille le "Davos de l’agriculture"

Aujourd’hui s’ouvre le septième "Rassemblement international sur la bio-dévastation", organisé par les anti-OGM à Saint-Louis, dans le Missouri, la ville où se trouve le siège social du groupe Monsanto, numéro un mondial des semences transgéniques. Le forum s’achève le 18 mai, le jour où démarre le World Agricultural Forum, un sommet qui réunira les industriels du secteur.

(JPEG)
Le logo du 7ème Rassemblement international sur la bio-dévastation (DR)

Plusieurs centaines de militants écologiques, agriculteurs et chercheurs de différents continents participeront à trois jours de conférences et de débats, mis au point par le parti des Verts de Saint-Louis et trois ONG.

Une fracture transgénique ?

Cette année, le rassemblement est axé sur le "racisme environnemental". Par ce néologisme, les militants américains désignent les inégalités raciales face à la pollution, en général. Par exemple, ils dénoncent le stockage ou l’émission de déchets chimiques toxiques dans des quartiers défavorisés ou dans des pays en développement, majoritairement peuplés de personnes "de couleur" pauvres.

"Nous pensons que ce concept s’applique aussi au secteur des biotechnologies, note Daniel Romano, l’un des organisateurs bénévoles. Car ce sont les personnes de couleurs défavorisées qui risquent le plus d’en souffrir. Les multinationales américaines cherchent à imposer leurs biotechnologies à des pays du tiers-monde, en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud. Et ces pays n’ont souvent pas les moyens de refuser."

La survie des petits exploitants agricoles du monde entier, face à l’emprise croissante des multinationales à travers aux OGM, sera l’un des grands thèmes du rassemblement de Saint-Louis.

Daniel Romano cite en exemple le cas du maïs transgénique, que les États-Unis ont proposé de donner à plusieurs pays d’Afrique australe dès l’été 2002, pour remédier à la famine. Dans les pays qui ont accepté, la population mange des aliments transgéniques dont les consommateurs européens sont pour l’instant protégés.

"Si les graines transgéniques contaminent les cultures locales de l’Afrique australe, poursuit l’organisateur du rassemblement, les multinationales demanderont-elles aux paysans africains de leur verser des redevances pour l’usage de leurs semences brevetées ? Ces paysans qui pratiquent une agriculture de subsistance n’auront pas les moyens d’acheter chaque année les semences transgéniques et les pesticides qui vont avec."

Contamination à distance

Le Canadien Percy Schmeiser, qui prendra la parole dès l’ouverture de la conférence, connaît bien le problème. Cet agriculteur septuagénaire a été accusé en 1998 par la multinationale Monsanto de cultiver illégalement une variété de colza transgénique.

Bien que ses champs aient très vraisemblablement été contaminés accidentellement par du pollen de cultures transgéniques, Percy Schmeiser a été condamné à verser 20 000 dollars canadiens d’amende (12 700 euros) à la multinationale. Il a fait appel devant la Cour suprême du Canada, qui a accepté le 8 mai dernier de se saisir de l’affaire et devrait rendre son verdict dans l’année à venir.

Parmi les nombreuses questions abordées dans le forum, celle de la contamination entre cultures sera particulièrement étudiée. Ignacio Chapela, microbiologiste réputé, de l’Université de Berkeley en Californie, exposera ses recherches, menées en 2001 dans le sud du Mexique. Ces travaux ont montré que des variétés locales de maïs de la province d’Oaxaca avaient été contaminées par des plants transgéniques, ce qui prouve que le pollen transgénique peut parcourir une grande distance. En effet, les rares cultures d’OGM autorisées au Mexique se trouvent à plus de 100 kilomètres d’Oaxaca.

Manifestation et marionnettes

Le rassemblement de Saint-Louis devrait se terminer dimanche par une manifestation anti-OGM devant le World Agricultural Forum, qui se tiendra dans le centre-ville de Saint-Louis, du 18 au 20 mai.

Ce Forum, qui se veut l’équivalent dans le secteur de l’agriculture du World Economic Forum de Davos, réunira des multinationales de l’agro-alimentaire et de la biotechnologie, des représentants de l’OMC et d’autres institutions internationales, ainsi que les ministres de l’agriculture de nombreux pays.

Les manifestations anti-OGM continueront après l’ouverture du World Agricultural Forum. Le 19 mai, un convoi d’une quarantaine de cyclistes quittera Saint-Louis pour parcourir 1600 kilomètres et diffuser en chemin des informations sur les OGM, à grand renfort de marionnettes et de spectacles de cirque ambulant. L’arrivée est prévue à Washington le 19 juin... juste à temps pour manifester contre le congrès annuel de la Biotechnology Industry Organization, un syndicat professionnel qui compte dans ses membres tous les poids lourds du transgénique.

Le site du Rassemblement international sur la bio-dévastation:
http://www.gatewaygreens.org/biodev7/

Le site du World Agricultural Forum:
http://www.worldagforum.org

Le site de la manifestation du 18 mai contre le World Agricultural Forum:
http://worldagforum.com/action/

Le site du Canadien Percy Schmeiser, en procès avec Monsanto:
http://www.percyschmeiser.com/

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse