02 06 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


5/10/2000 • 00h00

Le patronat enseigne l’économie en ligne

Après un an et demi de travail, l’Institut de l’entreprise a mis en ligne Melchior. Un site dont l’ambition est de "simplifier" le programme d’économie de terminale. Le projet laisse les enseignants dubitatifs.
Melchior est en ligne. Un site au nom de roi mage pour porter la bonne parole économique. Melchior se destine aux profs et élèves de terminale ES, en affichant un credo ambitieux : "simplifier les sciences économiques et sociales". Le projet émane de l’Institut de l’entreprise, une association regroupant une centaine de sociétés. Une signature connotée et contestée. Jean-Pierre Boivison, le secrétaire général, ancien directeur d’HEC, s’en défend : "Il est très curieux de voir qu’en France les entreprises n’ont pas de légitimité à apporter leur interprétation de l’économie." Pendant un an et demi, l’Institut de l’entreprise a fait plancher universitaires, enseignants et spécialistes privés pour proposer une interprétation du programme d’économie de terminale. Seuls les trois premiers chapitres du programme ont été finalisés. Les autres ne seront disponibles qu’en novembre. Pourquoi une telle démarche ? Jean-Pierre Boivison l’explique posément : "Les manuels d’économie de terminale ont une vision très keynésienne. On y parle beaucoup du rôle des pouvoirs publics, mais peu du marché et de l’entreprise. Melchior offre un outil de travail avec des points de vue différents." Les enseignants de cette discipline, habitués aux critiques récurrentes du patronat, ne sont pas étonnés par l’argumentaire. "Le reproche est classique et complètement faux. L’entreprise est présente dans le programme d’économie de la seconde à la terminale", commente Pierre Giezek. Président de l’Apses (Association des professeurs de sciences économiques et sociales), il n’est pas du tout convaincu par les premiers chapitres mis en ligne. Même s’il reconnaît que certains documents seraient utilisables en cours, à la condition de "les sortir de leur contexte, car Melchior est clairement orienté, avec des contenus peu problématisés". Et de lâcher : "En fait, ça s’apparente plus à un pseudo-raisonnement, à une sorte de prêt-à-penser libéral qu’à un véritable cours d’économie." Enseigne au lycée Thiers (Marseille) et membre d’Action-ES, une autre association de professeurs d’économie, Alain Beitone partage la même analyse : "En fait, ça confirme complètement mes inquiétudes. Les règles les plus élémentaires du pluralisme ne sont pas respectées. Ce site est conçu dans une perspective de pédagogie libérale avec en arrière-plan l’idée que les profs d’économie sont tous de dangereux marxistes." Le prof cite en exemple le chapitre intitulé Le débat sur la fin du travail, une question polémique en économie, mais expédiée par Melchior en deux certitudes : "Ces thèses sont contredites par les faits" et "Elles s’appuient sur des arguments invalides." Pour Alain Beitone : "Toute une analyse est mise à la trappe. C’est exactement le contraire de notre boulot qui est de former nos élèves à la contradiction et au débat." L’institut de l’entreprise se défend bien évidemment en précisant : "Nous ne prétendons pas à l’objectivité. " C’est d’ailleurs ce qui fait dire à Pierre Giezek : "J’utiliserais ce site comme un exercice pour montrer à mes élèves ce qu’il ne faut pas faire."
Le site de Melchior:
http://www.melchior-eco.com.fr/ Le site de l’Apses:
http://www.chez.com/apses/ Le site de l’Institut de l’entreprise:
http://www.idep.asso.fr/idep/idep.n...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse