17 01 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


2/05/2001 • 19h56

Le parti conservateur anglais en première ligne sur le Web

La récente publication d’une étude qui constate l’avance de la stratégie Web du parti conservateur anglais provoque de vifs débats sur la question de la popularité politique en ligne.

Le parti conservateur anglais utilise bien mieux les ressources de l’Internet que son rival politique, le parti Travailliste. C’est le constat de l’étude publiée le 30 avril 2001 par le site Voxpolitics.com. Spécialisé dans l’étude de la politique en ligne, ce site bénéficie du soutien de The Stationnery Office, une firme spécialisée dans la communication institutionnelle et gouvernementale et d’un institut indépendant de recherche en politiques publiques. La réputation de sérieux du site ne l’empêche pourtant pas de se faire chahuter, par les politiques et les internautes. Objet : la pertinence de son étude.

Une étude en nombre de liens

L’intention de Voxpolitics.com était bonne : mesurer la popularité des sites des principaux partis politiques en recherchant sur le web le nombre de liens qui renvoyaient justement vers ces sites. Après une recherche sur le moteur Google, il apparaît que 1 515 liens renvoient sur la vitrine Web du parti conservateur alors que le parti travailliste en compte 1 250 et les libéraux démocrates seulement 977. Pour Tom Steinberg, chercheur à l’institut des affaires économiques qui est aussi l’un des fondateurs de Voxpolitics.com, le nombre de liens qu’obtient un site web est vital car il permet de développer son trafic sur le réseau et donc sa popularité auprès des internautes. L’étude poursuit en montrant que nombre de liens renvoyant au parti conservateur émanent de sites liés aux conservateurs. Ce qui signifie peut-être, toujours selon l’étude, que le parti passe plus de temps à répandre ses idées qu’à tenter d’attirer de nouveaux membres. Enfin pour Voxpolitics.com, le parti conservateur semble mieux informé sur la logique de fonctionnement du Web puisqu’il dispose de trois noms de domaines différents renvoyant sur son site (conservatives.org.uk, conservatives-party.org.uk et conservatives.com).

À peine publiée, l’étude est donc déjà contestée. La méthode employée et les conclusions qui en découlent soulèvent aujourd’hui des objections…Plutôt pertinentes. Comme celles du porte-parole du parti travailliste qui clame que de nombreux liens renvoyant au site du parti travailliste sont injustement exclus du compte parce qu’ils renvoient à des sites ministériels. Un argument qui se discute puisque l’étude portait essentiellement sur les liens renvoyant au site du parti. Par contre, du côté du forum de Voxpolitics.com, le raisonnement s’améliore. Et les conclusions de l’étude sont mises à mal. Un internaute remarque par exemple fort justement, que le nombre de liens ne mesure pas de façon acceptable la popularité et la qualité d’un site. Un argument auquel Tom Steinberg s’oppose sur le forum. "Qu’est ce qu’un site web populaire à succès sinon un site qui est largement visité et promu par d’autres sites ?"

Une méthode de recherche contestable ?

Cette conclusion trouve ses limites dans la méthode de recherche employée par Voxpolitics.com. En effet, parmi les liens renvoyant sur la vitrine web du Parti conservateur, beaucoup proviennent de sites dont le nom de domaine appartient… au parti conservateur lui-même. L’étude s’en trouve donc faussée. L’un des participants au forum fait état d’une recherche effectuée au moyen du moteur Altavista. Résultat : 13 000 liens renvoient au parti travailliste et seulement 100 au parti conservateur. D’où une sévère remise en cause de la pertinence de la chasse aux liens à partir des moteurs de recherche ! Le fond du problème ne serait-il pas plutôt l’incapacité des sites à se faire référencer par les moteurs de recherche ? Sur ce point, les promoteurs de l’étude reconnaissent avec une franchise désarmante la fragilité de leur constat. Mais ils se félicitent d’avoir lancé un débat plutôt intéressant. Si c’est eux qui le disent…

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse