25 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


17/04/2003 • 15h03

"Le film open source est une idée intrigante" [Brian Flemming]

Ce réalisateur indépendant américain croit au "free cinema"

Brian Flemming, 36 ans, lance le film "open source". Inspiré du logiciel libre, ce concept consiste à mettre en accès libre les rushes d’un film. Ce réalisateur indépendant applique ces principes à Nothing So Strange, son film déjà culte avant d’être sorti en salle (lire Mais qui a tué Bill Gates ?). Montré au festival de Sundance en 2002, cette fiction documentaire met en scène l’assassinat de Bill Gates et l’enquête via internet d’un groupe d’activistes sur cette sombre affaire. Brian Flemming vit à Los Angeles des scénarios qu’il écrit pour le cinéma et le théâtre.Il veut maintenant développer le concept de film open source en lançant Free Cinema, une organisation qui emprunte autant à la communauté du logiciel libre qu’à la charte Dogma 95, le mouvement inventé par Lars Von Trier.

(JPEG)
Bill Gates s’écroule, mort, dans le docu fiction culte de Brian Flemming (DR)

Qu’est ce qu’un film open source ?
Nous allons aviser au fur et à mesure... (rires) L’idée est de rendre les rushs du film librement accessibles à toute personne qui désire en faire quelque chose. Donner un accès gratuit à la matière première d’un film est une idée que je trouve intrigante. Personne ne fait cela, je suis vraiment curieux de voir ce que ça va donner.

Votre version du montage de Nothing So Strange reste, elle, soumise au copyright ?
Oui, même s’il n’y pas de sortie commerciale prévue pour Nothing So Strange, car nous n’avons toujours pas trouvé de distributeur. Par contre, nous allons sortir les rushes du film, sur support DVD. Le DVD sera disponible sur le site de Citizens for Truth, le groupe d’activistes imaginaire qui enquête sur la mort de Bill Gates dans le film, et devrait être vendu via le site d’Amazon. Les gens devront payer pour le support DVD, pour rembourser son coût de fabrication, mais nous offrons par contre nos droits de propriété intellectuelle. Nous pourrions aussi proposer les rushes en téléchargement grautit, mais cela reste un peu limité, vu le poids énorme des fichiers image par rapport à la bande passante des internautes.

Selon vous, pourquoi n’avez-vous pas trouvé de distributeur pour Nothing So Strange ?
Personne n’a encore fait de film sur l’assassinat d’une personne vivante, très célèbre et puissante de surcroît... Le dessin animé Southpark avait déjà une petite scène montrant l’assassinat de Bill Gates mais le cas est inédit pour un film, et tout le monde a peur des implications légales d’un tel projet. Aux Etats-Unis, personne ne veut mettre les pieds dans une controverse politique et un territoire juridique inconnu.

L’annonce du passage de votre film en open source n’est-il pas une stratégie pour lui faire de la publicité et trouver un distributeur ?
Nous n’avons aucun problème de publicité pour Nothing So Strange, qui a eu des dizaines d’articles, jusque dans Time magazine et USA Today ! Mais je ne me cache pas du fait que j’ai pensé au film open source comme concept alternatif parce que je ne trouvais pas de distributeur. Cette marginalité économique me permets de chercher de nouvelles solutions et de prendre des risques.

Comment comptez-vous organiser le développement le film open source dans le futur ?
Il faut étendre le concept et impliquer de nouvelles personnes. C’est pour cela que j’ai décidé de lancer, avant la fin de l’année, une organisation qui s’appelera Free Cinema. Il y aura deux règles : 1/ le film ne doit pas coûter d’argent 2/ le film doit être "copyleft", c’est-à-dire libre de droit ("copyleft", ou "gauche d’auteur", s’oppose au copyright, NDLR).

Pensez-vous que le film open source puisse changer quelque chose à la situation économique du cinéma indépendant ?
Le fait que quelqu’un puisse se servir du matériau de base d’un film n’enlève rien à la valeur de votre oeuvre. L’idée du "free cinema" est de prouver que, grâce à la technologie et à la récupération, les films peuvent être aussi peu coûteux à produire que les romans, par exemple. Les réalisateurs pourraient distribuer leur film gratuitement, sur le réseau, et faire de l’argent en collectant l’écume de cette vague d’énergie. Je m’explique : O’Reilly, le leader mondial de l’édition de livres informatiques, donne de nombreux ouvrages en téléchargement libre, mais ça ne l’empêche pas de vendre des copies papier de ces mêmes livres. Dans le même genre, Björk laisse ses fans remixer ses morceaux. Même si la copie de mon film est gratuite, cela peut tout de même être un service que de recevoir ma version, en DVD, chez soi. Ou de la louer, via un service par abonnement comme Netflix. Au fond, l’échange de fichiers est une des seules façons de se faire connaître pour les indépendants, dont les ventes de CD montent depuis l’apparition du mp3. Mais l’idée est plus d’élargir l’horizon de pensée des acteurs du cinéma indépendant que de révolutionner totalement l’industrie cinématographique...

Le site du film Nothing So Strange:
http://www.nothingsostrange.com/

Le site du groupe d’activistes qui enquête dans Nothing So Strange:
http://www.citizensfortruth.org

Mais qui a tué Bill Gates? (Transfert.net):
[https://www.transfert.net/a8680]

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse