25 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/10/2003 • 16h00

Le Pentagone ressuscite le virus de la grippe espagnole

Une initiative dangereuse et inutile, selon des virologues opposés aux armes biologiques

Une équipe de l’Institut de pathologie de l’armée américaine, dirigée par Jeffrey Taubenberger, est parvenue à recréer le virus de la grippe espagnole. L’équipe de Taubenberger cherchait depuis plus de 12 ans à reproduire ce virus, à partir de fragments d’ARN. Très virulent, il est responsable d’au moins 20 millions de morts en Europe entre 1918 et 1919. La publication de la recette permettant de ramener à la vie le virus de la grippe espagnole dans les fameux Proceedings of the national academy of science (PNAS) a fait réagir de nombreux virologues. L’utilité de cette recherche et les dangers qu’elle représente sont durement critiqués.

Les chercheurs de l’armée américaine affirment que la reconstruction du virus permettra de comprendre les mécanismes d’évolution de la grippe. "La recherche sur ces mécanismes est très importante, mais ne nécessite en rien la recréation du virus mortel", contestent Jan Van Aken, chercheur à l’université de Hambourg, et Edward Hammond, professeur à l’université du Texas. Les deux scientifiques co-président Sunshine Project, une ONG qui lutte contre l’utilisation des biotechnologies à des fins militaires.

Recréer une menace

Jan Van Aken précise : "Dans les années passées, des dizaines de formes différentes de la grippe sont apparues, ces données sont plus que suffisante pour mener à bien les recherches". Pour Edward Hammond, "les risques d’une libération délibérée ou accidentelle du virus dans la nature par l’armée américaine auraient dû justifier l’interdiction de ces travaux."

L’armée américaine se défend en affirmant que les recherches sur la grippe espagnole permettent de tester l’efficacité des anti-virus contre ce dangereux pathogène. "La grippe espagnole est éradiquée. La création du virus, et donc d’une potentielle menace, uniquement pour tester des contre-mesures, n’a aucun sens. Il s’agit là d’un cercle vicieux", s’insurge Edward Hammond. Jan Van Aken renchérit : "S’il s’agit de développer des anti-virus contre d’autres formes de grippe, l’expérience sur la grippe espagnole est inutile, car le génome du virus est trop variable."

Mauvais exemple

Le dernier argument des chercheurs de l’armée américaine concerne la lutte contre le "bio-terrorisme". La grippe espagnole entraîne un taux de mortalité extrêmement élevé chez les personnes infectées. Le problème est de savoir si le risque d’une attaque par la grippe espagnole existe. A priori, les seuls à posséder un virus opérationnel sont... les Américains. Et les chances pour que ce virus soit dérobé sont minces. Edward Hammond, du Sunshine Project, remarque : "Nous ne savons pas si d’autres pays mènent également des recherches sur la grippe espagnole. Mais si tel est le cas, ils pourraient se servir de la publication de l’équipe de Taubenberger comme recette pour mener à bien leurs propres travaux..."

Pour l’heure, le virus de la grippe espagnole dort gentiment au fond d’un laboratoire de haute sécurité aux Etats-Unis. Mis à part un accident ou une malveillance, sa dissémination dans la nature est peu probable. Jan Van Aken souligne toutefois : "Si l’équipe de Jeffrey Taubenberger travaillait dans les mêmes conditions pour un laboratoire chinois, russe ou iranien, ses recherches seraient considérées par Washington comme un programme d’armement biologique illicite..." Les Etats-Unis de George W. Bush se veulent intransigeants avec les "états-voyous" qui mèneraient ce genre de recherches.

Les deux dernières publications de l’équipe de Taubenberger dans les PNAS:
http://www.pnas.org/cgi/content/abstract/99...
&
http://www.pnas.org/cgi/content/abstract/99/16...

Sunshine project:
http://www.sunshine-project.org

"L’armée américaine fait breveter une grenade pour armes biologiques" (Transfert 13/05/03)
http://www.transfert.net/a8790

"Une ONG joue les inspecteurs de l’ONU aux Etats-Unis" (Transfert 10/02/03)
http://www.transfert.net/a8502

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse