09 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


26/10/2000 • 19h44

La vraie fausse cyber-guerre israélo-palestinienne

Attaques de sites, contre-attaques : le conflit entre Israël et l’Autorité palestinienne ferait rage sur le Net. Mais à voir les techniques employées et les cibles visées, on est loin d’une vraie guerre électronique.

Guerre du Web, Cyber-guerre, guerre électronique... Depuis quelques jours, les agences de presse, reprenant sans grand esprit critique les déclarations officielles israéliennes, ont unanimement décrété que le conflit israélo-palestinien se poursuivait sur Internet. En début de semaine, le site Web du Hezbollah aurait ainsi été " attaqué " (Lire Le site du Hezbollah victime d’une attaque). Riposte le jeudi 26 octobre : le site du ministère israélien des Affaires étrangères et celui de la Knesset auraient été la cible de " milliers de visiteurs ", les rendant inaccessibles.

Techniques rudimentaires

Si ces attaques sont réelles et non le fruit d’une classique désinformation des deux parties, un premier constat s’impose : ces méthodes de cyber-guerre sont ridiculement rudimentaires... Les actions présentées par les autorités israéliennes concerneraient des individus qui se seraient, grosso modo, mis d’accord (comment ?) pour demander simultanément la page d’accueil des sites en question. En plus d’être archaïque, il y a peu de chances que cette méthode fonctionne, vu la stature des sites visés. La remarque vaut également pour le site du Hezbollah. Il existe pourtant des moyens dévastateurs et extrêmement simples pour " faire tomber " un site Web : les Distributed Denial of Service (DDoS). Ces techniques consistent à automatiser une saturation d’un site par l’envoi de millions de demandes simultanées.

Alors, cyber-guerre des boutons ? Consulté par Transfert, un hacker étouffe un rire jaune : " Les Israéliens sont très forts dans le domaine de la guerre électronique. Ils ont mis les moyens depuis longtemps pour développer des capacités d’attaque, de protection et de recherche des auteurs de piratage. Ce qui est décrit ici n’a rien à voir avec une cyber-guerre. " Mener une guerre électronique consisterait plutôt à s’introduire sur les réseaux gouvernementaux pour couper les communications militaires stratégiques ou à rechercher des informations sensibles. Un site Web est, par principe, un site d’information public. Son arrêt n’a aucune conséquence... Qu’il s’agisse de celui du Hezbollah ou de celui du ministère des Affaires étrangères israélien.

Á Hebron, un cyber-café pour s’informer

Sur place, à Hebron, Chantal Abu Eisheh, enseignante, n’a entendu parler ni de l’action contre le site du Hezbollah, ni de celle contre les sites israéliens. Il n’y a plus de radio Palestinienne à Hebron. En attendant, la désinformation bat son plein. " On est abreuvés de nouvelles qui ne sont jamais développées. Elles disparaissent aussi vite qu’elles apparaissent ", précise-t-elle par téléphone. HebronNet, son fournisseur d’accès, le seul de la ville, est en panne depuis dix jours. " Les Israéliens ont coupé la route à la sortie de la ville et le câble a été sectionné à cet endroit-là. " Les gens se ruent dans " Café Internet ", le seul cyber-café d’Hebron. Certains pour étudier, d’autres pour travailler, puisqu’ils n’ont plus accès à leur bureau. La plupart recherchent une information fiable auprès des journaux internationaux, uniquement disponibles en ligne. Avec une certaine naïveté, elle ne s’inquiète pas de la surveillance des échanges qui passent par ce cyber-café. " Il y a trop de trafic pour que cela soit surveillé ", dit-elle.

Le site du Hezbollah:
http://www.hizbollah.org Le site du ministère israélien des Affaires étrangères:
http:// www.mfa.gov.il Le site d’Indymedia en Israël:
http://indymedia.org.il/imc/israel/...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse