27 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


17/07/2003 • 17h21

La police britannique vante son fichier ADN

2 millions de personnes fichées, pour des taux d’élucidation "remarquables". Un sans-faute ?

Dans un communiqué publié 15 juillet, le ministère britannique de l’Intérieur se félicite de l’efficacité de sa base de données ADN mise en place en 1995, qui contient déjà les échantillons corporels de 2 millions de citoyens.

Selon le Home office, 21 000 personnes ont pu être identifiées grâce à ces données ADN dans le cadre d’enquêtes criminelles en 2002, contre environ 7900 en 2000. Le taux d’élucidation des enquêtes dans lesquelles un échantillon d’ADN est disponible atteint 37 %, contre 24 % pour l’ensemble des enquêtes. Ce taux d’élucidation correspond à une instruction bouclée, avec un ou plusieurs suspects inculpés : il ne signifie pas nécessairement que ces derniers ont été ensuites reconnus coupables.

Dans le cas des cambriolages, l’écart est encore plus spectaculaire, avec 48 % d’élucidations quand une preuve ADN est disponible, contre seulement 14 % dans le cas général (70 % des cambrioleurs interpellés finissent par être condamnés). Un chiffre qui ne laissera indifférent ni les assureurs ni les propriétaires de grosses cylindrées.

Pas de statistiques sur les erreurs

"En tant que preuve judiciaire, l’ADN a révolutionné le combat contre le crime", se félicite Hazel Blears, ministre de la Police. Le Home Office cite l’exemple d’un certain John Wood, arrêté en 2001 pour avoir dérobé pour 14 euros de marchandises dans une épicerie, qui s’est avéré être coupable de deux agressions sexuelles sur mineures en 1988.

La base de données ADN britannique s’enrichit très rapidement d’année en année, avec 405 000 nouveaux échantillons intégrés en 2002-2003. 180 000 ont été recueillis directement sur des scènes de crime.

Le Home Office ne fournit toutefois aucune statistique sur d’éventuelles erreurs commises lors du prélèvement, de la saisie ou du recoupement des données ADN. Aux Etats-Unis, de nombreuses erreurs judiciaires, dûes à des utilisations malencontreuses, voire malveillantes, de données ADN, ont pu être démontrées (lire notre article).

Par rapport à la Grande-Bretagne, le développement du fichage en France en est à un stade embryonnaire. Le Fichier national automatisé d’empreintes génétiques (le FNAEG) a été créé par la loi du 17 juin 1998, mais n’est réellement opérationnel que depuis l’an dernier. Il compterait près d’un millier d’individus fichés. Le recours au fichage est censé être limité aux crimes sexuels, aux crimes de sang et aux affaires de terrorisme.

Le communiqué du Home Office (pdf, 373 ko):
http://www.homeoffice.gov.uk/docs2/...

Fichage génétique: le FBI accumule les bévues (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a8688

Le Royaume-Uni songe à ficher l’ADN de ses bébés (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a9040

Le fichier policier ADN de sa gracieuse Majesté est avancé (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a5040

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse