16 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


19/10/2000 • 17h00

La généalogie napstérisée

Une start-up française, notrefamille.com, a breveté un système de partage de fichiers généalogiques, qui devrait être opérationnel en janvier 2001.


DR
Récolter 500 millions de noms fin 2001. C’est l’objectif que s’est assigné Toussaint Roze pour le "Napster de la généalogie" qu’il entend lancer en décembre ou en janvier, déjà triplement breveté auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Le jeune fondateur de l’entreprise Infoduc, qui commercialise depuis 1994 un logiciel de généalogie fonctionnant sous Windows, met ainsi le cap sur le très en vogue partage de fichiers. Cette stratégie vise à créer du trafic vers le site notrefamille.com, où les familles se retrouvent. Toutefois, alors que ce site totalisant 1,2 millions de pages vues (selon l’entrepreneur) reste d’envergure française, le nouveau logiciel sera distribué à part, à l’échelle mondiale. Toussaint Roze garde le silence sur le modèle économique de ce système "peer to peer", mais assure qu’il ne sera pas financé par notrefamille.com : "Dans P to P, il y a aussi Path to Profitability (voie de la rentabilité)."

Les Mormons, pas si forts que ça

La force de ce logiciel, c’est qu’il permet d’échanger des branches complètes de généalogie. En effet, les bases existantes, notamment celles rassemblées par les Mormons qui sont les champions du genre (ils ont microfilmé la moitié de l’état-civil français), sont surtout des "bases de données d’actes". Elles font état d’une naissance, d’une mort, d’une immigration. Mais elles ne remontent pas une lignée d’ancêtres. Et ne tracent pas non plus sa descendance sur plusieurs générations. Avec un système fondé sur l’échange volontaire entre individus, on peut accumuler des arbres entiers au format standard ".ged", devenu la norme depuis que l’...glise des Mormons l’a mis en oeuvre. De plus, souligne Toussaint Roze, en vingt ans d’enquête, les Mormons n’ont récupéré que 17 millions de noms. "C’est ridiculement faible, parce que les individus hésitent à confier leurs données à une organisation confessionnelle. On ne sait pas où ça part, ni ce qu’ils font avec ces informations." Aux ...tats-Unis, il n’y a pas de Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL). Des sites (d’obédience mormonne) comme ancestry.com ou myfamily.com, forts de plusieurs millions de visiteurs, n’hésitent pas à graver et distribuer des cédéroms contenant les bases de données nominatives des internautes.

Respect de la vie privée

"Il n’existe plus de big brother chez nous", se défend Toussaint Roze. Le futur logiciel fonctionnera de façon décentralisée, comme Napster, et le serveur central hébergé chez Notrefamille se contentera de rassembler les informations statistiques. Ces "statistiques" incluent le nom de famille, la quantité de noms de famille dans la base et l’endroit de la planète où on peut les trouver. En revanche, elles passent sous silence les actes d’état-civil, la parenté, la filiation, le prénom (qui apparaissent dans les fichiers ".ged"). "Et puis, les internautes pourront contrôler les informations envoyées au serveur, assure Toussaint Roze, car le logiciel est en opensource." Enfin, bien entendu, Notrefamille s’engage à ne pas commercialiser les données individuelles. Comment gagne-t-on alors de l’argent avec ce logiciel ? Toussaint Roze fait allusion de façon énigmatique au modèle du partagiciel - on paie, selon ses moyens, les logiciels dont on se sert. Croisons les doigts pour la privacy...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse