18 10 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/04/2000 • 11h22

La City en pleine e-bullition

La bourse de Londres connaît une série de "bugs" pour le moins étonnants.

Mercredi 5 avril, la City ouvrait avec... huit heures de retard. Officiellement, il s’agit d’un "problème grave" dû à des "données corrompues" dans le système géré depuis 1996 par Andersen Consulting. C’est la pire des pannes informatiques que l’institution boursière londonienne ait jamais connue en 227 ans de carrière, et... la seconde en moins d’une semaine : lundi 3 avril, un problème technique avec Reuters avait empêché l’affichage du principal indice boursier de la City pendant quatre heures. Une enquête est en cours, d’autant que ces "bugs" arrivent au pire moment pour les dizaines de milliers d’investisseurs londoniens.

Journée noire

Ce mercredi 5 avril devait en effet être une journée très chargée pour le marché anglais : c’était le dernier jour de l’année fiscale, celui qui voit les investisseurs revendre des actions en masse, avant de les racheter le lendemain, histoire d’éviter de payer trop de taxes ; c’était aussi le lendemain de l’"e-krach" qui a vu le Nasdaq chuter de 14 % en deux jours et les petits et gros porteurs du monde entier tenter de préserver leurs portefeuilles de cette "correction" du marché ; enfin, le Financial Times évoquait le matin même des pourparlers de fusion (pas encore confirmés) entre le London Stock Exchange et la bourse de Francfort, son grand rival européen réputé, selon un analyste anglais cité par l’AFP, pour avoir "le meilleur bilan technologique en Europe". Bref, le moment ne pouvait être plus mal choisi.

Bug juteux

Au final, la City n’a enregistré que 80 000 ordres ce jour-là, au lieu des 120 000 habituels et des 160 000 prévus, certains banquiers, boursicoteurs ou gros investisseurs estiment avoir perdu entre quelques milliers et quelques millions de livres, et la City s’est ridiculisée aux yeux de la finance internationale. Seule point "positif" : l’évasion fiscale prévue n’a pu avoir lieu et l’on estime que ce "bug" devrait ramener plusieurs millions de livres supplémentaires dans les caisses de l’état britannique.

Une panne banale ?

"Ça arrive tous les jours", nous a expliqué Olivier Allot, du service de presse de ParisBourse, qui annonçait par ailleurs le 20 mars dernier la fusion des places boursières de Paris, Bruxelles et Amsterdam : "Nous avons déjà connu des pannes, mais pas aussi longues, la pire a dû durer entre trois heures et trois heures et demie", et aucune place boursière n’est épargnée. Pas de quoi paniquer en somme. Sauf que, outre la conjonction boursière particulièrement tendue, il se trouve que l’Angleterre est aussi au cœur d’un vaste débat touchant au futur de l’Internet et que cette succession de "bugs" (voir aussi La censure à l’assaut de l’internet anglais) fait étrangement penser à ce qui se passa aux ...tats-Unis il y a deux mois quand, coup sur coup, la NSA (National Security Agency) annonça publiquement avoir connu une panne d’ordinateurs, suivie de près de la vague d’attaques contre Yahoo !, Amazon, Ebay, CNN, etc., le tout précédant de peu l’annonce par Bill Clinton d’une augmentation des crédits alloués au budget "sécurité informatique" (voir aussi Mais que fait la cyber-police ?)...

Liens de l’article :

Reclaim the Street :

http://www.gn.apc.org/rts/

Dépêche AFP : La bourse de Londres en panne durant près de huit heures

http://fr.biz.yahoo.com/000405/49/aw69.html

Ce n’était pas une attaque de cyber-pirates, mais un bug :

It was simply a glitch, says the exchange

http://www.newsunlimited.co.uk/business/story/0,3604,156790,00.htm

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse