19 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


22/09/2000 • 00h00

L’OCDE se pique de protection des données personnelles

L’organisation vient de mettre au point un logiciel qui facilite la publication, par les sites web, de leurs engagements en termes de respect de la vie privée.

D’ordinaire, l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) pond des rapports. La voilà aujourd’hui qui s’aventure hors de son terrain de prédilection - la production d’analyses macro-économiques ultra libérales - pour s’engager dans la proposition de solutions pratiques concernant le commerce électronique. L’organisme mondial, rassemblant 29 grands pays industriels, vient en effet de mettre au point un logiciel en ligne, baptisé Privacy statement generator, qu’il faut traduire, pour être tout à fait correct, par "générateur de déclaration de politique en matière de protection des données personnelles". Reprenant les lignes directrices adoptées par l’organisation en 1980, ce programme a été conçu pour donner un début de réponse à un problème crucial : l’utilisation croissante, à des fins de marketing, des informations personnelles collectées par les entreprises lors des visites de leur site.

Déclaration en onze points

Le Privacy statement generator se présente sous la forme d’un questionnaire en ligne. "Votre site envoie-t-il des cookies ? Si oui, pour quelle utilisation ? Marketing, administration du site, autre ?" L’internaute doit choisir parmi les options. Lorsqu’elles sont susceptibles de faire l’objet d’une réglementation, une fenêtre alerte l’utilisateur et l’invite à consulter l’aide ou à se mettre en contact avec les organismes nationaux compétents. Après onze questions et une bonne heure de navigation, on doit valider ses choix pour voir apparaître une déclaration en onze points de sa politique en matière de traitement des données personnelles. Par la suite, on peut revenir sur le site pour modifier quelques réponses, si les usages en matière de collecte des données a changé.

Utilité ? Pour Anne Carblanc, responsable du projet à l’OCDE, il s’agit surtout d’un outil pédagogique destiné à accroître la vigilance des cyberconsommateurs au sujet des informations que les cybercommerçants peuvent leur demander. "Cela rendra les comparaisons entre les sites plus faciles", précise Anne Carblanc. Par ailleurs, le générateur pourrait être utile aux entreprises qui n’ont pas toujours les moyens ou le temps de faire bûcher leur avocat sur ces questions complexes.

W3C et OCDE, même combat ?

L’OCDE n’est pas la seule à se préoccuper du sujet. Chargé de la normalisation des technologies du Net, le World Wide Web Consortium (W3C) chasse sur des terres voisines, avec P3P, le Privacy Preferences Project. Une technologie qui veut laisser à l’internaute le choix des données qu’il divulgue. Le principe est d’automatiser l’échange : l’internaute entre dans le logiciel la nature des informations personnelles qu’il est prêt à laisser filtrer et un robot croise sa demande avec la politique du site en la matière.

Au W3C comme à l’OCDE, on juge les deux projets complémentaires. "Aucun des deux, d’ailleurs, ne protège le client contre un commerçant en ligne qui mentirait sur sa pratique", remarque Rigo Wenning, du W3C. L’intérêt du logiciel de l’OCDE ne réside pas dans la technologie, mais plutôt dans la promotion de lignes directrices, un ensemble de valeurs minimum partagées au plan international. "Il ne s’agit en aucun cas d’un label", tient à préciser Anne Carblanc. Qui en effet, pourrait vérifier s’il est respecté ? L’OCDE ne souhaite donc pas jouer le rôle d’un certificateur. Mais elle semble vouloir démontrer que les organisations internationales ont, elles aussi, leur mot à dire dans le domaine de l’Internet.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse