20 01 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


28/02/2001 • 15h47

Interview exclusive Delanoë / Seguin (suite)

INTERVIEW DE PHILIPPE SEGUIN
INTERVIEW DE BERTRAND DELANÖE

La montée de l’abstention peut-elle être combattue par le vote électronique ? La montée de l’abstention peut-elle être combattue par le vote électronique ?
Oui. Nous voterons un jour sur Internet, j’en suis convaincu.

Mais l’Internet est surtout un formidable outil capable pour offrir aux citoyens, par ailleurs contribuables et usagers, la transparence et les informations qu’ils exigent. Alors, il est vrai que c’est un moyen d’intéresser de nouveau les Parisiens à la gestion de leur ville qui leur apparaît trop souvent comme opaque et mystérieuse.

Nous développerons l’information municipale électronique et l’interactivité entre les citoyens et leurs élus. Ce nouveau dialogue sur ce nouveau média est susceptible de ramener vers la collectivité municipale des personnes qui s’en désintéresseraient.

Il serait naïf de croire que le phénomène de l’abstention découle de considérations "techniques". Il ne faut pas se méprendre sur les ressorts de l’abstention. Celle-ci découle essentiellement d’une sorte de divorce entre l’opinion publique et une classe politique qui peut paraître "à la traîne" de certaines aspirations d’ordre culturel : représentativité, accessibilité des élus, persistance de règles héritées d’une époque révolue.

Ma conviction est que l’abstention ne peut être efficacement combattue que par l’adoption d’une pratique politique respectueuse des citoyens et des mandats qui nous ont été confiés. La limitation du cumul des mandats et la parité participent de cette logique. Bref, je reste profondément attaché à la forme traditionnelle du vote et je ne suis pas de ceux qui voient dans le vote électronique le nouvel eldorado de la démocratie participative. En revanche, que l’alternative électronique soit explorée, pourquoi pas. Le débat est ouvert.

Si vous êtes élu, êtes-vous prêt à vous engager à communiquer plus directement avec les Parisiens par Internet ? Si vous êtes élu, êtes-vous prêt à vous engager à communiquer plus directement avec les Parisiens par Internet ?
Oui, je l’ai annoncé. Les Conseils de Paris seront retransmis en direct sur Internet et les Parisiens pourront poser des questions en direct à leurs élus. Par ailleurs, l’interactivité que j’envisage va très loin.

L’Internet permet la personnalisation de l’information en même temps que son actualisation permanente. Nous délivrerons donc aux Parisiens des informations qui ne seront pas que générales et impersonnelles. Nous personnaliserons l’information municipale. Par exemple, il me semble évident que le budget de la Ville doit être à la disposition de chacun sur Internet, dans une version lisible, que les travaux effectués dans une rue devront être présentés aux riverains avec un calendrier et le détail de leurs coût, etc.

Voilà qui devrait générer de fortes économies dans le budget de communication de la Ville.

Oui. Le Web a ceci de spécifique qu’il est autant un média qu’un espace de communication. J’ai déjà évoqué mon ambition pour l’administration en ligne. Concernant le débat démocratique local, le Net constitue un incontestable outil de proximité. Ce lien direct que j’ai pu nouer avec les Parisiens, notamment sur mon site de campagne, je tiens à le pérenniser, notamment la retransmission sur le site de la Ville des séances du Conseil de Paris : c’est une avancée que je souhaiterais concrétiser rapidement si je suis élu.

Vous dites que la mairie de Paris dilapide ses ressources en communication. Que faire d’autre ? Vous dites que le site de la mairie de Paris est pour l’instant une vitrine publicitaire, que pourrait-il être d’autre ?
Trop de publications imprimées finissent à la poubelle parce qu’elles sont redondantes quand elles ne sont pas purement promotionnelles  ! Pour moi, l’argent public est sacré parce qu’il est le produit du travail de chacun. La communication institutionnelle de toute collectivité doit être claire, directe, simple et bien sûr totalement neutre. Elle doit aussi être moderne. Internet remplacera évidemment beaucoup de ces prospectus sur papier glacé qui n’apportent pas grand-chose et qui ne font que la joie… de leurs auteurs !

Tout simplement un outil au service des Parisiens ! Un site qui s’occupe si peu des attentes pratiques illustre une conception dépassée de la communication publique. Une idée à envisager est la création de deux sites distincts : le premier, un portail de l’administration municipale à l’attention des Parisiens, le second, une vitrine touristique à l’intention des internautes français ou étrangers qui souhaitent préparer un voyage dans la capitale.

À quoi vous a servi votre site de la campagne ? À quoi vous a servi votre site de la campagne ?
Avec une moyenne de 30 000 visiteurs par mois, nous avons pu créer un lien particulier avec les Parisiens. Le site est actualisé plusieurs fois par jour et cela nous oblige à donner une information rapide et précise. Toutes nos activités et nos déclarations sont accessibles, discutées, contestées parfois, et je trouve cela très sain pour moi-même, tous mes colistiers et mes collaborateurs.

Par ailleurs, nous avons pu offrir à chacune de nos listes, dans chaque arrondissement, une vitrine et un vrai média interactif qu’elles utilisent largement pour communiquer avec les Parisiens.

À proposer un lien direct avec les Parisiens. Mails, forums de discussions, et depuis peu, les chats ont permis de jouer le jeu de l’interactivité du Web. Le nombre de courriers électroniques que je reçois ne cesse d’augmenter ! Ce qui ne va d’ailleurs pas sans poser quelques soucis dans les délais de réponse, je prie les internautes de m’en excuser.

Notre site a surtout été conçu comme un pôle de service : faire connaître nos propositions et, au quotidien, présenter un suivi de la campagne municipale.

Je vous rappelle en outre que nous avons été les premiers à organiser une consultation en ligne, à partir de notre avant-projet, consultable dans son intégralité. L’initiative a d’ailleurs fait des émules à droite : pourquoi pas…

Avez-vous retenu des propositions d’internautes adressées dans votre forum ? Avez-vous retenu des propositions d’internautes adressées dans votre forum "Internet dans la ville" ?
Ce sont généralement des suggestions concrètes. Par exemple, les Parisiens réclament une information rapide et objective sur les finances de la Ville et tous les travaux qui se déroulent dans leur quartier. J’ai repris cette proposition qui me semble répondre à une vraie exigence de transparence.

Par ailleurs, les forums sont, pendant toute cette campagne, une véritable chambre d’écho qui traduit bien les réactions politiques des électeurs. J’y ai reçu beaucoup de commentaires, de conseils, d’encouragements et de critiques. Je préfère celles-là, plus spontanées, plus dures parfois, à bien des commentaires plus ou moins orientés ou mal intentionnés. La lecture des forums est toujours rafraîchissante et ce que disent les internautes, plein d’un bon sens qui me plaît.

Elles se trouvent être toutes d’une réelle qualité ! Mon équipe les conserve, mais elles nous ont également permis de lier de nouveaux contacts. Des Parisiens qui depuis nous ont rejoint et participent aux réunions du groupe de travail sur les TIC.

Delanoë veut mettre des webcams au Conseil de Paris pour suivre les débats en direct. Qu’en pensez-vous ?  
J’avais déjà proposé de le faire. Je constate que, pour une fois, il est d’accord avec moi. Je crois qu’il faudrait faire de même dans chaque Conseil d’arrondissement. Mais il faut aller plus loin et mettre à la disposition des Parisiens de vrais services publics en ligne. Pas seulement l’...tat civil, mais aussi tous les aspects de la vie administrative, des procédures et des aides de la Ville. Pour cela, il faudra développer un véritable parc de bornes interactives.

 

Tout comme Canal, Transfert avait proposé aux deux candidats de se rencontrer face à face. Refus poli. Pour plus de transparence, Transfert informe ses lecteurs que les entretiens ont été réalisés par écrit : les emplois du temps des politiques seraient seulement flexibles pour les shows médiatiques ?

1/2
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse