16 02 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


18/07/2001 • 19h38

Internet n’inquiète pas les régimes autoritaires

Internet favoriserait la démocratie et de liberté d’expression ? Pas si sûr, révèle un rapport d’une ONG, la Carnegie Endowment for International Peace, dévoilé mardi 17 juillet.

Idée communément admise : Internet représente une véritable menace pour les régimes autoritaires qui ne pourraient résister à ce formidable véhicule de la liberté d’expression. Mais la Carnegie Endowment for International Peace, une ONG philanthropique créée en 1910 pour promouvoir la paix internationale, remet en cause ce lieu commun. Internet ne ferait pas si peur que cela... Pire encore, le Réseau pourrait même servir directement les intérêts de ces pays autoritaires. Pour le prouver, ce nouveau rapport, réalisé par Shanti Kalathil et Taylor C. Boas, se penche sur les cas de la Chine et Cuba.

Internautes sous haute surveillance

Face à Internet, ces deux pays ont usé de stratégies que les auteurs du rapport qualifient de "réactives" et "proactives". La première consiste à se défendre face au développement d’Internet. La Chine a, ainsi, fait le choix d’autoriser et même d’encourager l’accès à Internet. Mais, bien entendu, sous certaines conditions... Filtrages, contrôles des comportements en ligne, censures, arrestations sont autant de mesures destinées à empêcher tout comportement "asocial" des quelque 22,5 millions d’internautes chinois, recensés par des agences officielles de l’Empire du Milieu. Des mesures d’autant plus radicales que les Chinois sont peu tentés d’aller voir des sites étrangers puisqu’ils ne maîtrisent pas, pour la plupart, l’anglais.

Nouvelle arme pour les pays totalitaires

Cuba a, pour sa part, réagi de manière encore plus catégorique : l’accès à Internet n’est autorisé que dans des endroits "sûrs" comme des universités ou des bureaux. Quant à l’accès au domicile, il n’est accordé que très rarement. À l’exception d’un seul cybercafé à la Havane, hors de prix pour les cubains, il n’existe aucun lieu commercial légal pour accéder au Net. Point besoin, donc, pour l’...tat, de contrôler les habitudes des internautes cubains : ils sont si peu nombreux. 60 000 cubains bénéficient d’une adresse internet et seulement quelques milliers d’ordinateurs disposent d’une connexion à Internet, selon le rapport.

Par ailleurs et surtout, la Chine comme Cuba ont décidé de ne pas "subir" Internet, mais d’en tirer profit : c’est la stratégie "proactive". Internet sert aussi de cadre à la propagande, à la promotion des sites destinés à prêcher la parole du gouvernement. Ces régimes autoritaires projettent aussi de créer des intranets nationaux qui ne permettront l’accès qu’à un contenu officiellement approuvé. Ils semblent donc avoir à leur disposition une nouvelle arme. Au moins à court ou moyen terme, Internet ne représente pas un danger pour eux.

Le rapport de la Carnegie Endowment for International Peace:
http://www.ceip.org/files/Publicati...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse