18 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


26/07/2000 • 21h43

Imagina va-t-il mourir ?

Créé il y a 20 ans, Imagina devra continuer sa route sans son créateur, l’Institut national de l’audiovisuel. Une décision qui remet son avenir en question.

Depuis presque 20 ans, le nom de l’INA était associé à celui du formidable salon Imagina, le rendez-vous national (et même européen) des professionnels de l’image numérique. Il faut croire qu’on doit changer les équipes qui gagnent : pour le vénérable Institut national de l’audiovisuel, l’aventure de l’innovation est terminée. Sommé par l’...tat de se recentrer sur ses activités premières, à savoir l’archivage des images, l’INA n’organisera plus Imagina. "Lundi, nous avons proposé au Festival de télévision de Monte-Carlo notre partenaire historique, de reprendre la gestion de cet événement. Mais pour l’instant, nous en sommes au stade des négociations", explique Jérôme Chambin, responsable communication.

"Imagina ne peut pas vivre sans l’INA"

Seul problème et il est de taille, c’est l’INA qui développait les contenus d’Imagina. Et le passage du flambeau n’est pas évident. Un des créateurs de l’événement, Philippe Queau, parle même d’erreur stratégique. La fin d’un projet essentiel : "L’INA se focalise sur une mission étriquée qui est l’archivage des images et oublie l’essence même de ses missions qui est la réflexion sur l’avenir des nouvelles technologies. Cette décision est la conclusion d’un long processus de désengagement d’un chantier plein de promesses." Et son verdict est sans appel : "Imagina ne peut pas vivre sans l’INA. Le Festival de Monte-Carlo n’a aucune compétence en la matière."

Quinze millions de budget, quatre de recettes

Seule certitude aujourd’hui, Imagina 2001 ne sera pas présenté début février. Et personne ne sait quand l’événement pourra avoir lieu. David Tomatis, le secrétaire général du Festival de Monte-Carlo trouve l’échéance un peu courte, mais se veut rassurant : "La manifestation aura peut-être moins d’envergure mais même s’il y a du retard, Imagina existera en 2001." Depuis juin, un comité de réflexion se réunit régulièrement pour décider des nouvelles orientations. Pas facile. Surtout qu’Imagina est loin d’être rentable. Quinze millions de budget, quatre de recettes : la situation n’est plus tenable pour les organisateurs. "Ces dernières années, nous avons stagné. Si l’image numérique était très spectaculaire en 1990, elle est devenue complètement banale aujourd’hui. Nous devons nous adapter." En gardant l’esprit qui a fait le succès de ce festival. À la Société des auteurs multimédias (SCAM), Stéphane Joseph se souvient "d’un endroit unique, un lieu de rencontres et d’expression extraordinaire", mais ne croit pas à sa survie.

http://www.ina.fr
http://www.ina.fr http://www.ina.fr/Imagina/index.fr.html
http://www.ina.fr/Imagina/index.fr.html http://www.scam.fr
http://www.scam.fr http://www.tvfestival.com/
http://www.tvfestival.com/
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse