20 02 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


24/08/2000 • 00h00

Image brouillée pour le braquage d’Egg

L’affaire fait la "une" de la presse : Egg, une banque anglaise aurait été victime du "premier hold-up de l’Internet". Enfin, presque.


Le National Crime Squad (NCS) anglais arrêtait mercredi 22 août, au terme d’une traque de six mois, trois Britanniques accusés d’avoir escroqué Egg, filiale de Prudential et première banque anglaise à s’être lancée exclusivement sur l’Internet. L’opération, nommée "Skoda" et qualifiée de "complexe" par les forces de l’ordre, s’est conclue par un raid matinal ayant permis la saisie de matériels informatiques, de drogues, de cash dans sept maisons du nord de Londres.

Un butin variable

Selon le NCS, il s’agirait de "criminels organisés qui auraient utilisé l’Internet", la police laissant entendre que d’autres banques pourraient avoir été victimes de leurs agissements. Selon les premiers éléments de l’enquête, il ne s’agirait pas de "pirates informatiques" ayant pénétré les serveurs informatiques de la banque, les "braqueurs" s’étant contentés de donner de fausses identités lors d’opérations d’épargne et de prêts, certaines sources évoquant des opérations de blanchiment d’argent. Selon Egg, ils auraient été identifiés grâce à un mouchard développé par leurs services et placé dans leur système informatique à la demande de la police. Si la banque affirmait mercredi matin ne pas avoir connu de pertes, le quotidien The Independent, qui a révélé l’affaire, parlait de plusieurs centaines de milliers de livres de pertes. Un peu plus tard, Egg reconnaissait avoir perdu quelques dizaines de milliers de livres seulement tout en affirmant que les comptes du 1.1 million de clients n’avaient pas été touchés. Si le flou règne donc quant aux motivations, au modus vivendi et à l’ampleur de leurs agissements, la police étudie leurs ordinateurs et aucune charge n’a pour l’instant été retenue contre les suspects, qui ont d’ailleurs été libérés sous caution.

(Dés)informations

Le plus intéressant reste néanmoins la couverture médiatique de l’affaire. Agences de presse, journaux économiques et médias grands publics ont amplement couvert ce prétendu "premier hold-up de l’histoire de l’Internet". Comme le rappelle le quotidien Libération, un pirate russe avait déjà réussi en... 1994 à détourner plus de 10 millions de dollars de la Citibank. Le dossier "Banking Party" de zataz présente, quant à lui, quantité d’exemples de fraudes bancaires impliquant l’utilisation des nouvelles technologies et de l’Internet. Alors pourquoi s’énerver sur ce soi-disant "premier cyber hold-up" ?

Failles de sécurité

Chez les hackers, ce genre d’inflation journalistique confinant à la désinformation a un nom : le FUD, pour "Fear, Uncertainty and Doubt" (peur, incertitude et doute). Ces ’intox’ médiatiques effectuées dans le but de les assimiler à des cybercriminels afin de faire passer des lois sécuritaires. Or, l’Angleterre s’est récemment dotée du RIP Act, une loi fort controversée (LireBig Browser soulève l’ire du Net ) permettant de connecter directement les providers britanniques à un centre d’écoute et d’interception créé spécialement par les services de renseignement du MI5. Le "braquage" d’Egg intervient également peu après l’annonce par cette filiale de Prudential de pertes d’un montant de 80.7 millions de francs. Son action en Bourse avait perdu un quart de sa valeur le mois dernier, le secteur bancaire en ligne étant peut-être porteur mais pas très fiable en matière de sécurité informatique. Plusieurs leaders du commerce électronique britannique ont en effet connu cet été des failles de sécurité sur leurs serveurs, la plus importante ayant touché la Barclays. L’établissement a dû par deux fois (en trois jours) fermer son service de banque en ligne. Un rapport du Secure Computing Magazine, à paraître le mois prochain, révèle d’ailleurs que la sécurité informatique des sites d’e-commerce anglais est "aussi mauvaise, sinon pire" que l’an dernier. L’opportune arrestation des braqueurs d’Egg, suivie d’une mise en scène médiatique, ne pouvait pas mieux tomber.

Le site d’Egg:
http://www.egg.com Le site de zataz (Banking Party):
http://www.zataz.com/banking.htm
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse