17 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/12/2000 • 15h58

Gouvernement du Net - Verisign a-t-elle les clefs du Web ?

archmag10
Leader de la sécurité sur le Net, Verisign domine maintenant le marché du dépôt des noms de domaine. Pour le milieu alternatif, la société proche de la CIA est la « version commerciale d’Echelon ».

Vous ne connaissez pas Verisign, mais elle vous connaît peut-être déjà. Créée en 1995, cette société américaine, déjà leader mondial de la sécurité sur Internet, est devenue, en mars 2000, n°1 du dépôt de noms de domaine en rachetant Network Solutions. Acquis pour 21 milliards de dollars, l’ex-monopole du dépôt des .com, .org et .net permet à Verisign d’associer ses services de sécurité de paiement et d’authentification à un fichier de 24 millions de noms de domaine. La certification, aujourd’hui, ce sont les systèmes de cryptage des e-mails et les serveurs sécurisés pour les sites d’e-commerce. Bientôt, ce sera aussi la signature électronique : cartes d’identité électroniques, appels d’offre, contrats commerciaux, actes notariés... Verisign équipe déjà les 40 plus gros sites d’e-commerce et s’est implanté partout dans le monde.

Depuis le rachat de Network Solutions et de plusieurs de ses concurrents, dont Thawte, le numéro 2 de la sécurité, Verisign a fait exploser son chiffre d’affaires. Pour les analystes, c’est, au choix, le « Cisco de l’e-commerce » ou le « Microsoft de la sécurité ». Pour le milieu alternatif, c’est, en puissance, le « pire cauchemar orwellien », voire une « version commerciale d’...chelon », le système d’écoutes du gouvernement américain.

Moyen de pression

La position de Verisign est stratégique. Les sites de commerce, par exemple, dépendent du renouvellement annuel de leurs clefs de cryptage. De l’autre côté, ce sont les internautes et leur identité numérique qui sont en jeu. Ainsi, en France, la loi sur la signature électronique (votée en avril dernier) ne précise pas la nature des « autorités de certification » qui garantiront les signatures. En fait, tout va dépendre du décret d’application. Mais il est quasiment acquis que les « certificateurs » seront des entreprises privées. L’...tat délèguera ainsi l’un de ses principaux pouvoirs au secteur commercial : celui de délivrer les cartes d’identités numériques. L’enjeu est de taille, le marché énorme. On comprend pourquoi La Poste a lancé Certinomis (futur « certificateur ») pour contrer Certplus, la filiale française de Verisign. Et l’entreprise publique ne se prive pas de souligner le danger que pourrait entraîner l’utilisation d’une technologie de cryptage américaine.

Trois anciens généraux

La cryptographie est depuis toujours liée à l’industrie militaire et plus particulièrement à la National Security Agency (NSA) américaine. Verisign le sait bien : elle emploie d’ailleurs deux anciens de la NSA pour gérer sa clientèle « gouvernementale », dont fait partie, entre autres, le département de la Défense. De plus, 9 % des actions de Verisign sont détenus par Science Applications International Corporation (SAIC), société d’ingénierie technologique.

Créée en 1969 dans le secteur nucléaire, SAIC emploie 41 000 personnes, réparties dans 35 sociétés implantées dans 21 pays. Son personnel, plus important que celui de Microsoft compte des centaines d’anciens militaires américains, dont trois anciens généraux qui siègent au conseil d’administration. Accusée par certains d’être une vitrine des services secrets de l’Oncle Sam, elle est le dixième plus gros fournisseur des agences fédérales. De là à imaginer que la CIA puisse un jour avoir un droit de regard sur les signatures électroniques françaises, il n’y a... qu’un épisode de X-Files. Mais cessons de cauchemarder. La devise de Verisign - « In Verisign we trust » - n’a-t-elle pas tout pour rassurer ?

 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse