08 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/12/2000 • 16h02

Gouvernement du Net - RAND : les hommes de l’ombre...

archmag10
S’il y a un organisme américain qui mérite l’appellation de « think tank », c’est bien l’étonnante RAND Corporation. Dans l’ombre, ce groupe de réflexion façonne l’Amérique depuis la dernière guerre mondiale.

La RAND Corpora-tion cultive le secret et la discrétion. N’est-elle pas une émanation de la communauté américaine du renseignement ? Inutile, donc, de chercher auprès d’elle une réponse à la question suivante : quel est son véritable poids dans l’évolution des ...tats-Unis depuis un quart de siècle ? Quoi qu’il en soit, ce poids est loin d’être négligeable. La RAND planche aussi bien sur des sujets de société comme l’éducation, la santé publique, la science et la technologie, les relations internationales, que sur tout ce qui concerne la préservation de l’économie nationale ou la défense.

Internet, comme tous les réseaux essentiels (eau, électricité, finances) d’Oncle Sam, est intégré par la RAND depuis longtemps comme un centre d’intérêt et de réflexion. En août dernier, ses experts ont rendu public un rapport sur le futur des standards techniques d’Internet. À la demande du gouvernement, les consultants du « think tank » ont tenté de comprendre comment fonctionnait le processus qui permet de définir des standards techniques sur Internet, de vérifier si ce processus tenait encore la route dans un contexte de plus en plus influencé par une logique commerciale. Enfin, les auteurs se sont interrogés sur le rôle de l’...tat (américain, bien entendu) dans la définition de ces standards.

Un scénario catastrophe

Conclusions du rapport ? Le processus actuel est encore « fondamentalement sain », mais « la construction d’Internet et du World Wide Web reposent sur des standards technologiques qui sont bien plus vieux que la plupart des produits et systèmes qu’ils relient ». Méfiance, donc. L’avenir peut être sombre... La RAND précise que « le gouvernement n’a pas un rôle majeur à jouer », si ce n’est d’autoriser les chercheurs à utiliser des ressources publiques pour développer des standards et laisser le National Institute for Standards and Technology (NIST) intensifier ses actions classiques. Alors qu’ailleurs dans le monde - même sans doute à la Maison Blanche - personne n’imaginait les risques liés à l’explosion du réseau Internet, la RAND a pondu en 1995 un scénario catastrophe étonnant : The Day After... In Cyberspace. Faisant appel à des réflexions traditionnelles dans le domaine du conflit nucléaire, The Day After... In Cyberspace décrit une situation de crise, l’Iraq embrasant le Moyen-Orient avec des forces conventionnelles, mais aussi, en utilisant comme armes l’information et les réseaux. La participation à cet exercice de survie dans un cyberespace transformé en outil de guerre réelle, a longtemps été un must. Les membres des services secrets en ont été les acteurs aussi bien que des salariés d’entreprises du secteur privé, comme Microsoft. Ce scénario est sans doute l’un des plus aboutis même s’il reste loin de ce qui est réellement envisageable. Il décrit une situation de crise et demande aux participants de préparer trois mémos pour les responsables gouvernementaux au fil de l’avancement de la crise. Les participants ont également tiré des conclusions - après l’exercice - qui laissent penser que les ...tats-Unis sont vulnérables à une attaque informationnelle. Mais il faut se méfier, justement, de ce que la communauté du renseignement veut faire passer comme information. Car, plus le gouvernement se sent en état d’insécurité, plus il pousse au vote de budgets importants pour les services spéciaux. Dans le budget 2000, Bill Clinton a alloué 2 milliards de dollars pour la protection des réseaux informatiques essentiels américains. Une paille !

Martin C. Libicki : « La RAND se bat pour démontrer son indépendance »

(Martin C. Libicki est consultant pour la RAND)

Les nombreux groupes de réflexions américains, notamment la Rand Corporation, influent-ils sur l’évolution du Net ?

Les groupes de réflexion, les « think tanks », discutent avec les politiques, mais l’influence de ces derniers est, pour l’instant, plutôt modeste. Par exemple, l’un des thèmes importants concernant Internet - du point de vue américain - reste la protection de la vie privée. Ce n’est pas un sujet inventé par Washington ! Les nombreuses manières d’exploiter les données liées à la vie privée (comme les cookies) ont au contraire été inventées par de grandes entreprises.

Pensez-vous que les « think tanks » puissent jouer le rôle d’armes de lobbying pour le compte de sociétés privées ou de gouvernements ?

Je suis certain qu’il y a des groupes financés par des sociétés privées (ou sur un plan international, par des gouvernements) qui réalisent des argumentaires « indépendants » pour favoriser telle ou telle politique... Moins cyniquement, il y a des groupes dont les idées sont connues et on peut les ranger d’office dans telle ou telle catégorie. La RAND, je l’espère, n’en fait pas partie. En tant qu’institution, elle dépense beaucoup d’énergie pour démontrer son indépendance. De plus, elle est très hétérogène. Les points de vues y sont très variés. Prenez l’exemple de la guerre de l’information électronique ; il y a au moins cinq avis différents sur le sujet ici, à la RAND, et chacun des initiateurs de ces positions a publié à peu près le même nombre de fois... Ceux qui ont développé le scénario The Day After... In Cyberspace sont plutôt les requins dans ce domaine. Moi, je tente d’être la colombe. Et pourtant, malgré ça, nous cohabitons très bien au sein de la RAND...

Est-ce que la RAND continue d’organiser l’exercice The Day After... In Cyberspace ?

Oui, mais la plupart de ces exercices sont maintenant adaptés à des cas particuliers et des clients bien spécifiques Propos recueillis par A.C.

The Day After... In Cyberspace:
http://www.rand.org/publications/MR... National Institute of Standards and Technology:
http://www.nist.gov Rand.org
http://www.rand.org Critical Infrastructure Assurance Office:
http://www.ciao.gov
 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse