12 08 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


28/02/2001 • 18h18

Gnutella a chopé un sérieux virus

On trouve de tout sur Gnutella, et en particulier un tout nouveau virus optimisé qui change de nom selon les requêtes des utilisateurs. Les dégâts sont nuls, mais le concept a de l’avenir.

Vous pouvez faire vous-même l’expérience, si Gnutella ou l’un de ses clones (ToadNode, par exemple) est installé sur votre ordinateur. Tapez n’importe quel mot, par exemple "schloube" comme mot clé de recherche. Le logiciel trouve alors plusieurs fichiers schloube.exe sur les machines connectées à la vôtre via le réseau Gnutella. On savait qu’on pouvait trouver de tout sur Gnutella (au grand dam des majors du disque et du cinéma) mais de là à trouver n’importe quoi... Pas la peine de télécharger l’étrange fichier schloube.exe, et surtout ne l’exécutez pas : c’est un virus d’un nouveau genre qui a été repéré lundi. Un ver sous forme exécutable (un fichier .exe) que l’on reconnaît aisément à sa taille : 8 192 octets. Mais pas à son nom - son nom officiel est W32.Gspot.Worm, alias W32.Gnutella ou GnutellaMandragore -, car il change de patronyme au gré des recherches des utilisateurs du réseau Gnutella. Il suffit qu’un utilisateur l’ait exécuté sur une machine connectée au réseau Gnutella pour qu’il scrute les demandes qui sont faites par les autres utilisateurs (via le port 99 de la machine qu’il ouvre pour l’occasion).

Toujours bien placé

Quelqu’un a demandé un fichier "schloube" ? OK : le programme crée un double du ver qu’il renomme. Et ainsi de suite pour les autres requêtes. Quelle que soit la demande de l’utilisateur, même s’il tape "madonna" pensant récupérer de la musique, un fichier madonna.exe apparaîtra forcément en bonne place dans la liste des fichiers téléchargeables. Bien sûr, le mélomane aura noté l’extension du fichier .exe et il aura la prudence de ne pas le télécharger. Les amateurs de jeux et logiciels "gratuits" seront plus facilement floués, mais ils pourront se repérer grâce à la taille du fichier : 8 kilooctets et quelques pour un traitement de texte, ça fait peu... Heureusement, même s’il fait de la victime un propagateur de virus et s’il utilise forcément les ressources de la machine, W32.Gspot.Worm est inoffensif. Ce n’est pas le premier virus de Gnutella, qui a déjà propagé des vers de type VBS (écrits en Visual Basic). Mais c’est sans aucun doute le plus évolué, un virus "concept" qui aurait pu faire mal si son auteur l’avait voulu. "Quelqu’un a voulu prouver qu’on peut propager de façon optimale un ver en peer-to-peer, explique Damase Tricart, chef produit chez Symantec France, mais nous n’avons encore reçu qu’une soumission de client jusqu’à présent."

Un auteur français

L’auteur supposé du virus a signé son forfait : dans les lignes de code du virus apparaît la phrase "freely shared by mandragore/29A". Mandragore est un auteur français qui appartient au groupe international de hackers 29A et expose ses exploits sur son propre site web. Ce groupe a déjà un certain nombre de virus non destructifs à son actif. En septembre 2000, des membres de 29A avaient créé un autre virus concept qui montrait cette fois qu’on pouvait inclure un virus dans la partie stream d’un programme, une partie que, jusqu’alors, les logiciels anti-virus ne scrutaient pas. Cette fois, l’auteur aura voulu attirer l’attention sur le danger du téléchargement à l’aveugle sur les réseaux peer-to-peer. C’est réussi.

Une description du virus par Symantec:
http://service1.symantec.com/sarc/s... La page perso de Mandragore:
http://surf.to/mandragore L’article d’Infoworld:
http://www.infoworld.com/articles/h... Un article de ZDNet sur un des derniers
http://www.zdnet.com/zdnn/stories/n... Un site de téléchargement de clones de Gnutella:
http://www.gnutella.co.uk/
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse