03 08 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


8/06/2001 • 18h38

Emmaüs en procès sur le Net

La société Emmaüs HLM poursuit l’auteur d’un site Internet qu’elle accuse de diffamation.

Quand les vieilles querelles ressurgissent sur le Net, la liberté d’expression est de nouveau en question. Cette fois ci, ce n’est pas une entreprise à vocation commerciale comme Danone ou Aubade qui met en branle la machine judiciaire, mais une institution caritative respectée : la fondation Emmaüs. Plus précisément, c’est la société Emmaüs HLM, gérante d’un parc locatif à destination des familles pauvres, qui vient d’assigner en référé les hébergeurs d’un site la mettant en cause. S’estimant diffamé et victime d’un "trouble manifestement illicite", le bailleur soupçonne fortement l’identité de l’auteur. Un certain Eddy Laurent, qu’il accuse de "cherche(r) à nuire à Emmaüs par tous les moyens". Disparu de la circulation depuis quelques mois, ce particulier refait surface au travers de son site internet au grand déplaisir du bailleur.

Mépris de tous ses engageements

Car entre Eddy Laurent et Emmaüs, c’est une vieille histoire. Elle commence en 1982, lorsque la société s’engage, en concertation avec la ville de Sèvres (Hauts-de-Seine), dans une opération de réhabilitation d’un vieux quartier du centre ville. Seulement voilà, l’un des immeubles de la rue des Caves, acquis par Emmaüs HLM, est squatté depuis déjà quelques années par une communauté de gens rêvant d’en faire un "habitat social écologique". Le plus farouche militant est Eddy Laurent qui propose de réhabiliter lui-même l’immeuble avec l’aide d’entrepreneurs et d’architectes soutenant le projet, pour construire des habitations autogérées par les locataires. Pour cela, il faut un maître d’œuvre. Les discussions s’engagent avec Emmaüs mais sans succès. Le projet s’enlise, peu à peu les familles quittent le squat, mais Eddy Laurent s’acharne avant d’être expulsé en 1997 par Emmaüs HLM. Lieux d’expression des espoirs déçus d’un squatteur utopiste et de ses ressentiments, le site internet qui se trouve au coeur de l’affaire judiciaire, houspille aujourd’hui l’association caritative. Celle-ci y est accusée, entre autres choses, "d’expulser associations et familles (...), au mépris de tous ses engagements".

Textes litigieux

Des allégations que Emmaüs HLM entend bien faire condamner devant un tribunal. Tout en souhaitant que ce recours ne suscite pas un nouveau débat sur ce qui n’était au départ qu’un "problème immobilier", comme l’affirme son avocate Lise Cornillier. Une position paradoxale. Car le lancement d’une procédure impliquera inévitablement un retour explicatif sur l’historique du litige. Mais pour Emmaüs, il n’est plus question d’y revenir. L’affaire est classée. "M. Eddy Laurent a refusé le logement qu’on lui proposait, il ne voulait pas rentrer dans la norme. Nous voulons maintenant que cette affaire cesse. Il n’est pas obligé d’être d’accord avec le fonctionnement de la société, par contre il ne peut diffuser des informations mensongères sur elle sans fondements objectifs", assure l’avocate. Sévère, Emmaüs HLM demande donc au tribunal d’ordonner la "suppression des textes litigieux",de condamner l’auteur du site à une "astreinte de 1 500 F par jour à compter de la décision" et, plus compliqué, d’ordonner "la suppression du lien permettant au site d’être consulté". Le juge du tribunal de grande instance de Paris entendra, lundi 11 juin 2001, les plaidoiries des deux parties. Eddy Laurent y viendra-t-il ? "Aucun avocat ne s’est manifesté, mais Eddy Laurent a bien reçu l’assignation", assure Lise Cornillier.

Le site poursuivi:
http://www.rama.1901.org/sevres/som... L’association Emmaüs:
http://www.emmaus-france.org/ Les sites hébergeurs:
http://www.rama.1901.org/ http://www.1901.org/web-uruk/index1.htm
http://www.1901.org/web-uruk/index1.htm
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse