18 10 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/09/2001 • 19h51

Echelon : la sourde oreille

Les officiels américains n’avaient jamais autant critiqué leurs grandes oreilles que depuis la vague d’attentats aux USA. Si leur politique d’espionnage high tech n’a pas empêché la tragédie, les Européens ont décidé de faire... pareil.
Polémique sur le budget
Depuis la vague d’attentats, experts et commentateurs autorisés ne cessent de gloser sur le fait que les nombreux services de renseignements américains semblent avoir été incapables de prévoir la tragédie. Pour Richard Shelby, vice-président de la commission des services de renseignements du Sénat, ’Si les services de renseignements étaient parvenus à se rassembler, nous aurions pu déjouer les attaques’. Donald Rumsfeld, le secrétaire d’état à la Défense, avait quant à lui fustigé, la veille même des attentats, l’inertie du Pentagone, qu’il comparait alors à la bureaucratie du "Soviet system". D’autres, proches du complexe militaro-industriels, déplorent les coupes budgétaires effectuées depuis la fin de la guerre froide. Georges Bush Jr avait d’ores et déjà réclamé une augmentation de 9% du budget militaire, la plus forte augmentation depuis 1982, qui portera la somme à 329 milliards de dollars (366 milliards d’euros, 2404 milliards de francs !). Pour l’instant, rien ne dit en effet que Bush ne décidera pas d’investir encore plus et mieux au vu de ce qui vient de se passer. Les dépenses fédérales concernant l’Education s’élèvent , quant à elles, à 42 milliards de dollars…
Ce que d’aucuns qualifient déjà de "Pearl Harbor" du terrorisme ramène les "grandes oreilles" américaines sur le devant de la scène. Selon le Seattle Times (lire l’article ), le sénateur républicain Orrin Hatch aurait ainsi fait état de communications interceptées par les services américains, qui lieraient le milliardaire saoudien aux attentats. Le même article précise néanmoins que deux officiels américains auraient fait état d’autres télécommunications, interceptées précédemment, indiquant que Ben Laden planifiait effectivement des opérations contre les USA... mais à l’étranger. Suivant une tactique déjà utilisée par le chef de l’Etat lybien Kadhafi et par le Hezbollah, qui savaient leurs télécommunications surveillées, les terroristes auraient ainsi volontairement induit en erreur les "grandes oreilles" américaines. Afin de focaliser l’attention des autorités américaines sur des objectifs extra-territoriaux. Nombre de critiques pointent ainsi le fait que les USA, qui investissent des sommes colossales dans Echelon, leur programme high tech d’écoute et d’interception des télécommunications, n’ont pas été pas capables de prévoir que des terroristes pouvaient se servir de couteaux afin de détourner un avion. ’Je pense que la chose la plus importante à faire, c’est de reconstruire l’ensemble des services de renseignement’ déclarait ainsi Bob Graham, le président de la Commission judiciaire du Sénat. Ces dernières années, la majeure partie du budget alloué aux services de renseignement (30 milliards de dollars, soit 33,3 milliards d’euros, 219 milliards de FF, pour le budget 2002) a été investie dans le "tout technologique" aux dépens du renseignement humain. De l’avis quasi-unanime des experts interrogés depuis le jour de l’attentat contre le World Trade Center et le Pentagone , le renseignement classique aurait pu faciliter la prévention d’une telle catastrophe. La surveillance électronique a cela dit de beaux jours devant elle. Selon Wired (lire l’article) , le FBI aurait d’ores et déjà fait installer plusieurs DCS1000 (le nouveau nom du Carnivore) chez plusieurs fournisseurs d’accès à l’internet. De même, ils auraient mis sous surveillance un certain nombre de comptes Hotmail à consonance islamique. Quant aux Européens, dont plusieurs députés appelaient la semaine dernière, au moment de signer leur résolution contre Echelon, à la création d’un système équivalent (voir Echelon en version européenne ), ils semblent bel et bien partis pour se mettre eux aussi à investir en masse dans la surveillance électronique. Le 7 septembre, un communiqué du ministère de la Défense intitulé "Vers un système global européen d’observation par satellites" (lire l’article) révélait en effet l’existence d’un document précisant les "besoins opérationnels communs pour un système global européen d’observation par satellites à des fins de sécurité et de défense" élaboré conjointement par les états-majors allemands, espagnols, italiens et français. Il devrait être à terme soumis à l’ensemble des partenaires de l’Union européenne et ne cache pas ses ambitions en matière "d’écoute électronique, d’alerte avancée et de surveillance de l’espace".
Vers un système global européen d’observation par satellites:
http://www.defense.gouv.fr/actualit... Ben Laden may have tricked spies: Officials say their intelligence pointed to an attack overseas:
http://seattletimes.nwsource.com/ht...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse