28 09 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


21/05/2001 • 18h55

Droit de copie : « Réparer une injustice »

Présentée par la socialiste Danièle Pourtaud, une proposition de loi sur la rémunération des auteurs d’œuvres écrites sur des supports numériques a été adoptée par le Sénat.


dr
Après l’amendement Martin Lalande sur le financement des infrastructures télécoms, (voir article de transfert), une autre initiative parlementaire investit le terrain des technologies de l’information. La sénatrice socialiste Danièle Pourtaud a fait passer, jeudi 17 mai, une proposition de loi pour réformer le système de rémunération des auteurs au titre de la copie privée. Il s’agit, cette fois, de l’étendre aux écrits numériques. Une indemnité créée en 1985 et prélevée sur les cassettes audio et vidéo visait à compenser le droit donné aux consommateurs de copier pour un usage privé un disque ou une vidéocassette qu’ils avaient achetés. Fin 2000, la commission Brun-Buisson a décidé d’élargir le prélèvement aux CD vierges, minidiscs et cartes mémoires pour enregistreurs MP3. Elle réfléchit toujours, par ailleurs, à une "taxe" sur les disques durs (voir article de transfert). Mais les bénéficiaires de la compensation relèvent toujours exclusivement de l’audiovisuel. La proposition de loi vise à étendre le principe aux œuvres écrites, photos ou textes vendus sur supports numériques puisque qu’ils peuvent également être copiés. D’autre part, le texte devrait permettre d’étendre le champ des professionnels qui peuvent se faire rembourser le montant prélevé, lorsque leur activité requiert l’utilisation de supports numériques.

Transfert : Revoir le régime de la rémunération de la copie privée est-il une priorité législative ?

Danièle Pourtaud : Pour moi, il s’agit avant tout de réparer une injustice. Lorsque la commission Brun-Buisson a élargi la rémunération pour copie privée aux supports numériques, les représentants du monde de la photographie et de l’écrit sont venus me voir : ils ne voyaient pas pourquoi une compensation financière continuerait de s’adresser uniquement aux auteurs ( entre autres) audiovisuels. Alors que les supports nouvellement taxés permettent aussi de copier leurs œuvres.

Quels types d’œuvres sont concernées par cette mesure ? Les livres sont encore assez peu vendus sous forme électronique...

Il y a déjà les encyclopédies sur cédérom, des dictionnaires, des cédéroms de photo. Pour l’instant, ça ne représente sans doute pas grand chose en termes de marché mais ça commence. Comme la loi définit très précisément les bénéficiaires de la compensation, il faut légiférer pour établir de nouvelles catégories.

Comment sera fixée la rémunération et à quel type de support s’appliquera-t-elle ?

Ce n’est pas aux parlementaires de le décider mais à la commission chargée de réviser les montants de compensation. Elle fera des études pour évaluer le préjudice lié à la copie privée et proposera des mécanismes de répartition des sommes récoltées.

Vous voulez faire bénéficier les entreprises du remboursement de la "taxe" sur les cd vierges. Pourquoi seulement les entreprises ?

Jusqu’à présent, seuls les professionnels de l’audiovisuel étaient remboursés du prélèvement sur leurs achats de cassettes. Aujourd’hui, il est juste d’étendre cette mesure aux éditeurs d’œuvres numériques de tous types, mais aussi aux entreprises qui utilisent les supports numériques pour stocker leurs données. Car, a priori, elles ne les utilisent pas pour faire de copie privée d’œuvres numériques.

Dans ce cas, pourquoi ne pas exonérer les particuliers qui stockent également leurs données sur ces supports ?

Parce qu’a priori, ce sont les particuliers qui ont recours à la copie privée.

Si l’on prend l’exemple des créateurs de sites web personnels, ce sont aussi des auteurs... Vous risquez de faire des mécontents...

Eh bien... oui. Certains râleront... On les laissera râler.

Le gouvernement est défavorable à votre proposition. Quelle chance a-t-elle d’être adoptée ?

Le gouvernement estime que ma proposition pose une question légitime mais il compte y apporter ses propres solutions dans le cadre de la transposition de la directive européenne sur les droits d’auteurs. Les deux voies ne sont pas contradictoires et je pense tout au moins avoir initié le débat.

Compte-rendu des débats au Sénat
http://www.senat.fr/cra/s20010517/s...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse