14 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


18/05/2000 • 21h13

Distributeur de tubes

Une société japonaise va implanter en France des distributeurs de minidiscs, gravés à la demande.

Des machines nous vendent déjà des billets de train, des préservatifs et des Mars. Yosuke Shimizu veut y ajouter la musique. Envoyé en France par la firme japonaise V-Sync, il souhaite implanter à partir de cet automne le "Music POD", un distributeur de minidiscs pressés à la demande. L’objet mesure deux mètres de hauteur et ressemble un peu - pour l’instant - à une machine à laver surmontée d’une télé. Grâce à un écran tactile doté d’une interface 3D, l’acheteur fait son choix dans le catalogue proposé. Pré-écoute, introduction d’un disque, 20 secondes d’attente environ et le morceau est gravé. L’opération se renouvelle pour chaque autre titre.


©E.Pansu/Transfert
Au moins un million de titres en magasin

"Comme nous utilisons des disques réinscriptibles, nos clients peuvent les recycler", précise Yosuke Shimizu. Une fois la gravure terminée, l’ordinateur relié à une imprimante thermique propose un autocollant à poser sur le boîtier en guise de pochette. La capacité de stockage du système va de 1 à 10 millions de titres. Un chiffre qui dépend en fait du nombre de serveurs auquel le Music POD est connecté. Installées à distance, ces armoires de mémoire, de la taille d’un frigo, sont reliées au distributeur par fibre optique. "Nous mettons à jour notre catalogue à distance, explique Yosuke Shimizu, mais l’acheteur ne peut pas aller chercher des morceaux sur le Net." Prudent, au vu de la jurisprudence française sur les boutiques de gravure de CD. "Nous ne tenons pas à entrer en conflit avec les sociétés de droits d’auteur", confirme Yosuke. V-Sync fonctionne jusqu’à présent avec des catalogues de titres libres de droit. Pas forcément très alléchant... À terme, la société espère nouer des accords avec les éditeurs. Une voie difficile à trouver pour ne pas heurter de front les grands distributeurs, à qui ils pourraient prendre de sacrées parts de marché. "Les grands groupes comme la Fnac savent très bien que les modes de distribution ne sont pas figés", répond Yosuke Shimizu.

Le CD pour plus tard

V-Sync pourrait donc commencer par leur louer ou leur vendre des machines qui stockeraient les titres épuisés en CD. "Le cœur de notre activité n’est pas dans la vente, explique le responsable, mais dans la technologie de nos serveurs Linux." L’entreprise, née il y a deux ans, a d’ailleurs été créée par un informaticien.

Si la stratégie à l’égard du marché français reste à affiner, les objectifs pour le Japon sont clairement affichés : 50 000 distributeurs placés d’ici cinq ans. Il faut dire que le minidisc y est beaucoup plus répandu que chez nous. Premiers visés, les réseaux de distribution non spécialisés dans la musique, comme les vidéoclubs, les magasins ouverts 24 heures sur 24, ou des lieux de passage comme les centres commerciaux et les aéroports. "Plus tard, nous proposerons des serveurs personnalisés, poursuit Yosuke Shimizu. Pourquoi ne pas proposer une sélection de musiques ethniques aux gens qui vont prendre l’avion ou des bandes originales dans les cinémas ?"

Mais V-Sync ne compte pas s’en tenir au seul minidisc, "un produit d’appel", selon Yosuke Shimizu. L’entreprise devrait par la suite proposer des distributeurs multi-supports, comprenant le CD. Toute opportunité étant bonne à saisir, les Music POD sont d’ailleurs déjà équipés d’émetteurs infrarouges, qui pourront s’adapter aux PDA et aux téléphones mobiles.

http://www.v-sync.com
http://www.v-sync.com
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse