26 05 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


31/05/2000 • 21h15

Devenez ”journaliste open source” !

De plus en plus de sites offrent aux internautes de publier, en ligne et en direct, infos et commentaires. Une nouvelle forme participative de journalisme est en train de naître...


DR
On sait désormais que l’ordinateur à patates (voir l’article de Transfert ) était un canular. L’info, parue dimanche 21 mai sur Slashdot, pionnier et modèle des sites d’infos participatifs, y avait pourtant été infirmée dès le lendemain : "Vous pouvez tout au plus allumer une diode avec ça, mais pas plus" expliquait un contributeur de Slashdot... En attendant, cette histoire de patate informatique avait été reprise par plusieurs médias "professionnels" (BBC, Ananova, USA Today, etc.) et il fallut attendre jeudi pour qu’un article du journal anglais The Register vienne infirmer la chose : non, une patate ne peut pas faire tourner un ordi... Révélation reprise en deux temps trois mouvements par quatre des principaux sites d’infos francophones de type Slashdot : pssst, LinuxFr et C-est-tout.com. NoSpoon publiant de son côté une chronique sur la (dés)information au temps d’Internet.

Entre mailing-list et média en ligne


DR
Cette anecdote est assez emblématique de ce que l’on appelle désormais le "journalisme open source". L’idée ? Faire profiter les internautes de sa propre veille techno en publiant sur un seul et même site les meilleures infos glanées sur le Réseau. Chacun étant invité à commenter lesdites informations, cela permet aussi d’arriver à repérer les intox mais surtout à préciser les tenants et aboutissants de telle ou telle news. Bref, à parler aux autres tout en restant "entre soi". Pour Silvere Trajan de NoSpoon, cette forme inédite de journalisme, à mi-chemin entre la mailing-list et le média en ligne, est d’autant plus pertinente que "le processus de fabrication (des informations) est communautaire et validé par l’ensemble des participants", selon le modèle bien connu des logiciels libres. Dès lors, pas étonnant que Slashdot se soit taillé une réputation internationale avec des statistiques à faire rêver n’importe quel journal en ligne (800 000 pages vues par jour).

Expression anonyme


DR
Le succès de ces sites animés par des professionnels et passionnés du multimédia ne se dément pas : plus réactifs, pointus et drôles que les médias traditionnels lorsque ces derniers se penchent sur Internet, ils attirent comme des mouches un nombre grandissant de journalistes en ligne. Très visitée, la page de synthèse de NoSpoon permet ainsi de lire le sommaire des principaux sites de ce type, et tient facilement la comparaison face au célèbre fil d’info multimédia de Yahoo !. De son côté, le très québecois "webabillard" de Pssst offre à ses contributeurs (journalistes ou pros du multimédia) de "travailler" l’actu de façon beaucoup plus incisive que ne le leur autorise leurs fonctions officielles : c’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils s’expriment de manière anonyme. Quant à C-est-tout.com, sous-titré "l’information interactive", le moins informatico-centré des sites français du genre, il compte dans ses contributeurs réguliers une moitié d’informaticiens et un quart de journalistes, tout en invitant les jeunes internautes à devenir "reporters sur Internet".

Blogger à plusieurs


DR
Si nombre de médias proposent une fonction "forum" en marge de leurs articles, façon d’"interactiver" le lecteur (et de le garder plus longtemps sur le site...), la dernière mode est au "weblog". But de la manœuvre : ajouter une section de type Slashdot à son site Web. Blogger est le plus connu de ces outils hyper pratiques permettant à une ou plusieurs personnes de publier en ligne, et en direct, sans pour autant avoir à faire dans le HTML ni à passer par la case éditeur + FTP. C’est ainsi que Derek Powazek, célèbre webdesigner et chantre du "personal narrative", tout comme Frédéric Madre, pionnier de l’art sur Internet, ont récemment inclus des weblogs dans leurs sites : le premier a même été embauché par Blogger, quant au second, il déclare tout simplement adorer "le fait de pouvoir blogger à plusieurs et voir ce que les autres ont écrit sur mon site". Après le boom de la page perso, voici venir celui du site participatif.

Blogger
http://www.blogger.com/ Frédéric Madre
http://pleine-peau.com/ Information/Désinformation: Peut on faire confiance à l’Internet
http://www.nospoon.org/main/article... http://linuxfr.org/
http://linuxfr.org/ Net community goes spud crazy
http://www.theregister.co.uk/000526... http://www.pssst.qc.ca/
http://www.pssst.qc.ca/ http://c-est-tout.com/
http://c-est-tout.com/ ’Potato-Powered Web Server’
http://slashdot.org/comments.pl?sid... Derek Powazek
http://www.powazek.com/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse