26 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


11/06/2003 • 17h15

Deux chercheurs sceptiques face à la nouvelle génération d’antibiotiques

Présentés comme des médicaments miracles, ils pourraient griller nos défenses immunitaires

Dans un article publié par la revue scientifique britannique Microbiology, deux spécialistes reconnus de l’écologie des micro-organismes, le Français Pierre-Henri Gouyon et l’Américain Graham Bell, remettent en question l’inocuité proclamée d’une toute nouvelle classe d’antibiotiques. Selon eux, ces drogues risquent d’apprendre aux bactéries comment contourner nos propres défenses immunitaires.

L’expression utilisée dans le titre de l’article, "Arming the enemy" (en français, "Armer l’ennemi"), semble provocatrice mais selon ses auteurs, elle est justifiée par l’engouement - jusqu’à présent sans nuance - qu’a suscité une variété d’anti-bactériens en cours de dévelopement.

Ces molécules sont présentées comme l’antibiotique ultime car elles s’attaquent directement au "talon d’Achille" de la membrane des bactéries. Toutefois, leur mode d’action est très proche de celui qu’utilisent nos propres cellules pour neutraliser les micro-organismes pathogènes.

Bactérie fait de la résistance

Ainsi, en apprenant, par pression sélective, à résister à ces antibiotiques, les bactéries apprendraient également comment neutraliser les cellules qui constituent notre première ligne de défense. C’est ainsi qu’en 50 ans, plusieurs bactéries ont fini par résister à tous les antibiotiques commercialisés.

Ce qui ne serait pas le cas pour cette nouvelle classe d’antibiotiques, selon les chercheurs qui l’a mise au point. Ils prétendent en effet que leur mode d’action est censé empêcher le dévelopement de telles résistances chez les bactéries pathogènes. Mais pour Bell et Gouyon, "les preuves expérimentales autant que les arguments théoriques suggèrent que cette supposition est douteuse". Aussi ils recommandent, dans leur article, qu’on restreigne drastiquement l’utilisation de ces médicaments tant qu’on ne connaîtra pas mieux les réponses qu’ils peuvent induire chez les populations bactériennes.

Selon les deux chercheurs, les conséquences imprévisibles que pourrait avoir l’utilisation massive de ces nouvelles molécules sur l’évolution des bactéries, et donc sur la santé de populations entières, devraient être prises en considération par les pouvoirs publics et les différentes instances de régulation.

Une mise en garde qui rappelle celle formulée à l’égard des plantations OGM. Un sujet régulièrement évoqué par Pierre-Henri Gouyon, qui plaide depuis plusieurs années pour un effort plus soutenu vis-à-vis de l’étude des conséquences de ces cultures sur l’environnement.

Arming the enemy: the evolution of resistance to self-proteins
http://mic.sgmjournals.org/cgi/cont...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse