14 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


19/12/2000 • 16h38

Des robots qui dansent ? Une vue de l’esprit...

Des bras robots orange dansant une gigue étrange, c’est "Convergence homMach", l’une des installations les plus appréciés du festival d’arts multimédia urbains de Belfort. Une projection dans le futur, une manière d’imaginer nos vies avec les robots.


Karine Portrait
Deux bras métalliques orange entament une étrange danse ; asymétrique, sans coordination. Ballet froid et sensuel à la fois. Et l’envie irrésistible de tendre le bras, de toucher et d’accompagner les robots dans leur mouvement. Mais sur le muret de l’installation baptisée "Convergence homMach", cette affiche scotchée à plusieurs exemplaires avertit : "Attention danger mortel." Et l’on reste sagement derrière les limites imposées. La chorégraphie de ces bras-robots tirés de l’industrie automobile (ils ressemblent étrangement à ceux de la pub Citroën Picasso) se joue dans les cerveaux. Le visiteur met un casque sur sa tête, plusieurs zones de ce casque mesurent l’activité du cerveau, qui induit les gestes des bras mécaniques. Chaque hémisphère "contrôle" le mouvement d’un des robots. L’installation a été créée dans les locaux du ZKM de Karlsruhe, Centre d’art et de technologie des médias. Ils sont trois à l’avoir imaginé ; l’informaticienne Martina Haitz, le docteur en chimie, Jan Zappe et le designer Matthias Gommel.


Karine Portrait
Matthias ne quitte pas le stand. Dès qu’un visiteur baragouine quelques mots d’anglais - Matthias ne parle pas français -, il prend la place de sa traductrice et commence l’explication. Il a de grandes lunettes à monture noire, un t-shirt assorti, un visage pâle et fin. Des cernes qui s’allongent sous les yeux. Fatigué d’expliquer le fonctionnement complexe de sa machine ? "Non. Surtout de la soirée d’hier soir", sourit-il. Heureux du succès. De voir les gens qui s’approchent, s’intriguent et harcèlent sa traductrice de questions. Les curieux font la queue pour essayer la machine. Certains restent des minutes entières, les yeux rivés sur les robots. Sans bouger. D’autres se bousculent pour poser leur questions. Il y a des photos qui se prennent et des prospectus qui se rangent dans le sac. Une star. Un des responsables de l’exposition qui les a choisis, passe et repasse, un verre de vin à la main. Se dit Européen dans l’âme et explique d’un français (presque) sans accent qu’il suit leur travail depuis quelques années. Et qu’il n’a même pas hésité avant de les choisir. "Parce que leur travail ne parle pas de demain, mais d’après-demain. De notre vie avec les robots."


Karine Portrait
Matthias raconte : "Une fois, des parents nous ont amené leur enfant. Ils nous ont demandé de leur expliquer ce qui n’allait pas avec lui." Et quand l’artiste dit ça, il a des airs de gosse effrayé par la monstruosité de son invention. Le casque sur les oreilles, le cerveau étalé sur un écran, les questions des visiteurs s’égrènent. Et cette courbe-là, ça veut dire quoi ? Matthias ne se départit pas d’un calme tranquille. Répète qu’il n’est pas spécialiste. "Artiste avant tout." Explique ce qu’il peut. Qu’une émotion, un rire, une frayeur peuvent provoquer une montée de courbe, un déhanchement de la machine. Qu’une réflexion poussée fait monter le bras mécanique. "Par exemple, vous pouvez essayer de vous détendre. Normalement, les bras réagissent de la même façon." Pas évident. Lui y arrive parfois.

http://www.robotlab.de
http://www.robotlab.de
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse